CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for mai 2009

Elections européennes: la dernière ligne droite!

Posted by jfihey sur 31 mai 2009

  

Nous entrons dans la dernière ligne droite de ce qui peut être déjà considéré comme une très belle campagne.
 
Nous devions relever le défi : rassembler la mouvance écologiste, réaffirmer l’écologie comme un projet politique global nécessaire face aux urgences, montrer que le contrat écologiste est la seule réponse possible à la crise, parler vraiment et concrètement d’Europe.
 
Nous sommes sur le point de gagner notre pari : les meetings sont  pleins, les militants enthousiastes, les sondages encourageants. Notre campagne a été reconnue comme la plus dynamique, la seule à parler vraiment du sujet.
 
Il nous reste la dernière ligne droite. Tenir le cap. Ne pas nous laisser distraire par les tentatives de diversion de droite, de gauche ou du centre. Marteler notre message de fond : sortir de la crise par l’écologie et l’Europe.
 
Alors tous aux derniers meetings, à vos mails, au téléphone et dans la rue pour convaincre que  l’écologie, c’est maintenant ou jamais !
 
JEAN-LOUIS ROUMÉGAS et DJAMILA SONZOGNI

 

porte-parole des Verts

Publicités

Posted in Ecologie politique, Europe, Les Verts | Leave a Comment »

Appel à Mobilisation le 4 juin 2009

Posted by jfihey sur 30 mai 2009

Centre de rétention :

dehors ou dedans, nous restons aux côtés des étrangers !

 A partir du 2 juin 2009, la Cimade ne sera plus présente dans le centre de rétention de OISSEL. Sa présence dans les centres de rétentions, son action d’accompagnement juridique des personnes retenues, sa prise de parole publique indépendante, ses analyses et ses rapports nationaux d’observation gênent les autorités de l’Etat. Sa mission pour la défense des étrangers enfermés freine la machine à expulsion et gêne le gouvernement et ses objectifs de quotas d’éloignement.

 

C’est pourquoi le ministère de l’immigration a décidé d’éclater une mission associative nationale en huit lots partagés dorénavant par six associations. Ce morcellement géographique supprime toute réelle possibilité de vision nationale de la société civile dans ces lieux d’enfermement. Plus grave, la mission a été redéfinie et réduit l’aide à l’exercice effectif des droits des étrangers à une simple mission d’information.

 

Mais les droits de l’Homme ne sont pas à vendre ! Il est ici question de libertés fondamentales, nous nous opposons à cette logique marchande et à la mise en concurrence des associations. Un tel dispositif n’est pas compatible avec le respect  des droits des personnes retenues et une parole citoyenne indépendante et cohérente.

 

En 1939, la Cimade a été créée pour agir en solidarité auprès des populations déplacées et enfermées dans les camps d’internement. En 1984, elle entre dans les centres de rétention. Après 25 ans de solidarité active et de soutien juridique apporté aux étrangers enfermés dans tous les centres de rétention de France, la Cimade reste fidèle à ses valeurs et à ses engagements. Ainsi, elle entend bien continuer à aider tous les étrangers pour assurer l’exercice effectif de leurs droits.

 

Associations, syndicats, avocats, citoyens, à l’intérieur ou en dehors des centres de rétention, nous avons la même détermination à aider les étrangers pour la défense de leurs droits et de leur dignité. Dans les permanences, dans les tribunaux, dans les préfectures, dans la rue, dans les aéroports, nous poursuivrons nos actions auprès des étrangers et de leurs familles.

 

Nous réaffirmons aux étrangers enfermés que nous ne les abandonnons pas, ainsi que notre attachement à l’indépendance et à la liberté de parole et de témoignage des associations.

 

Rassemblement jeudi 4 juin à 18 H, devant le Palais de Justice de Rouen

pour une manifestation solidaire !

 

Signataires : Cimade, Collectif Solidarité de Saint Étienne du Rouvray, Collectif des Sans Papiers, Pastorale des Migrants; 

Le CDLF: Collectif pour la Défense des Libertés Fondamentales; Alternative Libertaire, les Alternatifs, ASTI de Petit Quevilly, ATTAC Rouen agglo, CEFED 27, CFDT Santé-Sociaux (Rouen, Dieppe, Elbeuf), CFDT-Sgen, CGT-UL, Fédération pour une Alternative Sociale et Ecologique 76, Gauche Unitaire, Emancipation, FSU 76, LDH, MRAP, NPA, Parti de Gauche 76, PCF 76, Ras l’Front Rouen, Syndicat de la Magistrature 76, SUD-Education, Union Syndicale Solidaires 76, les Verts.

le RESF, Réseau Education Sans Frontière qui est composé pour l’agglomération de Rouen de : CGT-Education, FSU, Sgen-CFDT, SUD-Education, FCPE, ICEM Pédagogie Freinet, ASTI, Collectif des Sans Papiers, Collectif Solidarité de Saint Étienne du Rouvray, CIMADE, Emancipation, LDH et des personnes à titre individuel.

Posted in International, Politique | Leave a Comment »

239 millions de chômeurs en 2009

Posted by jfihey sur 29 mai 2009

En France, l’Unédic prévoit 639 000 chômeurs en plus en 2009. Dans le monde, le nombre de chômeurs pourrait augmenter de 39 à 59 millions, pour atteindre un nombre total de 210 à 239 millions chômeurs (soit un taux entre 6,5 et 7,4%). Chez les jeunes, le taux de chômage pourrait monter à 15% (au lieu de 12% en 2008).

La hausse du nombre de travailleurs pauvres dans le monde est encore plus violente : plus 200 millions en 2009.

L’Union Européenne et les économies développées seront les plus touchées, avec entre 73 et 96 millions de chômeurs supplémentaires d’ici fin 2009 par rapport à 2007. Mais toutes les régions sont affectées par cette tendance dramatique : par exemple, en Afrique subsaharienne, 77% de travailleurs devraient se retrouver avec un emploi vulnérable.

Les déclarations du directeur général du Bureau International du Travail sont alarmantes : « Nous sommes témoins cette année d’une hausse sans précédent du nombre de chômeurs et des travailleurs susceptibles de tomber dans la pauvreté à travers le monde ». Le BIT appelle à la mise en place d’un plan mondial pour l’emploi.

Dans son rapport (Faire face à la crise mondiale de l’emploi) publié le 28 mai, l’OIT appelle notamment à « investir dans l’économie verte de demain » et rappelle le « potentiel énorme de création d’emploi » liées aux mutations nécessaires aux réductions des émissions carbone et afin d’assurer la sécurité alimentaire et le développement rural.

Dans son programme, Europe Ecologie porte un projet de solidarité internationale, à l’échelle européenne et à l’échelle mondiale. Le projet vise à la fois à répondre aux urgences de la crise (Bruxelles de l’emploi, emprunt de 1000 milliards d’euros pour réaliser les investissements verts, revenus minimal et maximal d’existence…) et à construire rapidement un modèle qui ne répète pas les erreurs du passé (régulation des flux financiers, revenus de reconversion, sobriété et efficacité en énergie, agriculture durable…).

Posted in Ecologie politique, Emploi, Europe | Leave a Comment »

Victimes des essais nucléaires : les mensonges du lobby nucléaire continuent

Posted by jfihey sur 28 mai 2009

La cour d’appel de Paris vient de déclarer irrecevables les demandes d’indemnisations de douze anciens soldats atteints de maladies mortelles liées aux essais nucléaires français.

Pour elle, les faits étant antérieurs au 1er janvier 1976, il ne peut être attribué d’indemnisation. Sur les douze personnes contaminées, sept sont décédées. Souffrant de cancers de la peau, du sang ou des reins, elles sont les victimes du lobby nucléaire français.

Pendant des décennies, les autorités françaises assuraient que les essais en plein air étaient sûrs, sans risque pour les militaires ou les populations algériennes et polynésiennes. Puis, elles ont nié les origines nucléaires de ces maladies. Et maintenant ces victimes se voient refuser leurs indemnisations. Hervé Morin assure même que les essais nucléaires avaient menés « en appliquant les plus strictes consignes de sécurité », quand certains militaires étaient exposés sans aucune tenue de protection. Ces douze militaires ne sont pourtant pas les seules victimes du lobby nucléaire français. Rappelons-nous des irradiés Algériens de Reggane, victimes des premiers essais nucléaires français. Rappelons-nous des mensonges sur le nuage de Tchernobyl qui n’aurait pas traversé la frontière. Voyons aujourd’hui la situation des « nomades du nucléaire », ces intérimaires employés dans les centrales françaises dans des conditions très précaires. Combien de décennies faudra-t-il attendre pour connaître la vérité sur les victimes du nucléaire des années 2000 ? Il faut parfois rappeler ce qui est pourtant une évidence : le nucléaire n’est pas une énergie propre. Il tue, également en France. Il est urgent que l’Etat français assume ses responsabilités envers les victimes du nucléaire civil comme militaire. Il faut ôter les œillères que les nucléocrates ont fait porter aux politiques. Le nucléaire représente aujourd’hui moins de 6% de la consommation d’énergie finale des européens. L’Europe doit sortir du nucléaire et renforcer de toute urgence la sécurité et la transparence dans ce secteur.

 Cécile Duflot  secrétaire nationale des Verts

Posted in nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Nous resterons sur Terre !

Posted by jfihey sur 27 mai 2009

L’URGENCE A VOIR

Les changements climatiques inquiètent, les espèces s’éteignent,
les ressources s’épuisent, les villes s’étendent…

À travers un jeu de miroirs et de contrastes entre cette nature miraculeuse
et l’obsession de l’homme à vouloir la dompter,
Nous resterons sur Terre regarde la planète d’aujourd’hui dans les yeux
et dresse l’état des lieux  d’une harmonie qui vacille.

Pouvons-nous inverser le cours des choses ?
Le voulons-nous vraiment ?

Avec l’environnementaliste James Lovelock, le philosophe Edgar Morin
et les Prix Nobel de la Paix Mikhaïl Gorbatchev et Wangari Maathaï,
ce film laisse à chacun la liberté d’évaluer le degré d’urgence
sur une seule certitude :  Nous resterons sur Terre.

 

Posted in Décroissance sélective et équitable, Environnement | Leave a Comment »

Négociations internationales relatives au climat

Posted by jfihey sur 27 mai 2009

 Le Forum des Economies Majeures (MEF) sur les négociations climatiques internationales s’est tenu à Paris, les 25-26 mai 2009, regroupant 17 Etats qui représentent 80% des émissions de GES et de la consommation énergétique. Le MEF est la suite du MEM (rencontre entre les grandes économies sur la sécurité énergétique et les changements climatiques), initié par l’administration Bush en 2008. Borloo en profite pour annoncer sa volonté d’une création d’un partenariat Europe/Afrique/Pacifique autours des questions de changements climatiques.

Principaux résultats (source AFP/Reuters) : Pas grand-chose. D’après Jean Louis Borloo, il y a eu des avancées dans les négociations sur la constitution d’un fonds mondial de lutte de 100 milliards d’€ par an, abondé par les pays en fonction de leur PIB, de leurs émissions historiques et courantes (solution équitable). Mais il n’y a pas eu de décision finale sur cette proposition portée par le Mexique. Ce fonds devrait aider les pays les plus pauvres. Borloo annonce qu’il considère que les USA ne font pas d’efforts suffisants.

A cette occasion, de nombreuses ONG ont lancé un appel à Nicolas Sarkozy (On ne négocie pas avec le climat, on agit), afin de demander un renforcement des engagements de l’UE (40% d’ici 2020) et la nécessité d’un fonds international doté de plus de 100 md € par an jusqu’en 2020.

Rappels

Le protocole de Kyoto est en vigueur, avec un objectif de réduction de 5,8% des émissions des pays industrialisés d’ici 2012 par rapport à 1990. En décembre 2009, se tiendra à Copenhague la prochaine Conférence des Parties de la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (UNFCCC) ; on attend de cette conférence la conclusion du régime qui prendra la suite du protocole de Kyoto actuel (nouveau protocole, protocole amendé ?…).

En réalité de très nombreuses négociations ont eu et auront lieu d’ici décembre, soit dans le cadre de groupes formels au sein de l’UNFCCC, soit dans le cadre de groupes « informels » (G8 et G8+5 en juillet 2008, dialogue de Gleneagles, à Bonn…).

-l’action nécessaire selon le GIEC : afin de limiter à 2°C le réchauffement climatique, il est nécessaire de stabiliser la concentration en GES à 450 ppm, soit un chemin de réduction des émissions qui aboutit à une réduction de 25 à 40% des émissions des pays industrialisés en 2020 et entre 80 et 95% en 2050.

Positions actuelles

-USA :

Avec l’élection d’Obama, les Etats-Unis sont de retour dans les négociations internationales (les USA ont signé Kyoto, mais il n’a pas été ratifié par le Congrès).

Les émissions des USA ont explosé de 17% par rapport à 1990 ; l’objectif assigné par Kyoto (-5% en 2012) est donc désormais hors de portée. C’est pourquoi même en étant de retour, les USA ne ratifieront pas Kyoto, car ils se verraient attribuer des pénalités. Ils vont seulement s’engager sur la période suivante

Les USA ont entamé des discussions bilatérales avec la Chine depuis décembre 2008 ; une nouvelle rencontre bilatérale doit se tenir en juin afin de trouver des points d’accords communs (discussion hors cadre de l’UNFCCC).

Actuellement, le Congrès est en train de discuter de la loi Waxman. Un objectif de réduction de 17% des émissions par rapport à 2005, soit une réduction de 4 à 6% par rapport à 1990, d’ici 2020, serait acceptable pour le Congrès, mais le « maximum » d’après Todd Stern (position officielle).

Japon/Australie/Canada : leur situation est similaire à celle des USA avec des dérapages de leurs émissions (entre 1990 et 2006 : +5% pour le Japon, +21% Canada, +25% NZ, +29% Australie).

Chine : passée premier pays pollueur mondial depuis 2007, devant les USA (mais encore bien moins en termes d’émissions par tête). Actuellement, elle n’est pas soumise à des objectifs de réduction contraignants. L’inclusion de la Chine, tout comme d’autres pays émergents dans le processus de réduction, est un enjeu crucial de Copenhague, car les émissions mondiales ne pourront être contenues sans cela.

Il semble que le gouvernement central soit prêt à s’engager ; mais la Chine pousse actuellement les pays industrialisés à renforcer leurs engagements : elle exige des réductions de 40% des émissions d’ici 2020.

-les Pays les Moins Avancés (PMA) et l’Alliance des Petits Etats-Iles (OASIS), pays les plus touchés, ont appelé à des engagements fermes des réductions de 85% en 2050 au niveau global, soit une réduction de 40% d’ici 2020 pour les pays développés. Le G77 est sur cette position.

UE : L’UE a déjà presqu’atteint son objectif de Kyoto (-8%), grâce aux réductions des nouveaux entrants dans l’UE (sinon la baisse de l’UE 15 était de 2% en 2006).

Dans son paquet « climat énergie », l’UE s’engage fermement à une réduction de 20% de ses émissions par rapport à 1990 d’ici 2020. Elle s’engage à rehausser cet objectif à 30% si un accord international est trouvé avant fin 2009, maintien de la croissance de la température à 2°C.

Situation des négociations

Contexte économique : très peu favorable à des engagements financiers internationaux, donc peu favorable à ce que les pays s’engagent (en particulier les émergents). Il existe un accord global sur un objectif de réduction 50% des émissions mondiales en 2050.

Les objectifs de long terme ne sont pas définis (objectifs par tête, par unité de production économique ?…).

De nouveaux outils de financement/régulation internationaux sont imaginés. En particulier, les NAMAs (Nationally Appropriate Mitigation Action) sont discutés ; ils visent à permettre des transferts de capitaux du nord vers le sud, dans le cadre d’actions globales (en rupture avec la logique de projet, type MDP). Mais dispositif flou encore ; alternatives possibles.

Proposition de discours concernant la position de l’UE

Etant donné le retard pris par les USA et le dérapage de leurs émissions, l’objectif actuel (de -17% par rapport à 2005) est du même ordre de grandeur que celui de l’UE. Mais cet objectif ne permettra pas d’atteindre une réduction de 25 à 40% sur l’ensemble des pays industrialisés comme nécessaire selon le GIEC.

L’Union Européenne doit donc s’engager à une réduction de 40% de ses émissions d’ici 2020 pour :

être solidaire avec les USA qui avancent (mais qui ont pris du retard avec Bush) et les inciter à faire plus d’efforts

-garder le train d’avance en Europe en termes de ruptures technologiques et organisationnelles qui sont nécessaires. Avantage économique majeur vis-à-vis des USA.

Profiter de la crise : grâce à la crise, nos émissions vont sûrement décroître significativement. Le retour à la bonne santé économique et sociale ne doit pas se faire en redémarrant les vieilles machines éteintes, mais en changeant les activités. Il faut investir immédiatement dans les secteurs et technologies matures (transports en commun, éolien, biomasse, agriculture bio…) et d’avenir (photovoltaïque, nouveaux modes de transports…) au plan environnemental. Obama veut investir 15 milliards de $ par an ; si on ne fait pas autant ou plus, on va se faire piquer toutes les avancées initiées en Europe (sobriété, efficacité). Il y a un vrai coup économique à jouer…

Assumer le devoir de responsabilité : l’UE (et la France) doivent immédiatement doter un fonds qui permette le soutien aux PMA. Des accords avec l’Afrique et le Pacifique (OASIS), c’est très bien ; mais des moyens immédiats permettraient de convaincre.

 

Solidarité planétaire : les pays industrialisés doivent réduire drastiquement, l’Union Européenne doit être le leader (40% en 2020). Elle seule, avec l’action des autres qui sont en retard, peut encore permettre d’atteindre les objectifs mondiaux nécessaires selon le GIEC. La crise est l’occasion d’amorcer la conversion : nos émissions auront réduit fortement, ne les faisons pas redémarrer avec les vieilles machines.

Posted in Décroissance sélective et équitable, Ecologie politique, Environnement, International | Leave a Comment »

Les enjeux européens, pour un Bruxelles de l’emploi

Posted by jfihey sur 25 mai 2009

Dans le cadre de la campagne des européennes 

le Comité local Europe écologie vous invite

  Mardi 26 mai à partir de 17h

Maison de quartier de la Madeleine (Place Kennedy) à Evreux

Avec François DUFOUR, deuxième de liste Europe écologie Nord ouest, éleveur de vaches en Basse-Normandie et ancien porte-parole national de la confédération paysanne.           

Et Jean-Claude Mary, candidat Europe écologie pour l’Eure, militant anti-nucléaire.

Il sera question de la crise du lait

des emplois verts dans l’agriculture et dans le secteur de l’énergie

de la PAC

Pour information déroulé de la journée :

 –         17 h  : rencontre avec les associations et la population

–         18 h : échanges avec les structures locales créatrices d’emplois

–         19 h 30 : buffet ouvert à tous 

–        20 h 30 :  Les enjeux européens, pour un   Bruxelles  de l’emploi

Posted in Ecologie politique, Europe, nucléaire | Leave a Comment »

Universités: des solutions maintenant !

Posted by jfihey sur 24 mai 2009

L’enseignement supérieur français est scandaleusement pauvre et inégalitaire. Le Ministère donne deux fois plus aux grandes écoles qu’aux universités. La loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU) est venue aggraver cette situation, en soumettant le budget des universités au financement privé. Comment l’enseignement supérieur peut-il, dans ces conditions, jouer son rôle d’ascenseur social ?

 Des étudiants précarisés

– 75% des étudiants sont obligés de travailler en marge de leurs études.

– Le nombre de logements universitaires est ridicule (1 place pour 13 étudiants).

– Au sortir des études, il est de plus en plus difficile de trouver un emploi stable.

– Les stages ne sont plus des périodes d’apprentissage mais d’exploitation d’une main d’œuvre qualifiée et quasi-gratuite.

– La mastérisation de la formation des professeurs va encore accentuer cette précarité.

 

Le combat continue !

La reprise progressive des cours, pour les besoins de la validation des diplômes, ne doit pas faire oublier cette situation dramatique. La mobilisation des acteurs de l’université reste nécessaire et légitime. L’action des responsables politiques l’est encore plus.

 

Europe Ecologie propose : une véritable politique européenne pour l’enseignement et la recherche.

L’éducation et la recherche ne sont pas des marchandises. L’université doit rester un lieu de culture, d’intelligence, d’invention…

Pour une harmonisation européenne démocratique et solidaire. L’Europe doit revenir sur le processus de Bologne et ses déclinaisons récentes, non démocratique et d’inspiration néolibérale. La nécessaire harmonisation des conditions d’études et de recherche à l’échelle continentale doit garantir l’égal accès de toutes et tous à l’éducation. Nous proposons de mettre en place une Politique de l’Enseignement et de la Recherche Commune (PERC), débattue et proposée par le Parlement Européen.

Pour un statut européen de l’étudiant

L’Europe doit garantir à chaque étudiant européen :

-Le droit à l’autonomie, assuré par un Revenu minimum Garanti, qui pourra être complété par des bourses d’études

-Le droit au logement gratuit. Sa mise en oeuvre passera notamment par la rénovation et la construction des logements, en accord avec les normes HQE.

-Le droit à la mobilité européenne, par l’élargissement des programmes et d’échanges de type Erasmus.

 

Pour une politique européenne de recherche

Seule une recherche indépendante et démocratique permettra de faire face aux défis à venir.

L’effort de financement de la recherche devra être porté à 5% du PIB européen.

Le travail de recherche devra aussi être débattu et mis en commun au niveau européen.

La politique commune fixera tous les 5 ans un engagement européen de programmation de la recherche et renforcera la mobilité des chercheurs.

Europe Ecologie

 

Posted in Culture, Enseignement, Europe, Politique, Rechercche | Leave a Comment »

La police au collège

Posted by jfihey sur 23 mai 2009

Communiqué de la LDH
Le Gouvernement semble avoir décidé de célébrer à sa manière le vingtième anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant.

Le ministre de l’Education nationale envisage de « créer, auprès des recteurs, une force mobile d’agents […] pouvant constater des délits, confisquer des armes, opérer des fouilles si nécessaire », et de « donner la compétence d’officiers de police judiciaire à des chefs d’établissement ». Une force de police intégrée à l’Education nationale, en attendant de faire faire la classe par les policiers ?

A la porte d’une école de Floirac (Gironde), deux voitures de police et six policiers enlèvent, sans prévenir parents ni enseignants, deux dangereux criminels âgés de 10 et 6 ans, au motif qu’une personne aurait cru reconnaître dans le vélo de l’un d’eux celui qu’on lui avait volé et qui était de la même couleur… On commence par rafler les enfants de sans-papiers, et la technique s’étend à présent aux autres écoliers. Le prétendu voleur porte le nom de Ouachim et sa mère se prénomme Aïcha. C’est finalement son seul crime. Mais le « directeur départemental de la sécurité publique » de Gironde ne voit dans le fait d’arrêter des enfants de cet âge et de les garder deux heures à vue dans un commissariat qu’« une affaire complètement banale » et « assume entièrement jusqu’au bout ce qui a été fait ».

Il y a quelques semaines, des gendarmes prétendant conduire une opération de prévention en milieu scolaire avaient lâché à l’improviste un chien policier sur des collégiens du Gers afin, disait la procureure de la République d’Auch, de « créer une bonne insécurité »…

Ainsi donc, il ne s’agit pas de dérapages ou de bavures, mais de la mise en oeuvre d’une politique assumée et revendiquée, la même qui inspire Monsieur Darcos dans ses rêves de police scolaire judiciaire.

Quelle sera la prochaine étape ? Une opération coup de poing dans une crèche ? La fouille des élèves par leurs professeurs, des salariés par les cadres dans les entreprises ? La poursuite de tout manifestant pour « tapage diurne », comme on vient de le voir à Marseille il y a quelques jours ?

La Ligue des droits de l’Homme appelle le Gouvernement de la République à cesser d’encourager des pratiques à l’évidence inconciliables avec le respect des libertés les plus élémentaires et à ne plus voir dans l’enfance et la jeunesse de ce pays une « classe dangereuse » à traiter, fût-ce au mépris du droit, comme des délinquants potentiels.

Paris, le 22 mai 2009

Posted in Démocratie, Enseignement | Leave a Comment »

Hommage à Benoit Fenault

Posted by jfihey sur 23 mai 2009

Benoît s’en est allé le 13 mai 2009.

Un dernier et bel hommage emprunt de dignité et d’authenticité lui a été rendu hier, vendredi 22 mai ,  par sa famille et ses amis réunis.

Parmi d’autres témoignages, s’appuyant  tous sur la profondeur de la rencontre avec Benoît, Jean-Yves Guyomarch , secrétaire du groupe local des Verts, a témoigné de l’engagement politique de notre ami  Vert en ces termes:

Homme de conviction et d’engagement, sa capacité à se surpasser pour proposer un monde meilleur à nos enfants a été et restera exemplaire.

 Avec lui, l’écologie politique n’était pas simplement une idée. Elle se concrétisait dans l’élaboration de projets et le travail d’équipe.

 Il partageait avec nous ses combats pour la défense des droits de l’homme. Nous nous souvenons de sa détermination pour défendre deux jeunes chinois « sans papier » menacés d’expulsion, puis de son bonheur quand le combat fut gagné. Mais il n’oubliait pas de rester modeste et de rappeler que la route était encore longue.

 Il nous faisait vivre la « culture », en nous  faisant partager ses lectures, en nous invitant  à rechercher l’autre et à fouiller dans l’histoire de l’humanité, en nous incitant à découvrir ceux qui posent un regard profond sur l’homme et sa complexité.

 Il était, pour lui, impératif d’agir au quotidien pour transformer le monde. Il fut  un des premiers à organiser  l’AMAP d’Evreux. Jacques, Cécile, Didier, paysanNEs certifiés Bio venaient de trouver par son engagement un espace solidaire pour développer l’agriculture Biologique et de proximité.

 Son engagement politique trouvait son sens par la participation aux combats pour un monde meilleur, plus juste, plus solidaire, plus fraternel, où chacun a vraiment sa place où le partage est plus important que la possession.

 Bien sur il connut aussi des déceptions, des trahisons, mais il savait que c’était souvent le prix à payer pour vivre de grands moments d’amitié et de sincérité.

 Pendant toutes les années de notre amitié, la maladie l’accompagnait. Il nous parlait d’elle sobrement et vivait chaque jour intensément.

 Salut Benoît, tu nous quittes bien trop tôt, mais tu nous as tant apporté…

Posted in Les Verts | 2 Comments »

Hadopi

Posted by jfihey sur 15 mai 2009

 Paris, le 12 mai 2009

Hadopi : l’UMP vote contre l’Europe

Après un premier échec, le gouvernement a décidé de faire voter à tout prix la loi HADOPI à l’Assemblée nationale. L’acharnement présidentiel et gouvernemental à faire voter ce texte liberticide et inapplicable va à l’encontre du bon sens et de l’avis d’une large majorité de spécialistes, de citoyens et d’internautes. C’est à nouveau un mauvais coup porté aux droits des utilisateurs d’Internet.

Mais c’est aussi un déni de l’Europe. Le Parlement européen a voté à une large majorité, mercredi 6 mai l’amendement représenté par MM. Bono et Cohn-Bendit (contre le “mauvais compromis” porté par Mme Trautman dans le cadre du « Paquet Télécom »). Ce texte devrait donc faire force de loi dans tout l’Union européenne : il sera alors clairement interdit, sans décision de justice, de couper un accès à Internet sous prétexte de téléchargement illégal. Non contents de tout faire pour empêcher le débat de fond que pourraient attendre les citoyens pour la campagne des élections européennes, les proches du Président de la République montrent ici encore tout le respect qu’ils portent à l’Europe et au Parlement européen !

« Le président Sarkozy demandait il y a quelques jours davantage de pouvoir pour le Parlement européen » rappelle Sandrine Bélier, tête de liste Europe Ecologie dans l’Est. « Mais son gouvernement piétine une décision de ce même Parlement européen. Le gouvernement est-il schizophrène ou bien nous prend t-il pour des idiots ?» Et la candidate, signataire du Pacte pour les Libertés Numériques conclut: «Face à ce double discours, face à ce mépris de la démocratie européenne par les dirigeants français, face au refus de se poser les bonnes questions pour apporter les bonnes solutions, j’appelle les Internautes, blogueurs, simples citoyens, et toutes celles et tous ceux attachés à leurs libertés publiques et numériques à faire front commun et à l’exprimer dans les urnes le 7 juin prochain avec Europe Ecologie ».

À l’annonce du vote de ce jour à l’Assemblée Nationale, Daniel Cohn-Bendit, co-auteur de l’amendement européen, a pour sa part déclaré : « Ce gouvernement fait n’importe quoi ! Après avoir tenté de faire pression sur les parlementaires européens, il force le vote en France et prévoit de bloquer le Conseil pour qu’il change le contenu du Paquet Telecom. Une fois de plus, Sarkozy ne supporte pas qu’on lui rappelle les droits fondamentaux qui régissent nos sociétés. Mais il fait une erreur grave, qui aura des conséquences pour la France et pour l’Europe ! »

Europe Ecologie

Posted in Culture, Démocratie, Europe | Leave a Comment »

Europe Ecologie : J-30

Posted by jfihey sur 7 mai 2009

Mardi dernier, grâce à vous, Europe Écologie a franchi le cap de  son dix millième signataire !
Partout, les Comités Locaux se mobilisent, tractent, affichent, organisent des événements dont la fréquentation montre l’intérêt de réaliser une campagne de terrain sur des thèmes qui prouvent que l’Europe est au cœur de notre quotidien.
Partout nous rencontrons une véritable écoute sur nos solutions pour l’agriculture, la conversion écologiste de l’économie, la santé, l’éduction ou la culture. Les  interrogations du début, en particulier des médias sur notre capacité à répondre à la crise globale que nous traversons font désormais place à de réelles  questions et débats sur notre programme, nos objectifs, et nos projets.
C’est grâce à la mobilisation de toutes et tous, des femmes et des hommes qui ont rejoint Europe Écologie et qui font la force de notre Rassemblement que tout cela a été rendu possible.
A 30 jours du scrutin, les autres listes vont entrer en campagne et cela doit être pour nous le signal d’une nouvelle mobilisation, celui d‘un renforcement de notre  rassemblement.
Nous devons insister sur ce qui fait notre originalité, un rassemblement basé sur des idées, des valeurs et des engagements communs, une diversité assumée et constructive.  Un rassemblement qui dit avec clarté que les solutions aux crises sont écologistes, nécessaires et urgentes.
Nous devons continuer de convaincre.
La signature de l’appel marque une adhésion à une démarche commune, faire que l’impératif écologique devienne le déterminant commun de toute politique économique, sociale et environnementale.
Chacune et chacun doit inviter une personne de son entourage à signer l’appel du Rassemblement Europe Écologie pour accéder ainsi au réseau social du site  europe-ecologie.fr et l’enrichir.
Le site est un moyen privilégié de communication. Plus il rassemblera de signataires, plus l’équipe de campagne pourra impulser à une échelle plus grande encore la campagne des écologistes.
Ce qui fera foi le 7 juin prochain ce ne seront pas les sondages, même si ceux-ci sont encourageants en  nous plaçant au coude à coude pour la troisième position, mais ce seront les électeurs et les électrices. Un bon résultat le 7 juin nous permettrait non seulement une représentation forte des écologistes au Parlement européen, mais modifierait durablement le rapport de force en faveur des idées écologistes et de notre conception de l’Europe dans la société  française.
Continuons, ensemble,  de  montrer que notre rassemblement est la seule véritable alternative aux politiques menées depuis des années en Europe dont les échecs patents ne peuvent plus être dissimulés. Convainquons de nombreuses autres personnes d’adhérer au rassemblement et de signer l’appel.
Chacune et chacun à sa place, chacune et chacun avec ses moyens, toutes et tous nous pouvons accentuer l’effort pour être encore plus forts le soir du 7 juin.
Aujourd’hui, lançons nous ce défi de réunir à nos cotés toute la famille écologiste, mais aussi de convaincre au-delà, que les réponses qui figurent dans notre programme doivent être défendues au niveau européen.

Ne laissons à personne d’autre que nous, le bénéfice de notre mobilisation en faveur d’une transformation écologiste de la société. 
Un voisin, une amie, un(e) collègue de travail,… les gens attendent des réponses, parlons-en.
Les derniers jours de la campagne sont essentiels à sa réussite.
Nous touchons au but. Nous avons les forces, nous avons les idées. 
Nous portons de vraies solutions aux crises que traverse notre société, faisons les connaître, portons-les au débat public.
Soyons fiers de nos engagements, ils sont porteurs d’avenir.
Ecologiquement vôtre
Les Porte-parole

Cécile Duflot                        Pascal DURAND

     

Posted in Ecologie politique, Europe | Leave a Comment »

Passer d’un système de soin à un système de santé

Posted by jfihey sur 3 mai 2009

Les mêmes causes ont les mêmes effets. Après l’université, c’est à l’hôpital de refuser la logique de marchandisation que tente de lui imposer le gouvernement. Certes, notre système de santé a besoin d’être réorganisé et amélioré, pas d’être démantelé et affaibli !

Les Verts se battent depuis longtemps pour passer d’un système de soin à un système de santé. Nous refusons le statu quo car le diagnostic de notre système de santé n’est guère reluisant : dégradation de nos hôpitaux publics dont une majorité est en déficit budgétaire chronique ; épuisement des personnels de ces mêmes hôpitaux, qui amène nombre d’entre eux à les fuir, accroissement constant des affections de longue durée, causées notamment par l’épidémie de cancers ou encore de diabète…

Les solutions que propose le gouvernement sont inacceptables. La santé n’est pas une marchandise. Organiser l’hôpital selon une logique comptable et créer de fait un chantage financier vis-à-vis des médecins est une grave erreur.

La nouvelle gouvernance de l’hôpital proposée par la ministre Bachelot doit être retirée lors du passage de sa loi au Sénat. Créer une fonction de directeur d’hôpital plénipotentiaire est une folie qui engendrera assurément des morts sacrifiés sur l’autel des économies budgétaires. Veut-on comme en Grande Bretagne attendre plusieurs mois précieux avant de pouvoir traiter un cancer ?

De même, la tarification par activité qui revient à en privilégier certaines plutôt que d’autres procède d’une logique de comptes d’apothicaire plutôt que d’une logique de médecine digne de ce nom.

C’est pourquoi Les Verts soutiennent les mouvements de défense de l’hôpital public.

Djamila Sonzogni, Jean-Louis Roumégas, Porte-parole des Verts

Posted in Démocratie, Politique, Santé | Leave a Comment »