CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for septembre 2009

VOTATION CITOYENNE

Posted by jfihey sur 29 septembre 2009

Mobilisation pour un référendum
sur le service public postal : mode opératoire de la votation citoyenne
du 28 septembre au 3 octobre

………………………………………………………..
Pour un maximum d’efficacité, il sera possible de voter du 27 septembre au 3 octobre 2009 suivant les opportunités, le temps fort restant bien sur le samedi 3 octobre. Et pour le bon déroulement de la votation, certains impératifs sont à respecter, afin de garantir le caractère démocratique et légitime de la démarche. La liste des lieux de vote par département est en cours de publication – disponibilité prévue le 29 septembre après-midi sur le site du Comité national contre la privatisation de La Poste, pour un débat public et un référendum sur le service public postal : http://www.appelpourlaposte.fr/.
On trouve aussi sur ce site les horaires du vote, les lieux possibles de vote, les conditions à remplir pour être électeur, le dépouillement, l’organisation de la remontée des résultats, etc.
Notons que du samedi 3 octobre au lundi 5 octobre, jour de publication des résultats nationaux, le comité national tiendra sa permanence de campagne à la mairie du IIe arrondissement de Paris (4 numéros de téléphone seront disponibles pendant cette période). Adresse postale où remonter les bulletins de vote, feuilles d’émargement et PV de dépouillement :
Le Lien votation La Poste, 12 villa d’Este, Tour Atlas, 75013 Paris.
Pour toute information sur la création de comités, les communes désireuses d’organiser la votation, écrire à contact@appelpourlaposte.fr.
Sinon, téléphonez au 01 44 62 12 48 de 9h à 12h et de 13h30 à 17h.

A EVREUX

Mercredi 30/09

 

 

Marché de Nétreville

– devant la Poste

 

9h – 12h

 

Jeudi 01/10

 

Cité Administrative

– devant le restaurant            administratif

 

 

11h30 – 13h15

 

 

Samedi 03/10

 

– Poste principale

– Marché du centre ville

– Poste de Nétreville

 

 

9h – 12h

Publicités

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Grand Cercle des Energies Positives

Posted by jfihey sur 29 septembre 2009

INVITATION

 Le collectif  « STOP EPR NI A PENLY NI AILLEURS » invite tous ceux et celles qui ne peuvent participer au rassemblement de Colmar les 3 et 4 octobre pour la fermeture définitive de la centrale de FESSENHEIM, et qui souhaitent que se développent les alternatives à la construction d’une nouvelle tranche nucléaire de type EPR à Penly, à devenir  » membre » du

Grand Cercle des Energies Positives le :

 SAMEDI 3 Octobre à 15 heures

Place de la cathédrale de Rouen

Pour 10 minutes, 20 minutes ou plus…

 Tenue anti-nucléaire, ou tout autre signe distinctif (tee-shirt, drapeau, masque…), souhaitée mais non indispensable.

 INACTIF AUJOURD’HUI RADIO-ACTIF DEMAIN!

Posted in nucléaire | 1 Comment »

Arrêt d’un réacteur à la centrale nucléaire de Paluel après un incendie

Posted by jfihey sur 25 septembre 2009

AFP – 25 septembre 2009 – LE HAVRE —

 Le réacteur numéro 3 de la centrale nucléaire EDF de Paluel (Seine-Maritime) a été arrêté vendredi matin à la suite d’un départ de feu dans une partie non-nucléaire de l’installation, a annoncé le directeur du site, Conrado Perez. Pour une raison encore inconnue, un départ de feu s’est produit vers 03H30 sur une excitatrice d’un alternateur qui produit l’électricité envoyée ensuite sur le réseau. Le feu a été maîtrisé vers 04H10 après l’intervention d’une dizaine de pompiers du site et d’une quarantaine de pompiers extérieurs. Cet incident qui a conduit à l’arrêt du réacteur numéro 3 n’a pas fait de victime et n’a pas eu de conséquence sur la sûreté nucléaire, selon la direction. « Nous sommes en train d’analyser le problème avant de repartir », a précisé Conrado Perez. Le Plan d’urgence interne a été déclenché tandis que l’Autorité de sûreté nucléaire ainsi que les pouvoirs publics ont été informés « en temps réel » du déroulement de l’incident dont le classement est en cours, selon la même source. Mise en service entre 1984 et 1986 sur la côte, près de Dieppe, la centrale nucléaire de Paluel qui est une des plus importantes de France compte quatre réacteurs d’une puissance unitaire de 1.300 mégawatts.

Posted in nucléaire | 3 Comments »

Urgence climatique, justice sociale – Copenhague décembre 2009

Posted by jfihey sur 22 septembre 2009

Nous sommes à la croisée des chemins. Issu de l’activité humaine, dans le cadre d’un modèle de production agricole et industriel que les sociétés industrialisées ont mis en place et qui se répand sur l’ensemble de la planète, le réchauffement climatique met en danger les moyens d’existence et les vies de milliards d’êtres humains, et menace d’extinction des millions d’espèces. D’ores et déjà, des populations entières sont affectées, en particulier les femmes, les peuples indigènes, les paysan-ne-s et, de façon générale, les plus défavorisés.

 

Face à cette crise écologique et sociale, mouvements sociaux, organisations écologistes, politiques et scientifiques du monde entier appellent à une action urgente et radicale.

 

Du 7 au 12 décembre prochains, la Conférence des Nations Unies sur le changement climatique se tiendra à Copenhague. Elle doit déterminer les objectifs et les solutions à mettre en œuvre à l’échelle internationale pour prolonger le protocole de Kyoto, qui prend fin en 2012.  

 

Selon les climatologues, il faudrait que les pays industrialisés, premiers responsables de l’émission des gaz à effet de serre (GES), réduisent leurs émissions de 25 à 40 % d’ici à 2020 et de 80 à 95 % d’ici à 2050 (par rapport à 1990). Faire diminuer les émissions dans ces proportions est impératif pour limiter à 2°C la hausse des températures par rapport au niveau de l’ère préindustrielle. Au-delà, l’emballement climatique se produirait. Il ne serait plus possible de maintenir une température vivable sur terre.

 

Les politiques actuelles sont dans l’impasse

 

Jusqu’ici, les mesures mises en œuvre et prévues par les différents États sont tout à fait insuffisantes. Les mesures que préconise notamment l’Union Européenne, qui n’envisage de réduire ses émissions que de 20 % en 2020, sont très en deçà des enjeux. Et alors que leurs émissions de GES par habitant sont les premières au monde, la proposition des Etats-Unis (réduction de 5 % des émissions sur la même période) est, quant à elle, une véritable provocation vis-à-vis des autres Nations.

 

Les solutions proposées actuellement ne sont pas crédibles. Car elles reposent essentiellement sur les mécanismes de marché alors que la crise économique et financière a, une fois encore, montré leur incapacité à se substituer à l’action publique et collective. La politique du « marché pilote » international de droits à polluer est clairement défaillante et les projets de l’Union européenne et des Etats-Unis en la matière relèvent du mirage idéologique.

 

Les fausses solutions sont également technologiques. Le nucléaire, outre qu’il s’agit d’une technologie porteuse de risques majeurs, ne peut être en aucun cas la solution : même un développement ambitieux du parc nucléaire ne réduirait les émissions de gaz à effet de serre que de façon très marginale. Les agrocarburants industriels quant à eux posent de nombreux problèmes environnementaux et aggravent la crise alimentaire sans contribuer à la baisse des émissions.

 

Des mesures véritablement alternatives sont nécessaires

 

Les objectifs de réduction des émissions de GES à atteindre ne peuvent l’être que par l’adoption, par les collectivités, les pays et les ensembles régionaux, de mesures radicales et alternatives :

          Démocratisation de l’économie, qui doit être orientée vers la satisfaction des besoins sociaux et le respect des contraintes écologiques, et non par le profit à tout prix, par les diktats de la société de consommation et du productivisme ; cela implique le soutien aux circuits courts, à l’économie sociale et solidaire, au secteur coopératif ;

          Réorientation des investissements (notamment de recherche) vers les énergies renouvelables, la cogénération, l’efficacité énergétique et les projets écologiquement soutenables ; valorisation de la sobriété énergétique ;

          Reconnaissance et protection des biens publics mondiaux tels que l’énergie, le climat, les forêts, la terre et l’eau ; arrêt de la déforestation, protection des forêts primaires et des océans, et, de façon générale, défense de la biodiversité sauvage et cultivée ;

          Relocalisation des activités économiques, rapprochement des lieux de vie et de travail, maîtrise de l’urbanisation, développement des transports collectifs, limitation du transport aérien ; taxation juste et progressive, au niveau national et international, de l’énergie et des transports les plus polluants ;

          Retour à la régulation du commerce international, garantissant notamment la souveraineté alimentaire et le développement massif de l’agriculture paysanne, au Nord comme au Sud ;

          Promotion d’un modèle alimentaire alternatif au modèle des pays industrialisés (majoritairement à base de protéines animales) afin de pouvoir diminuer les surfaces cultivées pour l’alimentation animale, donc réduire les émissions de GES du secteur agricole ;

          Rénovation massive des bâtiments et promotion de la construction écologique.

 

La Justice climatique et sociale doit être au centre des politiques mises en œuvre

 

Les responsabilités historiques des pays du Nord et du mode de développement productiviste dans cette crise globale doivent être reconnues. La justice et l’équité exigent que soit réparée la dette écologique du Nord, a minima par l’annulation des dettes du Tiers-Monde. Les transferts technologiques respectueux de l’environnement et des sociétés au Sud doivent être financés et l’aide publique au développement augmentée, sans que cela exonère le Nord de ses propres objectifs de réduction des émissions. Les réfugiés climatiques doivent être reconnus et accueillis.

 

Au sein de chaque pays, des mesures d’accompagnement et de justice sociale sont indispensables afin que chacun puisse faire face aux changements à opérer, en ayant la certitude que les efforts seront partagés par tou-te-s. Il faut garantir un accès juste et équitable aux biens et services essentiels tels que l’énergie, qui ne doivent pas être laissés au marché mais faire l’objet d’une réappropriation par la société. 

 

Une autre répartition des richesses doit permettre une transition solidaire vers des économies écologiques, au Nord comme au Sud. Le droit au travail pour tous est au cœur de cette répartition. C’est pourquoi un emploi décent permettant un revenu digne doit être garanti à chacun-e. Les revenus financiers et du patrimoine doivent être lourdement taxés afin de dégager les moyens nécessaires à la transformation des économies.

 

La gestion des financements doit être démocratique et garantir la participation des populations locales.

 

Les sommes colossales investies dans le sauvetage du système bancaire montrent que les moyens financiers existent. Les mesures à prendre doivent être débattues démocratiquement et faire l’objet de politiques publiques audacieuses, passant outre les intérêts des grands lobbies – notamment des hydrocarbures, et définissant une production industrielle axée sur les besoins et non sur le profit ainsi qu’une répartition plus juste des richesses naturelles et produites.

 

En France, nous appelons les associations de défense de l’environnement, syndicats, associations de solidarité internationale, organisations politiques, collectivités locales, et plus généralement tous les citoyen-ne-s à rejoindre la mobilisation internationale et à organiser des initiatives communes pour peser sur les décisions du sommet de Copenhague de décembre 2009.

 

Mobilisons-nous maintenant pour le

climat et la justice sociale

 http://climatjustice.org/

Posted in Ecologie politique | Leave a Comment »

Lettre ouverte aux professionnels de la santé

Posted by jyguyomarch sur 22 septembre 2009

Grippe H1N1 : Pour le choix de citoyen

responsable de sa santé

La décision du gouvernement de vacciner en masse les français contre la grippe A H1N1 fait reposer logiquement sur les professionnels de santé une lourde responsabilité. La force de la médecine actuelle est de reposer sur des bases scientifiques démontrées. Ainsi, les préconisations des experts et/ou prescripteurs médicaux prennent souvent la forme d’obligations incontournables peu sujettes à questionnement et encore moins à contestation. Cela conduit la grande majorité des « citoyens – patients » à suivre ces avis de façon totalement confiante en abandonnant toute forme d’analyse personnelle.

Mais dans le cas de la pandémie H1N1, le fait que les décideurs politiques en arguant le principe de précaution tentent de se protéger en posant la vaccination comme acte médical indispensable, l’exploitation du réflexe de peur, la perspective d’énormes profits financiers, dictent des conditions qui ne respectent plus la rigueur scientifique. Or la loi française (N°2002-303 Art 11) stipule que : « Aucun acte médical, ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment ». C’est donc en incitant les « citoyens –patients » à se faire une opinion par eux-mêmes et à effectuer un choix personnel, éclairé et responsable que l’esprit de la loi sera respecté.

La compétence, le discernement, l’indépendance et la qualité du conseil du personnel médical va jouer un rôle décisif. Il ne s’agit pas ici du débat : « pour ou contre les vaccinations », mais de la question pour chaque « citoyen – patient », dans le cas précis de la vaccination H1N1 : « Est-ce pour moi et ceux dont j’ai la charge le choix approprié, c’est à dire présentant le moindre risque ? » Le simple examen de la situation fournit déjà des critères pour éclairer un choix :

  • Une grippe porcine A H1N1 considérée par tous les experts mondiaux comme de faible gravité (moins grave que la grippe saisonnière habituelle) mais très contagieuse. On en guérit facilement avec un traitement adapté et grâce au travail du système immunitaire naturel ; le nombre de cas graves répertoriés est très faible et presque toujours liés à une grave pathologie simultanée.
  • Une proposition vaccinale de masse coûteuse, orchestrée à grand renfort de médias dont la mise au point a dû être faite dans l’urgence en quelques mois.

Face à cette proposition, nous sommes en droit de demander au titre de la rigueur scientifique :

  • Quelle est l’efficacité du vaccin (taux de patients générant les anticorps attendus) ?
  • Quels sont les effets secondaires potentiels, leur gravité, leur probabilité ?
  • Quelles sont les incompatibilités avec d’autres pathologies, des traitements médicaux, d’autres vaccins (comme celui de la grippe saisonnière par exemple) ?

Malheureusement, le temps imparti pour développer le vaccin et le produire avant le pic de pandémie ne permet pas de répondre de façon sérieuse et documentée à ces questions. Cela veut dire que vous ne saurez y répondre pour conseiller vos patients. Peut-être que l’administration du vaccin présentera un risque de cas graves bien supérieur à celui de contracter et soigner cette grippe bénigne. De grands noms de la médecine comme le professeur Marc Gentilini ou Antoine Flahaut ont déjà alerté sur le caractère précipité, aléatoire et déraisonnable d’une telle vaccination de masse systématique. Au point qu’aux Etats-Unis (H1N1 : immunité juridique pour les labos américains – Le Monde 15.09.09) comme en France la responsabilité des laboratoires ou des professionnels chargés de la vaccination est dégagée comme nous le montre le projet de loi présenté au sénat ( article L 3110-3 du code de la santé publique) ; ainsi le personnel de santé est mis par le législateur en position d’exécuteur non responsable d’un système devenant totalitaire.

Ce vaccin doit donc, au minimum, être considéré comme un produit pharmaceutique en développement et en cours d’essais sur l’être humain, et être soumis aux procédures restrictives spéciales d’information des patients prévues à cet effet, comme le demande le syndicat SNPI des infirmiers et infirmières. Faute de quoi, les « citoyens – patients » seront en droit de se sentir considérés comme de vulgaires cobayes .

En conclusion, chacun d’entre nous, chacun d’entre vous, peut encore agir pour que cet épisode pandémique soit traversé par un maximum de personnes avec une conscience de citoyen libre et éclairé pleinement responsable de sa santé. Dans cette situation difficile, notre conscience collective de citoyen a sûrement quelque chose à y gagner .

Le collectif « Vigilance H1N1 de l’Eure »

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Pour le rassemblement des écologistes en Haute Normandie

Posted by jfihey sur 21 septembre 2009

Le 19 septembre , les Verts Hauts Normands réunis en assemblée générale ont adopté le scénario des 13 premierEs candidatEs vertEs pour figurer sur la liste complète que le Rassemblement des Ecologistes de Haute-Normandie présentera aux élections régionales de mars 2010 .

 

Je fais donc déjà partie de cette liste , en tant que candidate Verte de l’Eure . Cette investiture renforce mon espoir d’une Haute-Normandie véritablement engagée dans une transformation écologique et économique, au bénéfice de plus de solidarité et de démocratie.

C’est pourquoi je m’adresse à vous pour entreprendre ou poursuivre ensemble le travail qui nous mettra en capacité, par le choix des urnes, de concrétiser ces transformations urgentes et nécessaires .

 La campagne s’annonce passionnante, et  appelle chacune et chacun  à y prendre part  tout de suite :

–         en participant aux ateliers (les plus proches géographiquement ou par centre d’intérêt) qui vont être rapidement mis en place sur les thématiques liées aux compétences du conseil régional . Vous contribuerez ainsi à l’élaboration du programme .

–         en participant ou en initiant des actions qui permettront  ensuite de présenter et donner envie aux citoyenNEs de choisir  notre programme,

–         en nous rejoignant sur le site national Europe Ecologie , où chacune des 22 régions a constitué son groupe régional. Pour la Haute-Normandie :

http://www.europeecologie.fr/reseau/les-groupes/haute-normandie-ecologie

–         en soutenant financièrement Europe Ecologie

http://www.europeecologie.fr;

–         en faisant  connaître votre intention d’être candidate ou candidat sur la liste définitive.

–         ou encore d’une autre manière que vous souhaitez proposer au service des valeurs de l’écologie politique.

 Impatiente de vous rencontrer ou de vous lire, je vous adresse mes très sincères salutations écologiques .

 Jacqueline FIHEY   fihey-jacqueline@wanadoo.fr;

Posted in élection, Europe Ecologie, Les Verts | Leave a Comment »

L’enjeu de Copenhague 2009

Posted by jfihey sur 19 septembre 2009

Conférence des parties à la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (COP15) – Copenhague – 7 au 18 décembre 2009-

En décembre de cette année, les pays du monde entier se retrouveront à Copenhague à l’occasion du Sommet de l’ONU sur le changement climatique. Ils devront y trouver un nouvel accord mondial pour succéder au Protocole de Kyoto.

- Soit ces pays signent un accord qui conduira les émissions mondiales de gaz à effet de serre à se stabiliser puis à décliner avant 2015.
- Soit notre planète se réchauffera de plus de 2°C, seuil au-delà duquel les conséquences pour notre planète et nos sociétés seraient désastreuses : déclin des agricultures au Sud et au Nord engendrant une crise alimentaire mondiale ; augmentation du nombre et de l’intensité des tempêtes comme celle qui a frappé la France en 1999 ; déplacements de réfugiés climatiques estimés à plusieurs centaines de millions… Notre climat pourrait aussi devenir complètement incontrôlable, en passant ce que les scientifiques appellent des points de rupture.

Alors certes, pour éviter ce scénario catastrophe, tous les pays doivent agir. Mais les pays riches dont l’Union européenne et la France ont une responsabilité particulière. Ils sont responsables d’environ trois quart des gaz à effet de serre émis le siècle dernier, et qui provoquent les changements climatiques que nous connaissons aujourd’hui. De plus, les habitants de ces pays étant en moyenne cinq fois plus riches que ceux des pays en développement, ils ont une capacité à agir bien supérieure.

Les pays riches doivent donc être les pionniers de la lutte contre les changements climatiques, faire preuve d’exemplarité, en réduisant de 40% leurs émissions de gaz à effet de serre d’ici à 2020, par rapport à 1990, comme préconisé par les scientifiques du climat.

Ils ont beaucoup à y gagner, que ce soit par la réduction de leur dépendance énergétique ou la création de millions d’emplois. Les pays riches doivent aussi être solidaires des pays en développement, en mobilisant plus de 100 milliards d’euros par an pour les aider à lutter contre le dérèglement climatique, et en particulier pour que les plus pauvres s’adaptent à ses conséquences inéluctables. Résoudre la crise climatique mondiale passe nécessairement par une nouvelle solidarité.

Après avoir mis l’accent sur le sujet climat et Copenhague pendant les élections européennes, Europe Écologie portera de nombreuses propositions au sein du Parlement pour que la position de l’Union européenne soit enfin à la hauteur de l’enjeu. Mais le combat aura également lieu en France, via des actions politiques et de mobilisation des citoyens.

4 septembre 2009 par Yannick Jadot

Posted in Décroissance sélective et équitable, Emploi | Leave a Comment »

Fermons la centrale de Fessenheim et sortons du nucléaire !

Posted by jfihey sur 19 septembre 2009

 Partout en France, mobilisons-nous pour le rassemblement européen à Colmar (Alsace), les 4 et 5 octobre 2009.

 Exigeons la fermeture de la centrale de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française en activité. Les centrales nucléaires françaises ont été prévues à l’origine pour durer 30 ans. La centrale de Fessenheim fonctionne depuis maintenant 32 ans. En octobre 2009 commencera la 3em visite décennale qui devrait décider du prolongement ou pas de la centrale. Un réacteur nucléaire qui vieillit, ce sont des matériaux fragilisés et des composants qui tombent plus souvent en panne, donc des risques d’accident démultipliés. Au mépris de ces risques, l’industrie nucléaire, Areva et EDF en tête, cherche à obtenir l’autorisation d’exploiter les réacteurs pendant 40 voire 60 ans ? Il est urgent de changer de politique énergétique : – fermons progressivement les centrales nucléaires, à commencer par les plus vieilles (Fessenheim, Tricastin, etc.) – développons les énergies renouvelables et les économies d’énergie – refusons tout projet de nouveau réacteur et réclamons l’arrêt des travaux du réacteur EPR à Flamanville (50)

 Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2009, des citoyens venus de la France entière, mais aussi de l’étranger (Allemagne, Suisse, Autriche, etc) se rassembleront pour agir lors d’une GRANDE MANIFESTATION LE SAMEDI 3 OCTOBRE À 14H

La soirée du 3 et la journée du 4 octobre seront consacrées à des conférences, débats, concerts, ateliers etc. Aidez nous à mobiliser le plus grand nombre : – organisez des départs groupés (co-voiturage, car, train, vélo, etc.), – diffusez des affiches et tracts, – diffusez le plus largement possible le programme ci-joint, – etc. Nous comptons sur vous pour que ce rassemblement soit une réussite et que l’on obtienne la fermeture de la centrale de Fessenheim. Je me tiens à votre disposition pour toute question, organisation de départs groupés…

Informations, programme, départs groupés, etc. : http://www.fermons-fessenheim.org D’avance merci pour votre mobilisation.

Jocelyn Peyret

Coordination nationale actions & groupes Reseau Sortir du nucleaire 30 rue du Nord 68000 Colmar Tel fixe : 03 89 41 80 95

Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr

Web : http://www.sortirdunucleaire.org

Posted in nucléaire | Leave a Comment »

Des enfants sans Défenseur ?

Posted by jfihey sur 17 septembre 2009

Communiqué LDH
Après avoir aménagé des centres de rétention pour y enfermer des enfants et même des nourrissons, après avoir osé prétendre qu’en France on a l’habitude de ne pas séparer les enfants de leurs parents lorsqu’on les rafle… Avant qu’un préfet ne propose au contraire à des parents en voie d’expulsion d’abandonner leurs enfants aux services sociaux français, le gouvernement poursuit à sa manière la préparation du 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l’enfant : il envisage tout simplement… la suppression de l’institution du Défenseur des enfants, créée par la loi du 6 mars 2000.

Sans doute l’actuelle Défenseure des enfants a-t-elle déplu en prenant au sérieux la défense des enfants et de leurs droits, comme la Commission nationale de déontologie des forces de sécurité avait eu le tort de reconnaître l’existence de violences policières, ce qui lui avait valu naguère une tentative d’étranglement budgétaire. La punition sera donc la même pour ces deux Autorités trop indépendantes : elles disparaissent au profit du Défenseur des droits prévu par la récente révision constitutionnelle, institution généraliste et donc moins gênante. Dans le projet débattu en Conseil des ministres, on ne trouve pas même une référence, fût-elle symbolique, au respect de la Convention internationale des droits de l’enfant. La France, si ce projet devait être adopté, se singulariserait une fois encore tristement parmi les démocraties européennes.

Et pour que la forme soit digne du fond, le gouvernement a soigneusement évité de consulter la Défenseure des enfants et même de répondre à ses demandes de concertation : la « rupture » avec la tradition républicaine concerne le respect des contre-pouvoirs et du dialogue institutionnel autant que la garantie des droits fondamentaux.

La Ligue des droits de l’Homme appelle toutes celles et ceux qui considèrent que le respect des droits des enfants doit être préservé des manœuvres politiciennes à se mobiliser pour éviter cette inacceptable régression de l’Etat de droit.

Paris, le 16 septembre 2009

Posted in Démocratie | Leave a Comment »

internet :Polémique autour du rassemblement des écologistes en Haute-Normandie

Posted by jyguyomarch sur 13 septembre 2009

Aujourd’hui circulent deux appels au rassemblement sur internet

il n’y a aucun lieu de polémiquer sur la légitimité de tel ou tel appel,
il y a celui des écologistes qui ont souhaité poursuivre la dynamique des Européennes le plus rapidement possible pour préparer les prochains rendez-vous sommet de copenhague, régionales 2010… Denis, Jacqueline, Marie Noëlle et moi avons lancer cette initiative au mois de juillet.
il y a celui de la direction des Verts de Haute-Normandie qui est né il y a une semaine et qui est synchronisé avec l’AG des verts du 19 septembre au cours de laquelle les 13 premiers Candidats verts seront désignés pour les élections régionales. les axes programmatiques et le budget de campagne seront validés de plus le directeur de campagne sera vert dixit le futur tête de liste qui sera donc “un vert”. la particularité du futur directeur de campagne est qu’il travaille au cabinet “politique” du président de la région Haute-Normandie.
Certes, les deux appels ne semblent pas avoir le même objectif et c’est là l’intérêt de l’un et de l’autre. Si nous sommes en capacité de créer un espace commun, le rassemblement des écologistes n’aura pas qu’un objectif politique mais un double objectif celui de faire gagner Europe Ecologie Haute Normandie aux élections et de rassembler tous les écologistes autour d’un projet fédérateur et de transformation.

c’est dans cet esprit que je serai présent mardià 18 H 30 à Louviers salle Mendes France.

Et c’est pourquoi j’ai signé dès juillet l’appel aux rassemblement des écologistes en Haute Normandie

Jean-Yves Guyomarch – militant Vert et Europe Ecologie

Posted in Démocratie, Démocratie participative, Environnement, Europe Ecologie, Les Verts | Leave a Comment »

Posted by jyguyomarch sur 7 septembre 2009

Gestion du Foncier pour une agriculture durable

J’ai le plaisir de vous inviter
le lundi 21 SEPTEMBRE à partir de 20 H 00
au lycée Agricole de Chambray (Gouville 27)

à la Soirée d’information et de débat pour les élus et les professionnels agricoles
« Quels dynamismes locaux d’accès au foncier pour une
agriculture durable ? »

Jean-Yves Guyomarch – président du conseil d’administration du lycée de Chambray

La soirée sera animée par Jean-Pierre GIROD , Vice-président de la Région Haute-Normandie
20 H Accueil à l’amphithéâtre du lycée
« Cadres juridiques en lien avec la problématique d’installation » Michel HOUSSIN
(Responsable de la commission foncière pour la confédération paysanne) et la Chambre
d’Agriculture
« Quelle politique de la SAFER aux porteurs de projet en agriculture durable et de proximité? »
Emmanuel HYEST (Vice-président de la SAFER )
« La maîtrise foncière : un outil de développement d’une agriculture respectueuse de la
ressource en eau » Rémy FILALI (Directeur territorial Seine-Aval à l’AESN)
« Achat collectif de foncier » Gaël LOUESDON
(Animateur et co-fondateur de l’association terre de liens Normandie)
« Projet économique, social et solidaire » Frédéric LAMBLIN
(Responsable de l’association 1001 légumes)
« Soutien des consommateurs aux producteurs » Sylvain PECHOUX
(Chargé de mission installation agricole de l’AMAP d’Ile de France)

Posted in Agriculture, Ecologie politique | Leave a Comment »

Posted by jyguyomarch sur 6 septembre 2009

APPEL à un RASSEMBLEMENT CITOYEN:
Lundi 7 septembre 2009, 18heures – devant la Préfecture d’Évreux
Liana (8 ans) et son frère Housseb (6 ans) doivent être libérés !
Leur place est à l’école, pas en centre de rétention!
Depuis le 24 août 2009, Housseb et Liana MOVSISSIAN sont enfermés avec leurs parents au centre de rétention de
Oissel.

Cette famille arménienne-azérie avait été arrêtée le 24 Août au matin dans la chambre d’hôtel qu’elle occupait à Vernon.
Arrivés en France en 2006, Monsieur et Madame Movsissian ont été déboutés du droit d’asile. Pourtant, on connaît les
persécutions que subissent les couples mixtes dans les pays dont ils sont originaires!
Housseb et Liana auraient dû faire leur rentrée, jeudi 03 septembre, en CP et en CE1, à l’école du Château Saint Lazare de
Vernon. En trois ans de fréquentation régulière, ils s’y sont parfaitement intégrés, parlent bien le français et se trouvent
engagés dans le cycle d’apprentissages fondamentaux.
· En les maintenant en rétention, le juge des libertés (qui affirmait par ailleurs que: « … le centre de
rétention est un endroit adapté aux familles et que si les enfants manquent la rentrée des classes en France, ils
pourront la faire dans leur pays natal …») condamne littéralement ces enfants à la perte de leurs acquis scolaires
ainsi que des repères éducatifs et affectifs qu’ils ont construits au cours de ces années si importantes.
· En les maintenant en rétention, l’état français manifeste un insupportable déni des Droits de l’Enfant et des risques
de conséquences traumatiques générées par la succession de situations dramatiques qu’ils ont vécues: arrestation,
rétention (depuis maintenant près de deux semaines !!!) et menace d’expulsion vers un pays hostile …
Actuellement, selon les témoignages dont nous disposons, Housseb et Liana présentent d’inquiétants signes de
mal-être physique et psychique.
Le droit à l’éducation est un droit fondamental. Leur place est à l’école.
Alors que se prépare la commémoration du vingtième anniversaire de la Convention Internationale des
Droits de l’Enfant, en France … au mépris de toutes les conventions internationales:
· On déchire des familles: C’est ainsi qu’Emmanuel Oladipo (Evreux) n’a pu assister à la naissance de sa
fille Félicia le 30 août dernier : il avait été renvoyé au Nigéria le 15 juillet, malgré une formidable mobilisation
citoyenne.
· On arrache des enfants à leurs parents: Chama Dieumerci (Saint-Denis) , 6 ans, n’a pu faire sa
rentrée scolaire en compagnie de son papa. Ce dernier, « retenu » depuis le 26 août, risque à tout moment un
retour forcé vers l’Angola. Chama a été « confié » à l’ASE!
· On enferme des enfants … comme Housseb et Liana, dans des centres de rétention et on les prive de
leurs droits fondamentaux à la liberté, l’éducation, la sécurité affective et matérielle.
Liana et Housseb doivent rejoindre au plus vite leur école de Vernon où les attendent leurs camarades.
Exigeons la libération de la famille Movsissian !

Posted in Non classé | Leave a Comment »

Appel au rassemblement des écologistes

Posted by jyguyomarch sur 6 septembre 2009


Depuis le début du mois de juillet, de nombreux membres du collectif Champs libres s’activent pour poursuivre le rassemblement et la dynamique « Europe Ecologie » et nous venons d’apprendre avec satisfaction  que les verts de Haute-Normandie rejoignaient cette démarche en lançant l’appel « pour une haute-Normandie  écologique »

Ensemble nous devons agir pour une transformation Ecologique et Economique en Haute-Normandie

en effet, Il y a quelques mois qui aurait pu prédire la percée de l’écologie politique aux européennes ?

Les résultats des élections et la campagne « Europe Ecologie » marquent un tournant historique pour l’écologie politique. Europe Ecologie a incarné la diversité et la cohésion autour d’un véritable projet de gouvernance. Les Verts ont été reconnus comme la colonne vertébrale du rassemblement et ont su partager leurs acquis politiques, organisationnels et programmatiques.

La présence de listes Europe Ecologie dans toutes les régions est donc une nécessité. Nous avons tous notre part de responsabilité pour faire vivre  Europe Ecologie en Haute-Normandie.

De  grands rendez-vous  nous attendent. Le sommet de Copenhague qui aura lieu en fin d’année et les élections régionales se dérouleront dans 6 mois.

Pour signer l’appel au rassemblement Haute Normandie  écologie

http://jesigne.fr/sign/list/haute-normandie-ecologie

Posted in élection, Démocratie participative | Leave a Comment »