CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for juin 2009

Atumgba- solidarité internationale (Loi 1901)

Posted by jfihey sur 28 juin 2009

L’association ATUMGBA ouvre ses portes pour 3 journées de ventes exceptionnelles :

. vendredi   3 juillet 2009 de 12h à 20h,

. samedi     4 juillet 2009 de 12h à 20h,

. dimanche 5 juillet 2009 de 12 h à 20h

 Au programme :

  • Le point sur les dernières réalisations de l’association,
  • Les projets en cours,
  • La vente d’articles divers et de petit mobilier,
  • Le « marché Togolais » : vente d’Artisanat d’Afrique : tissus, statues, masques, bijoux, paniers, chapeaux, batiks, …

    Les enfants Togolais ont encore besoin de notre aide !

    Nous vous remercions de votre participation.

MC et JP Riquois – 11 route d’Evreux –

Heudreville sur Eure –

 02 32 50 73 95

  

 N’hésitez pas à venir avec vos amis !

 

 

Publicités

Posted in International | Leave a Comment »

Migrations: L’état des lieux 2009 de La Cimade

Posted by jfihey sur 27 juin 2009

La Cimade vient de publier son premier état des lieux global sur les politiques publiques et pratiques administratives concernant les migrants et réfugiés.

Présente sur de nombreux terrains de l’aide aux migrants et de la défense des droits, La Cimade constate les difficultés vécues par celles et ceux, exilés, migrants ou réfugiés, qui viennent en France et en Europe chercher un avenir meilleur. A leurs côtés, elle assiste au durcissement des lois et des pratiques administratives, ainsi qu’aux conséquences humaines et politiques de cette évolution.

Réformes législatives en France, politique européenne, pratiques des administrations en charge de la mise en oeuvre de la politique d’immigration, mais aussi situation dans les pays de transit,… cet ouvrage conséquent fait le bilan des deux années écoulées. Il se fonde sur les actions et les observations de terrain des militant(e)s de La Cimade, des réseaux et collectifs inter-associatifs dont elle est membre et de ses partenaires en Europe ou en Afrique.

www.lacimade.org

 

 

Posted in International, Politique | Leave a Comment »

Payer (un peu) pour polluer librement

Posted by jfihey sur 26 juin 2009

Le 19 juin dernier, Areva a annoncé la mise en œuvre d’observatoires de la santé sur ses différents sites miniers, en particulier au Gabon puis au Niger, en accord avec des associations (Médecins du monde, Sherpa)

Cet accord intervient peu après l’inauguration de la gigantesque mine d’Imouraren au Niger, dont l’exploitation fait craindre des conséquences désastreuses. Conséquences déjà bien visibles autour d’autres mines que la Cogema, devenu Areva, exploitent depuis 50 ans à Arlit.

 

Des organisations et des autorités locales y dénoncent depuis des années les ravages sanitaires, sociaux et environnementaux causées par Areva. Car ce sont non seulement les travailleurs des mines, mais aussi les quelque 60.000 habitants de la ville d’Arlit qui sont potentiellement touchés par la pollution de l’eau et les déchets radioactifs que l’on retrouve même, à l’air libre, à proximité de l’hôpital.

Areva a donc toujours ignoré les revendications des populations réclamant des mesures pour réduire les dégâts causés par l’exploitation uranifère, à l’exception d’actions mineures (normes de sécurité pour les travailleurs des mines, récupération de matériaux contaminés utilisés par les habitants d’Arlit).

Cet accord viserait à indemniser les seuls travailleurs des mines qui en font la demande et pouvant prouver les liens entre leur maladie et leur activité ; à faire apparaître les évolutions de l’état de santé des populations locales ; à « faire des propositions pour l’amélioration de l’hygiène et de la sécurité sanitaire des sites miniers ». Mais cet accord soulève de nombreuses questions sur sa mise en œuvre :

  • Areva est omniprésente dans ces observatoires. Elle est aussi l’unique pourvoyeur de fonds de ce projet. N’est-elle donc pas juge et partie ? Ces observatoires de la santé peuvent-ils donc travailler en toute indépendance ?
  • Comment ces observatoires peuvent afficher leur objectif d’indemnisation et passer outre tout engagement relatif à l’information, la prévention, ou la sensibilisation des populations sur les risques sanitaires ?
  • Areva peut-elle donc décider elle-même de l’indemnisation des dégâts dont elle est responsable ? N’est-ce pas le rôle d’une autorité judiciaire indépendante ?
  • L’accord parle d’ «impact éventuel » des activités minières alors que l’impact sanitaire et environnemental (traitement des déchets, l’emprise sur les ressources en eau …) a déjà été documenté. Faut-il attendre que des personnes soient malades pour s’en alarmer ? Pourquoi cet accord ne part-il pas du principe de précaution ?

Il apparaît donc que la mise en place de ces observatoires de la santé s’inscrive davantage dans une opération de communication destinée à redorer l’image désastreuse d’Areva qui communique massivement sur le « développement durable » et l’« énergie propre ».

Areva trompe aussi l’opinion publique en séparant la question sanitaire de la question environnementale, comme si l’une et l’autre n’étaient pas inextricablement liées. Au Niger, Areva continue donc à exploiter l’uranium sans se soucier de la pollution qu’elle engendre. Elle continue à épuiser les ressources hydriques dans une région qui en manque cruellement.

Cet accord apporte également une caution sociale à Areva, ce qui devrait faciliter l’obtention d’un financement du projet d’Imouraren par la Banque européenne d’investissement (BEI) à hauteur de 1,2 milliards d’euros. Une décision qui devrait tomber dans les prochaines semaines !

Par cet accord, Areva tente également de se dégager de sa responsabilité pénale et civile à moindre coût. Cet accord limité à la santé des seuls travailleurs des mines (et non des populations) devrait concerner, annuellement pour le Niger, entre 15 et 30 personnes.

Les observatoires de santé d’Areva au Niger et au Gabon : Payer (un peu) pour polluer librement – Communiqué du 24 juin 2009

Collectif « Areva ne fera pas la loi au Niger »

 

 

Posted in Environnement, International, nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Cercle de Silence à Evreux : 4 juillet 2009

Posted by jfihey sur 26 juin 2009

L’étranger est mon frère

Cercle de Silence à Évreux
(6ème édition  )

Samedi 4 juillet  2009

 

Pourquoi ?

Parce que Les Centres de Rétention Administrative sont des lieux où la dignité humaine est bafouée.
Parce que l’enfermement de familles, d’enfants est inacceptable au pays des Droits de l’Homme.
Parce que les étrangers sont nos frères, avant tout nos frères.

 

Place du général de Gaulle (devant le théâtre)

 

Nous resterons silencieux de 16 heures à 17 heures pour aider tous ceux qui le désirent à prendre conscience de la réalité de l’enfermement.

Ce cercle est ouvert à tous, croyants ou non, à condition de respecter la règle du silence.

Silence, parce que nous ne prétendons pas avoir de solution.
Silence que chacun est appelé à habiter par sa prière, sa méditation ou sa réflexion.
A l’initiative de membres du groupe oecuménique d’Evreux.

Principaux partenaires
Eglise Réformée de France, Pastorale des migrants de l’Eure, Mission ouvrière de l’Eure, Pax Christi Eure, Communauté Mission de France d’Evreux, ACAT, CEFED…

les prochaines dates : 4 juillet , 5 septembre .

 

 

 

Posted in Démocratie, International | Leave a Comment »

Ne laissons pas se développer le poison nucléaire

Posted by jfihey sur 23 juin 2009

SDN 27 (Sortir du nucléaire de l’Eure), partie prenante du collectif « stop EPR, ni à Penly, ni ailleurs » rappelle qu’un rassemblement aura lieu à

 Dieppe le 28 juin contre le projet à la

 centrale de Penly d’un deuxiéme

EPR à partir de 11heures et durera

jusqu’à la fin de l’aprés-midi.

 Ce projet de Sarkozy est insensé : il s’inscrit dans une politique de relance du nucléaire, énergie sale et dangereuse, qui va à l’encontre de  l’investissement massif  dans  les énergies renouvelables et les économies d’énergie, pourtant dix fois plus créateur d’emplois . 

–  11 heures : rendez-vous sur le front de mer dit « La Prairie »

–  12h-14h : pique-nique

–  14h-17h :  défilé et parade en centre-ville

 mobilisons nous massivement !

co-voiturage Evreux- Dieppe     06 06 97 82 69

 

Posted in nucléaire, Politique | Leave a Comment »

Pour une politique de l’espérance

Posted by jfihey sur 23 juin 2009

par Stéphane Hessel, Paul Virillo (Urbaniste, philosophe et essayiste) et Peter Sloterdijk (philosophe) 

 1. Plus qu’une crise, une remise en cause

Brutale, multiple et profonde, la crise que nous subissons est bien plus qu’un mouvement d’humeur du climat, une tornade plus forte qu’à l’ordinaire ou une tempête plus longue et violente que les autres. Brutale, elle jette des familles entières dans la crainte du quotidien et la précarité du lendemain. Multiple, elle ne se limite pas aux conséquences sociales et économiques de l’effondrement spectaculaire du système financier mondial. Elle combine le temps court du chômage de masse, le temps moyen de l’appauvrissement collectif et le temps long de la dégradation de notre environnement. C’est enfin une crise profonde, celle d’une civilisation occidentale rattrapée par les failles du modèle de développement qui avait fait sa richesse et permis sa domination.

Cette crise socio-écologique du capitalisme est en fait la remise en cause d’un modèle de surexploitation des ressources naturelles (épuisement des matières premières et dégradation irréversible de notre environnement) et humaines (souffrance au travail jusqu’au suicide, contrôle managérial et pression productiviste).

Nous faisons face à une double urgence, celle de protéger des populations frappées par une crise qu’elles n’ont pas provoquée, et celle de transformer un système condamné par les faits. Catastrophes survenues et catastrophes imminentes : c’est à l’effondrement de l’espérance que nous assistons.

 2. Au-delà de la colère : une politique de l’espérance 

Le dérèglement n’est pas seulement climatique, il affecte aussi nos sociétés et notre système de valeurs. Car le danger aujourd’hui est moins dans la banalisation du mal que dans le mal de la banalisation, dans la corruption ordinaire de nos structures et nos cadres de référence. On ne moralisera pas le capitalisme par des incantations et quelques sommets internationaux, mais en refusant résolument sa logique productiviste et aliénante : cette crise met à nu les impasses dans lesquelles nous sommes engagés. Face à l’injustice et au mensonge, la colère est légitime, mais la violence ne résout rien. Les temps appellent d’autres réponses que des révoltes sans lendemain. Car pendant que nous réglons nos comptes, la planète se meurt et des pans entiers de l’humanité sont précipités dans la pauvreté et la précarité.

Ce qu’il nous faut c’est l’espérance. Et la plus haute forme d’espérance, c’est le désespoir surmonté.

  3. L’impératif absolu

C’est impératif, on ne pourra plus revenir à ce qu’il y avait avant. S’il y a une leçon à tirer de ces temps de crise, c’est qu’il ne peut y avoir de salut que collectif. Dans la prise de conscience des urgences et dans les réponses communes qu’elles exigent.

C’est ce qu’incarne le Rassemblement Europe-Ecologie. Le bon traitement d’une crise dépend d’abord de la qualité du diagnostic, et celui de l’écologie prend en compte la réalité dans sa globalité : humaine et naturelle, sociale, économique, politique et culturelle. Un diagnostic plus exigeant que ceux qui se complaisent dans le sauvetage ou le rejet du système, sans réfléchir aux formes d’alternative crédible.

Écologique, sociale et culturelle, la vision portée par Europe-Ecologie fait justement ce pari de l’intelligence collective et de la valeur de chaque individu, dans une politique de civilisation. Il est grand temps de changer d’ère et transformer nos manières de produire, de consommer, de nous déplacer, de vivre. Il est grand temps de penser la métamorphose de la politique, de lier le global au local, le simple au complexe, la défense des produits de première nécessité à celle des produits de haute nécessité.

L’essoufflement des formes politiques, vidées par les gesticulations hypocrites, la corruption ordinaire et l’imposture des postures ne signifie pas l’épuisement du politique. S’il y a dans l’homme deux ressources inépuisables, c’est le courage et l’imagination. Tant que l’espérance les nourrit.

 Ce texte a été signé par Stéphane Hessel, Paul Virillo (Urbaniste, philosophe et essayiste) et Peter Sloterdijk (philosophe)

Posted in Ecologie politique, Europe Ecologie, International | Leave a Comment »

JOURNÉES D’ÉTÉ DES VERTS

Posted by jfihey sur 22 juin 2009

 
 
Rendez-vous du 20 et 22 août 2009,

à Nîmes
………………………………………………………..
Cette année, les Journées d’été (JE) des Verts se tiendront à Nîmes, du 20 au 22 août.

Béatrice Chasle (secrétaire nationale déléguée à la formation et aux Journées d’été)

les souhaite tout particulièrement dédiées aux solutions que propose le mouvement en

réponse à la crise.

L’idée est de faire du rassemblement des écologistes un des axes majeurs de ces JE.

Ces Journées d’été des Verts avec Europe Écologie seront l’occasion d’un

approfondissement du rassemblement ouvert à tous les comités locaux d’Europe Écologie.

Elles permettront d’élaborer un bilan collectif, de mettre en commun les attentes à l’égard

des eurodéputés et de préparer avec le Parti Vert Européen les prochaines échéances.

Une plénière, et d’autres moments de débat, avec la participation des principaux acteurs

du rassemblement, seront consacrés à l’avenir de l’écologie politique en France et en

Europe.


Date limite d’inscription pour les repas et les chambres : 30 juin.
Inscription et paiement en ligne : http://jde-inscription.lesverts.fr/
Contact : jde@lesverts.fr ou 01 53 19 53 31
Office de tourisme de Nîmes : http://www.ot-nimes.fr/, tél. 04 66 58 38 00.

 

Posted in Europe Ecologie, Les Verts | Leave a Comment »

L’Ecology Day du 4 juillet 2009 : Les Rencontres européennes d’Europe Ecologie

Posted by jfihey sur 21 juin 2009

 Ecology DayLes Députés du Groupe Verts/ALE au Parlement européen vous invitent à participer à

L’Ecology Day : le 4 juillet 2009

Les Rencontres européennes festives et militantes d’Europe Ecologie


Lieu :
Mains d’Oeuvres
1 Rue Charles Garnier, 93400 Saint-Ouen, France

10h  Ouverture des portes, accueil

10h30 – 12h30 : Europe Ecologie : la belle histoire des européennes1. La campagne vue par ses acteurs :

 

Analyse et bilan de la campagne par les  Comités locaux en présence des eurodéputé-e-s français

Animation Pascal Durand : Coordinateur de la campagne, porte-parole d’Europe Ecologie

Lieu : salle Le gymnase

2. La campagne vue de l’Europe :

Analyse et bilan de la campagne en Europe des élections européennes par des eurodéputés du groupe Verts/ALE au Parlement européen : Pierre Jonckheer, Isabelle Durant, Raoul Romeva (sous réserve)

Animation Cécile Duflot : Secrétaire nationale des Verts, porte-parole d’Europe Ecologie

Lieu : salle Star trek


12h 30 – 14h
 : Déjeuner sur place

14h00 – 17h00 : Europe Ecologie : L’histoire continue

Interventions de Daniel Cohn-Bendit, Président du Groupe Verts/ALE au Parlement européen, puis d’acteurs et de soutiens de la campagne

Lieu : salle Le gymnase  + retour vidéo : Bar, salle Star trek, Galerie


17h15 – 19h30 : Spectacle

Carte verte à Gustave Parking et ses amis

19h30 – 20h30 : Dîner festif

21h00- 2h00 : Grand concert et Mix

 

 

Posted in élection, Démocratie participative, déplacements-mobilité, Ecologie politique, Europe | Leave a Comment »

Merci !

Posted by jfihey sur 20 juin 2009

Plus de 2,8 millions d’électrices et d’électeurs, ont voté le 7 juin pour l’Europe et pour l’Ecologie.

Ce résultat exceptionnel est le vôtre. Jour après jour, par votre engagement, votre dévouement, vos actions militantes, vous avez préparé ce vote massif.

Après la candidature fondatrice de René Dumont à l’élection présidentielle en 1974, la création des Verts, leur engagement politique et les combats menés aux cotés des associatifs depuis des années et le travail quotidien de milliers d’élus dans les exécutifs locaux et régionaux ; après le Pacte Ecologique de Nicolas Hulot et de sa Fondation en 2007, l’engagement des ONG et celui des associations environnementales dans le Grenelle de l’environnement, une nouvelle étape est désormais franchie : celle de la crédibilité de l’écologie politique comme véritable alternative au libéralisme et au productivisme. Elle a été permise par cette « mobilisation générale » de tous les écologistes à laquelle vous avez contribué.

Mais un résultat électoral, aussi brillant soit-il, ne doit pas nous griser et nous devons être conscients de la responsabilité que ce succès nous impose.

Nous devons désormais faire en sorte que l’installation d’une écologie politique autonome, qui pèse dans le paysage français et européen soit durable.

Notre rassemblement doit continuer, s’approfondir et s’élargir, nous devons continuer ensemble à porter ce rassemblement des écologistes comme un bien commun et précieux.


Parce que la diversité est une force, parce que ce qui nous rassemble est bien plus important que ce qui nous divise, nous avons l’obligation de renforcer nos liens et notre unité.

Nous vous donnons rendez-vous pour prolonger l’aventure et échanger nos réflexions sur le bilan de ces élections européennes et les perspectives qu’elles ouvrent, dès le 4 juillet prochain à Paris pour une réunion festive d’Europe Ecologie.

Nous nous retrouverons ensuite fin août à Nîmes pour les journées d’été des Verts et du rassemblement (vous pouvez d’ores et déjà vous y inscrire), puis nous organiserons à la rentrée, une convention de l’écologie politique qui lancera des conventions régionales, s’appuyant sur les dynamiques et les initiatives locales.

Ainsi, tout en conservant l’esprit libre, créatif et joyeux qui nous a accompagné pendant cette campagne,  nous continuerons de tracer le sillon de l’écologie politique du XXIème siècle, celle qui porte avec fierté et conviction, et en toute autonomie, la transformation effective de notre modèle de société.

L’heure est à la mobilisation des intelligences et des savoirs, à l’invention et à l’imagination.
Elle est aux solutions réalistes et radicalement réformistes, celles d’une transformation écologique de la société, essentielle à la sauvegarde de nos démocraties, de nos modèles sociaux et plus généralement du rapport de l’être humain à la nature.

Cécile DUFLOT      Pascal DURAND

Porte paroles d’Europe Ecologie


Posted in élection, Démocratie participative, Ecologie politique, Economie et social, Les Verts | Leave a Comment »

LA FAO appelle à renforcer la sécurité alimentaire mondiale

Posted by jfihey sur 19 juin 2009

8 juin 2009 – Le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Jacques Diouf, a appelé ce week-end au renforcement du système planétaire de gouvernance de la sécurité alimentaire mondiale et au changement des aspects du commerce international qui ont entraîné un surcroît de faim et de pauvreté. « Nous devons construire un système de gouvernance de la sécurité alimentaire mondiale plus cohérent et plus effectif; nous devons corriger les politiques et le système international d’échanges qui ont entraîné une aggravation de la faim et de la pauvreté », a dit M. Diouf à l’ouverture du Forum céréalier mondial à Saint-Pétersbourg en présence de hauts responsables russes et de ministres de l’agriculture de plus de 50 pays.

 Le Président russe Dmitri Medvedev a participé à cette réunion de deux jours, axée sur la sécurité alimentaire mondiale et le marché céréalier mondial, et qui avait été proposée par la Fédération de Russie lors du Sommet du G8 en juillet dernier au Japon, précise la FAO dans un communiqué.

 « Ce qui est important aujourd’hui c’est de réaliser que le temps des paroles est désormais révolu », a dit M. Diouf aux participants au Forum. « Le moment est venu de passer à l’action. La crise alimentaire nous a appris que pour vaincre la faim, nous devons nous concentrer sur ses causes profondes et cesser de nous occuper des conséquences des erreurs du passé. »

 « La hausse des prix alimentaires a commencé en 2006, s’est accélérée en 2007 et a atteint un sommet en juin 2008. Cela signifie qu’en deux ans seulement, les prix internationaux des produits alimentaires de base ont augmenté d’environ 60% alors que ceux des céréales doublaient », a rappelé M. Diouf.

 Et M. Diouf de faire observer que les prix moyens des denrées alimentaires sont toujours 17% plus élevés qu’en 2006 et 24% de plus qu’en 2005. Quant au rapport stock/utilisation des céréales, il était de 20,2% en 2007/08, soit son plus bas niveau en 30 ans.

 Selon la FAO, la flambée des prix alimentaires a fait grimper de 115 millions le nombre d’affamés dans le monde.

 Les premiers résultats de travaux entrepris par la FAO montrent que la crise économique et financière pourrait pousser quelque 100 millions de personnes de plus dans une situation de faim chronique, a indiqué M. Diouf, tout en précisant qu’un milliard de personnes ont faim, soit 15% de la population mondiale.

 Depuis le mois dernier, 31 pays se trouvent dans une situation de crise alimentaire nécessitant une aide d’urgence. Parmi ces pays, une vingtaine sont en Afrique, neuf en Asie et au Moyen-Orient et deux en Amérique centrale et les Caraïbes.

 « Cela est inacceptable. Comment peut-on expliquer à des gens sensés et de bonne volonté une telle situation dramatique dans un monde où les ressources internationales abondent et alors que des trillions de dollars sont dépensés pour stimuler l’économie mondiale? », s’est interrogé M. Diouf.

 Le directeur général de la FAO a appelé à mobiliser une part plus importante de l’aide au développement pour les pays en développement afin d’augmenter leur production agricole. A cet égard, il convient d’investir dans les infrastructures rurales, de garantir l’accès aux intrants modernes et de faire bénéficier les petits paysans de l’assistance d’institutions de soutien approprié.

Posted in Agriculture, Economie et social, International, Politique | Leave a Comment »

Conférence de Presse d’Europe Ecologie à Evreux (27000) le 12 juin 2009

Posted by cfenault sur 17 juin 2009

/Vendredi 12 juin, au London Pub à Evreux,

base_media

Jean-Yves Guyomarch, Jacqueline Fihey, Denis Szalkowski et

Jérôme Bourlet ont fait le bilan de la campagne et du

résultat des élections. (Source Caméra Diagonale)

Pour voir la vidéo de la conférence

(le lien se trouve  à gauche de cet article dans la catégorie Ecologie politique)

http://www.saintpierre-express.fr/conference-de-presse-deurope-ecologie-a-evreux-27000-le-12-juin/

Posted in Ecologie politique | Leave a Comment »

28 juin 2009 : Rassemblement STOP-EPR

Posted by jfihey sur 15 juin 2009

Le collectif inter régional “STOP-EPR ! ni à Penly ni ailleurs !” vous invite à un grand rassemblement le dimanche 28 juin 2009 sur les pelouses du front de mer de Dieppe à partir de 11 heures.

Pique-nique géant, fanfares, chorale, grand défilé dans les rues de Dieppe, atelier de maquillage enfants, stands et autres festivités…

Toute les infos sur Stop-epr.org

Posted in nucléaire | 2 Comments »

Poursuivre le rassemblement Europe Ecologie dès aujourd’hui

Posted by jfihey sur 13 juin 2009

Les résultats des élections européennes marquent un tournant historique pour l’écologie politique. Les électrices et les électeurs ont fait d’Europe Ecologie la troisième force politique du pays, au coude à coude avec le PS. L’écologie politique qui a obtenu 16,3 % et 2 800 000 voix peut devenir désormais une force incontournable et majeure. Cette campagne, faite en commun avec l’ensemble du Parti Vert Européen a vu une vague verte déferler en Europe de Belgique en Angleterre, d’Allemagne en Grèce. Le groupe Vert au Parlement Européen passe de 41 députés à au moins 53 et devient un groupe charnière pour la construction d’une autre Europe et d’une majorité anti Barroso.

Ce résultat n’est pas un accident électoral. Il est le produit de la rencontre entre une volonté de rassemblement, des candidats aux parcours différents mais complémentaires dont Dany, Eva et José ont été les porte-parole, la construction d’une campagne de longue durée, cohérente fondée sur un projet et un programme de transformation écologiste, un réseau social s’appuyant sur Internet et l’action militantes des groupes de terrain, des initiatives comme celle du collectif Sauvons les Riches. La campagne a montré non seulement un rejet de l’action de la gauche traditionnelle et de l’extrême gauche de témoignage mais aussi un désir d’écologie, un sentiment d’appartenance nouveau de la part des électrices et des électeurs.

Ce résultat signe l’entrée, après la naissance publique de l’Ecologie politique avec René Dumont et la fondation des Verts, après la maturation avec l’entrée de milliers d’élus dans les instances locales et régionales, au Parlement et au gouvernement, de la troisième période de l’écologie politique. L’écologie politique n’est plus un élément marginal du paysage politique mais peut devenir une force politique majeure, autonome, refusant d’être le supplétif de quiconque et aspirant à gouverner pour changer le cours des choses. Nous avons porté lors de cette campagne européenne l’espoir d’une transformation écologiste de la société européenne. Nous devons maintenant le concrétiser en France. Nous avons d’immenses responsabilités pour ne pas décevoir l’électorat qui s’est porté sur Europe Ecologie. L’abstention atteste de la profondeur de la crise de représentation en particulier dans les milieux populaires. S’accompagnant d’une montée des extrême droites en Europe, c’est une situation dangereuse pour la démocratie. Par nos propositions, nos pratiques, nous devons convaincre qu’une autre politique est possible et que l’écologie s’est aussi la prise en compte des problèmes sociaux. . Les urgences écologiques, sociales et démocratiques n’ont jamais été aussi fortes. Les attentes qui en découlent nous appellent à inventer de nouvelles formes d’expression et de structuration politiques de notre famille politique, l’écologie. Construire l’alternative écologiste, en fédérant tout le peuple de l’écologie doit être notre boussole dans la période. Nous devons à tout prix sauvegarder le véritable trésor constitué par les acquis de la campagne d’Europe écologie : Rassemblement, diversité, autonomie, crédibilité.

Dans cette campagne, Les Verts ont été la colonne vertébrale de la mise en œuvre du rassemblement, dont la force provient de la diversité de ses acteurs : associatifs, personnalités de la société civile, initiateurs du Pacte écologique, membres actifs du Grenelle de l’environnement, et les nombreux citoyennes qui ont rejoint les comités locaux… Ils portent ainsi la responsabilité majeure de faire vivre ce rassemblement qui passe par la métamorphose de l’écologie politique. Nous devons bâtir la maison commune des écologistes sans détruire les acquis politiques, organisationnels et programmatiques des Verts. Pour concrétiser cette ambition, nous devons nous donner des repères pour rassembler un arc de forces très larges. Le périmètre de l’écologie politique ne se réduit pas aux militants issus des associations environnementalistes. Il doit s’ouvrir à tous ceux qui partagent le projet de transformation écologique et solidaire de la société. Nous devons faire le pari de la créativité collective fondée sur la richesse des différences des composantes du rassemblement. Nous devons enfin proposer aux dizaines de milliers de membres déjà signataires ou étant susceptibles de participer à ce projet commun, une feuille de route précise avec des rendez vous réguliers ;

En effet, nous devons continuer d’adapter nos modes d’organisation pour que, comme nous avons su le faire lors de cette élection européenne, nos campagnes puissent s’inscrire dans des formes de militantisme dont le mode d’engagement au sein de la mouvance de l’écologie est variable. Cette diversité d’engagement est une des clefs du succès d’Europe Ecologie, nous devons en prendre acte et veiller à sa possibilité même lorsqu’elle s’exerce dans un cadre relativement informel. Ce militantisme n’est pas concurrent des Verts ; il est complémentaire et nous devons continuer à le prendre en compte. Si la porte des Verts est ouverte à ceux et celles qui adhèrent à leurs valeurs et que chacun(e) peut contribuer à l’évolution depuis leur création, les Verts doivent aussi entendre ceux qui préfèrent se tenir à l’écart des engagements partidaires et continuer à œuvrer avec eux. Ce qui nous importe avant tout est la sincérité des engagements et la démocratie des fonctionnements.

Considérant l’urgence de prolonger l’élan de la campagne des européennes, le CNIR propose :

1- de poursuivre, élargir, renforcer, approfondir la dynamique de rassemblement de l’écologie politique. Les 13000 signataires et les 5010 comités locaux, les Verts, R&PS, les militants et candidats issus du mouvement associatif, et les eurodéputés nouvellement élus forment le socle de cette dynamique. Un comité d’animation et de pilotage (CAP) du rassemblement issu de ces composantes sera institué pour organiser la journée du 4 juillet 2009 rendez vous militant et festif des comités Europe Ecologie, tirer un bilan de la campagne, définir les attentes vis à vis des députés européens, organiser le suivi citoyen du travail européen, avec le mouvement associatif et de mettre en chantier les initiatives du rassemblement. Le CE et les élus au Parlement européen doteront ce Comité d’animation et de pilotage (CAP) d’un dispositif lui permettant de continuer son travail : site internet, mise à disposition de collaborateurs, financement…

2 -de faire du Rassemblement un des axes majeurs des Journées d’Etés des Verts. Ces Journées d’été des Verts avec Europe Ecologie seront l’occasion d’un approfondissement du rassemblement ouvert à tous les comités locaux d’Europe Ecologie. Elles permettront d’élaborer un bilan collectif, de mettre en commun les attentes à l’égard des eurodéputés et de préparer avec le Parti Vert Européen les prochaines échéances. Une plénière, et d’autres moments de débat, avec la participation des principaux acteurs du rassemblement, seront consacrés à l’avenir de l’écologie politique en France et en Europe.

3 – de charger le comité d’animation et de pilotage du Rassemblement en lien avec le CE de préparer les rendez-vous en mettant sur pied des groupes de travail nationaux associant des acteurs de la campagne, des militants verts et des citoyens engagés dans la mouvance de l’écologie politique : faire de Copenhague le Seattle du Climat ; préparer à la base le Bruxelles de l’emploi, organiser la lutte contre les paradis fiscaux.

4 – d’ouvrir sans tabous en lien avec les partenaires du rassemblement le chantier de l’écologie politique du XXIème siècle. De quels outils nouveaux se doter : Fondation, revue, fête annuelle, liens avec les différents secteurs sociaux, rôle de la Fédération des Elus, contrats de partenariats avec les associations… Les Journées d’Eté de Nîmes seront l’occasion de lancer les travaux. Ce chantier se traduira par une première étape en décembre : le Forum national des 6 h de l’écologie politique

5 – de tenir à l’automne des conventions régionales du rassemblement précédé d’une convention nationale, ouvertes aux acteurs sociaux et chargées de proposer un projet de conversion écologique des territoires et d’organiser la campagne régionale et autonome de listes de rassemblement des écologistes en lien avec les CAR. Cette campagne sera une campagne nationale s’inspirant de la campagne des élections européennes avec des meetings nationaux dans chaque région, une communication nationale et un projet d’écorégion décliné pour chaque liste.

6 – Tout en restant disponibles pour les échanges sur le fond avec leurs partenaires de gauche, les Verts dans cette période ont pour tâche prioritaire de construire l’union des écologistes, de construire ce pôle autonome. Cette construction politique va de pair avec notre stratégie d’alliance visant à créer une majorité de transformation sociale et écologique pour battre la droite en 2012.

7 – de faire au prochain CNIR un bilan sur la tenue de cette feuille de route en présence de nos partenaires du rassemblement

motion adoptée à l’unanimité lors du CNIR du 13 juin 2003

Posted in Ecologie politique, Europe, Les Verts | Leave a Comment »

Cécile Duflot favorable à des listes autonomes des Verts aux régionales

Posted by jfihey sur 11 juin 2009

Forte du succès d’Europe Ecologie aux européennes qui a recueilli 16,28% des voix, la secrétaire nationale juge «logique que le rassemblement se poursuive». Le président (PS) de la région Ile-de-France, Jean-Paul Huchon, a réagi.

Daniel Cohn-Bendit, tête de liste Europe Ecologie en Ile-de-France et moteur du rassemblement des
Daniel Cohn-Bendit, tête de liste Europe Ecologie en Ile-de-France et moteur du rassemblement des écologistes pour les européennes, et la secrétaire nationale des Verts, Cécile Duflot, le 20 octobre 2008 à Paris. (Charles Platiau / Reuters)<!–
Aux anges depuis la percée surprise des listes Europe Ecologie, qui ont pris dimanche la troisième marche du podium, la secrétaire nationale des Verts met le cap sur les régionales. Cécile Duflot s’est déclarée mercredi «extrêmement favorable» à des listes autonomes de son parti aux élections prévues en 2010, dans une interview au Figaro.
Cécile Duflot, qui dit avoir, pour la première fois, été appelée par la première secrétaire du PS, Martine Aubry, qu’elle ne connaît pas, juge «logique que le rassemblement se poursuive au-delà des échéances électorales, notamment dans la préparation de Copenhague, le prochain sommet sur le climat et (…) à l’occasion des régionales», tout en précisant que les décisions ne seraient pas prises avant l’automne.
Concernant l’Ile-de-France, région présidée par le socialiste Jean-Paul Huchon à la tête d’une alliance gauche-Verts et où Europe Ecologie (20,87%) a nettement devancé le PS (13,57%), elle a indiqué qu’«une page de l’histoire politique est en train de s’écrire» et a mis en garde: «Il est certain que nous ne reproduirons pas les mêmes recettes.»
Jean-Paul Huchon a réagi dans la foulée, prônant l’union pour cette «élection très personnalisée, beaucoup plus qu’une élection européenne». «Cohn Bendit c’est quelqu’un, moi aussi je suis quelqu’un», a-t-il argué, laissant entendre sans le dire que le président du groupe Verts au conseil régional, Jean-Vincent Placé, souffrait d’un déficit de notoriété.
Huchon, tout en exprimant sa préférence pour une liste commune de gauche et écologiste au premier tour, comme en 2004 – «parce que quand on arrive en tête au premier tour on est plus à l’aise pour créer la dynamique au deuxième» – a ajouté: «ça ne dépend pas que de moi. Pour moi, c’est clair, l’union, toute l’union, le plus large possible. Pour eux, s’ils veulent partir tous seuls…»
(Source AFP)

Posted in élection | Leave a Comment »

La reconversion écologique de Sarkozy

Posted by jfihey sur 11 juin 2009

Communiqué de presse des Verts,  10 juin 2009

Après le succès électoral d’Europe Ecologie, le gouvernement reprend sa posture d’écologiste de salon. Il prétend se rallier enfin à une partie des positions défendues depuis des années par les écologistes en matière de développement des énergies renouvelables, en déterrant la taxe carbone pour un avenir lointain ou en diffusant le film Home à l’Assemblée Nationale.

Concernant les énergies renouvelables, les Verts proposent de mettre en place le scénario négawatt avec le concept 1+1+1 : zéro euro pour le nucléaire, mais pour un euro dépensé dans les énergies renouvelables, un euro sera dépensé pour l’efficacité énergétique et les économies d’énergie ainsi qu’un euro dans la recherche. A l’exemple des centaines de milliers d’emplois créés en Allemagne et en Espagne dans ces secteurs, ce concept pourra permettre de créer avec 10 ans de retard sur ces pays une véritable filière industrielle des énergies renouvelables et les emplois qui vont avec.

Les Verts regrettent que les nouvelles énergies renouvelables soient utilisées comme prétexte par le gouvernement pour justifier la gabegie financière engendrée par le choix du nucléaire. A dépense égale, cette filière crée moins d’emplois, moins d’énergie et plus de danger que celles des énergies renouvelables.

Par ailleurs, Les Verts émettent des doutes quant à la capacité de financement des belles paroles gouvernementales. La France est en situation de déficit budgétaire aggravé par la crise et par le bouclier fiscal. Où trouver les milliards pour les renouvelables si l’on maintient les financements faramineux destinés à la construction de nouvelles centrales EPR au demeurant inutiles ? Au lieu de diffuser le film Home aux députés, sans doute aurait-il mieux fallu leur éviter de voter le bouclier fiscal qui subventionne les riches au lieu d’investir dans la reconversion écologique de l’économie.

Djamila Sonzogni, Jean-Louis Roumégas, porte-parole des Verts

Posted in Economie et social, Emploi, Environnement, nucléaire | Leave a Comment »

Le vert est mis

Posted by jfihey sur 10 juin 2009

 Obsédés que nous sommes en France par le jeu des hommes et des partis, on risquerait de sous-estimer la percée accomplie le 7 juin sur le terrain des idées. Cette élection européenne a marqué l’avènement électoral, dans notre pays, de l’écologie politique. Trente-cinq ans après que René Dumont, candidat écologiste à la présidentielle, eut vidé devant les caméras de télévision un verre d’eau, affirmant que ce liquide serait un jour aussi rare et précieux que le pétrole, trente-cinq ans après, ce verre est devenu fleuve.

 

Comme toujours dans un succès, il a fallu que se rencontrent un chef de file et son public, un discours et une attente. Disons, dans les termes de l’économie de marché combattue par ce mouvement, une offre et une demande.

Daniel Cohn-Bendit, secondé avec succès par Eva Joly, avait en main la bonne partition. Parce qu’il a parlé à la fois d’Europe et d’écologie, estimant que la première n’est rien sans la seconde, que le changement climatique et ses dangers pour nos sociétés dépassent les frontières pour représenter un enjeu supranational.

Ce discours puise en profondeur. Encore fallait-il le remonter à la surface. Que signifie cette victoire ? On y voit trois réponses encore mal formulées, qui devront s’affiner pour que l’espoir soulevé s’appuie sur un socle solide, déjà éclairé par les nombreux écrits d’un penseur comme Edgar Morin.

La première réponse est à chercher du côté de la crise du capitalisme. Vécue depuis plusieurs mois par des millions de Français, elle a brutalement mis en lumière les impasses de la dérégulation.

L’écologie politique apparaît comme une alternative aux modes de création de richesses hérités de l’âge postindustriel. « La preuve est faite que la réponse à la crise économique doit être aussi une réponse écologique », déclare Daniel Cohn-Bendit à Libération. Au règne de la finance, son mouvement veut substituer celui de l’équité. Même s’il faut faire un effort d’imagination pour inventer comment.

La deuxième réponse relève de ce qu’on pourrait appeler l’extension du domaine de la lutte. Le champ de l’écologie ne se limite pas aux effets du climat détraqué. Derrière le réchauffement terrestre, la préservation de l’accès aux « biens premiers », il y a les inégalités sociales. « A mesure qu’un système s’approche de ses limites écologiques, les inégalités ne font que s’accroître », écrivait en 1987 le rapport Brundtland, Notre avenir à tous, premier grand texte politique sur le développement durable.

Plus manquera l’eau, plus se renchérira la nourriture, plus il fera chaud, plus souffriront les pauvres, les plus fragiles de nos sociétés. Les victimes de la canicule de 2003 en France ou celles, non secourues, de l’ouragan Katrina en Louisiane, pendant l’été 2005, en furent des exemples éloquents.

La troisième réponse a trait à la recomposition sous-jacente à gauche. Tel un Calder tordant à sa manière le fil de fer des idées pour faire naître une forme politique nouvelle, Cohn-Bendit et ses amis font danser les lignes politiques dans le sens de l’Histoire : situer l’humain à bonne distance des technologies et des forces de l’argent, sans prôner la décroissance qui laisserait entier le problème de la pauvreté.

Autrement dit, cette écologie politique est peut-être le nouveau visage de la gauche de demain, la « troisième gauche » aspirant à renouveler la première et la deuxième, dont les doctrines et les hommes se sont perdus en route.

Cohn-Bendit, opposant-clé de Sarkozy ? L’affiche donne à réfléchir, même si l’intéressé dit s’en désintéresser, trop occupé qu’il est à ancrer son projet dans un espace européen où l’écologie politique est encore loin de faire le plein.

Eric Fottorino,
Editorial,  le Monde du 10.06.09
 

Posted in Ecologie politique, Europe, Les Verts | Leave a Comment »

Toutes les vérités ne sont pas bonnes à dire…

Posted by jfihey sur 9 juin 2009


Le MDRGF est poursuivi pour avoir osé révéler que le raisin français est contaminé aux pesticides.

Le MDRGF (Mouvement pour les droits et le respect des générations futures), a développé depuis quelques années une expertise citoyenne incontournable sur la question des pesticides et plus largement de la santé environnementale.

Le site www.mdrgf.org est une mine d’information et la petite équipe a vaillamment participé à toutes les mobilisations et discussions sur la question.

Aujourd’hui, le MDRGF est trainé en justice par la Fédération Nationale des Producteurs de Raisins de Table pour avoir osé participer à une campagne européenne d’analyse des résidus de pesticides dans le raisin et surtout – un comble – publié les résultats obtenus !

Il est triste de constater qu’au lieu de prendre le problème à bras le corps, de réfléchir avec les agriculteurs concernés aux moyens de sortir de la surconsommation de pesticides dont ils sont les premières victimes, la fédération préfère tenter de faire taire le MDRGF.

Pour toutes celles et tous ceux qui considèrent que ce genre de vérité est bonne à dire, qu’il est urgent de lutter contre l’empoisonnement des agriculteurs, des terres, des consommateurs par les pesticides, un geste simple : signer l’appel Ensemble pour les générations futures sur  http://www.generations-futures.org

Posted in Agriculture, Démocratie, Environnement, Santé | Leave a Comment »

Le comité local Europe Ecologie communique

Posted by jfihey sur 9 juin 2009

  C’est  dans un contexte de crises économique et environnementale que les européens ont été appelés aux urnes pour être représentés au parlement européen.

L’abstention, la poussée de la droite, le recul de la gauche seraient très inquiétants si  de nombreux électeurs de l’Eure comme partout ailleurs ne s’étaient pas mobilisés autour des valeurs et du programme d’Europe Ecologie.

 Europe Ecologie est le rassemblement tant attendu  de personnalités issues d’associations  écologistes, sociales,  environnementales et du mouvement vert qui se sont engagées à dépasser leurs spécificités pour se réunir au cours de cette période électorale sur l’essentiel, c’est à dire leurs valeurs écologistes, sociales et démocratiques.

 Avec 14 eurodéputés français dont Hélène Flautre pour notre région, l’écologie politique aura une plus grande expression au parlement Européen.

Le  rassemblement des forces de l’écologie répond à la nécessité de mettre la conversion écologique aux cœurs des politiques Européennes.

L’expression citoyenne du 07 juin marque, la première étape d’une dynamique et de la construction de nouvelles politiques.

Aux  élections régionales de 2010, le rassemblement de l’écologie sera présent mais d’ici là, restons mobilisés. Ensemble au quotidien,  poursuivons ce que nous avons engagé.  Nous sommes de plus en plus nombreux à prendre le parti de l’écologie.

 Merci à tous ceux qui ont soutenu le rassemblement  Europe Ecologie,  ceux qui se sont engagés dans cette campagne et ceux qui ont voté pour la liste Europe Ecologie.

 Evreux, le 08 juin 2009

Jean-Yves Guyomarch, Secrétaire du groupe local des Verts

Catherine Fenault, Coordinatrice du comité local Europe Ecologie

Posted in élection, Ecologie politique, Europe | Leave a Comment »

Merci !

Posted by jfihey sur 8 juin 2009

Ce dimanche 7 juin 2009 a été le D-Day de l’écologie politique en France et en Europe, grâce à vous.

Merci à vous toutes et tous, merci pour votre engagement, votre soutien, votre vote.

Cette campagne merveilleuse a permis notre succès aujourd’hui !

Europe Ecologie

Posted in élection, Ecologie politique, Europe | Leave a Comment »

LE 7 JUIN 2009 : LE RASSEMBLEMENT…

Posted by jfihey sur 5 juin 2009


A quelques heures du scrutin, enthousiasme et espoir animent chacun d’entre nous. Les derniers meetings nationaux, dans toute la France et au Zénith de Paris, ont rencontré un succès remarquable. Sur le terrain, sur les marchés, dans le public, nous rencontrons partout le même écho, partout la même attente. La promesse, formulée il y a quelques mois, d’une transformation de la politique européenne et française, est en marche.

L’aventure collective, que nous avons choisie, a rassemblé des citoyens divers pour porter un projet clair et ambitieux qui montre que la transformation écologique est possible. Ce rassemblement des écologistes est porteur de dynamique et de changement.

Nous devons dès dimanche traduire cet espoir dans les urnes. Dans les derniers jours, nous continuerons à insister sur les enjeux européens et les changements nécessaires.

Maintenant le choix est entre les mains des électeurs et des électrices. Nous savons que quelques voix suffisent parfois à faire basculer une élection, alors jusqu’à dimanche soir, il faudra se mobiliser massivement, parce que pour changer l’Europe et transformer la société, une écologie politique forte et respectée, c’est indispensable.
 

CÉCILE DUFLOT
sécrétaire nationale des Verts
porte-parole d’Europe Écologie

PASCAL DURAND
coordinateur de la campagne
porte-parole d’Europe Écologie

Posted in élection, Ecologie politique, Europe | Leave a Comment »