CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for the ‘nucléaire’ Category

Nord Niger, une région pillée, un peuple sacrifié

Posted by jfihey sur 15 novembre 2009

Attac27, Association Targuinca, CCFD Terre Solidaire, Collectif Tchinaghen, Les Verts Europe-Ecologie , NPA 27, Sortir du Nucléaire 27 vous invitent,

                                                    le samedi 28 novembre à Evreux,

                                                     à la maison de quartier de Nétreville 

                                                                      6 rue Dugay Trouin

 Journée d’information et de mobilisation :

« Nord Niger, une région pillée, un peuple sacrifié »

 Depuis 40 ans, Areva puise abondamment dans les ressources d’un des pays les plus pauvres de la planète. Le Niger, un des pays les plus pauvres du monde, sera demain le deuxième producteur mondial d’uranium. C’est dans cette absence de partage des richesses et sur fond de crise institutionnelle, que se profile une catastrophe sociale, environnementale et économique. Produire ici de l’électricité d’origine nucléaire a pour corollaire, là-bas, contaminations radioactives et désertification.

À l’heure où la notion de développement durable, admise par tant d’Occidentaux, est mise en avant, le nucléaire, est présenté par les industriels comme une énergie « propre ». Or l’extraction de l’uranium est terriblement polluante et dangereuse puisqu’elle s’attaque à l’homme et ses ressources hydriques vitales et épuisables.

L’exploitation des ressources du Nord-Niger (région d’Agadez) a des conséquences dramatiques contre lesquelles les populations locales n’ont pas les moyens de lutter :

  • la contamination des ressources en eau et à l’épuisement et la pollution des deux grandes nappes phréatiques fossiles de la région d’Agadez, qui assuraient jusqu’ici la survie des populations locales,
  • la spoliation des terres agro-pastorales exploitées par les populations locales,
  • la destruction de la faune et de la flore,
  • la contamination radioactive de l’air…

Le Niger deuxième producteur mondial d’uranium figure pourtant à la dernière place de l’IDH ! Plutôt que de bénéficier des richesses émanant de cette industrie stratégique et très lucrative, les populations nigériennes ne récoltent que désordres et désolation de ce véritable pillage des ressources de leur sous-sol. Les compagnies minières ne s’inquiètent guère de cette catastrophe annoncée : une fois les gisements d’uranium épuisés, une fois l’eau épuisée, la région ne présentera plus d’intérêt pour elles et leurs actionnaires. Ils quitteront cette région dévastée, désormais impropre au tourisme et à l’économie pastorale et sans développement pour aller piller ailleurs. L’avenir de toute une population, les impératifs de protection de l’environnement et de la santé, sont sacrifiés sur l’autel des profits à court et moyen terme.

 

Catastrophe naturelle

Et dans ce contexte plus qu’inquiétant, les populations de la région d’Agadez doivent lutter contre la misère de leur quotidien.

Un malheur n’arrive jamais seul : après l’état de précarité lié aux sécheresses et à la désertification, la détresse née d’un conflit armé qui a détruit le tissu économique de la région d’Agadez, c’est l’eau qui vient tout ravager, laissant des milliers de familles sans abri, sans nourriture et sans repère. En effet, début septembre, une partie de la région d’Agadez a subi des crues sans précédents qui ont emporté sur leur passages maisons, tentes, écoles… Les secours ont tardé à venir et restent jusqu’à maintenant largement insuffisants pour faire face aux besoins

Posted in Environnement, International, nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Changement climatique : coût des impacts et pistes d’adaptation

Posted by jfihey sur 9 novembre 2009

Synthèse du rapport de l’ONERC 2009

Le groupe a choisi de travailler à partir des scénarios A2 et B2 du GIEC, selon les simulations réalisées par Météo-France, avec le modèle Arpège-Climat. A2 est un scénario plutôt pessimiste, B2 un scénario optimiste : ces deux scénarios sont généralement ceux adoptés dans les analyses d’impacts du changement climatique.

En l’absence d’une prospective socio-économique de long terme régionalisée et par secteur sur la France, il a été décidé de travailler en conservant la situation socio-économique française actuelle (scénario dit à « économie constante »). Ce choix permet d’isoler l’impact du changement climatique de celui d’autres évolutions et de ne pas ajouter des incertitudes macroéconomiques aux incertitudes relatives aux aspects climatiques.

L’analyse n’a porté que sur une sélection d’impacts du changement climatique. Les coûts estimés doivent être considérés comme des ordres de grandeur en raison des limites des méthodologies utilisées et de la non-exhaustivité des évaluations réalisées.

Ressource en eau

En considérant une stabilité de la demande, un déficit de 2 milliards de m3 par an pour la satisfaction des besoins actuels de l’industrie, de l’agriculture (irrigation) et de l’alimentation en eau potable serait observé à l’horizon 2050. Les projections indiquent que les zones les plus touchées seraient celles déjà concernées aujourd’hui par des déficits structurels (par exemple le Grand Sud Ouest). La compensation du déficit potentiel de ressource en eau à horizon 2050 ne représente qu’une partie « visible » des adaptations nécessaires et une évaluation très partielle des nécessités d’adaptation des activités liées à l’eau. Tous les secteurs seraient affectés par cette évolution, qui se traduirait par une multiplication des conflits d’usage, une dégradation de la qualité des eaux et par la perturbation des écosystèmes aquatiques ou dépendants de la ressource en eau. L’adaptation de chaque secteur au changement climatique passera par une meilleure gestion de la consommation d’eau : l’adaptation de la demande et des besoins en eau est un axe prioritaire. L’évaluation du coût potentiel des mesures d’adaptation ne pourra se faire qu’au travers d’investigations locales : les réponses appelleront des mécanismes de solidarité géographique.

Risques naturels

La remontée du niveau de la mer aurait des conséquences économiques très importantes pour les habitations et les entreprises : plusieurs dizaines de milliers de logements seraient exposés à un risque de submersion dans le seul Languedoc-Roussillon avec un coût de plusieurs dizaines de milliards d’euros. Les coûts annuels induits par le retrait gonflement des argiles pourrait être multiplié par 4. Les effets des inondations par débordement de cours d’eau pourraient également être significatifs, avec dans ce cas des incertitudes importantes qui demeurent quant à l’impact attendu et la difficulté de distinguer les coûts induits par le seul changement climatique. Quant au coût relatif aux aléas gravitaires, il n’a pas été évalué du fait d’un grand besoin de connaissances. Il est cependant à souligner le fort impact sociétal qu’ont les catastrophes associées à ces aléas, pouvant entraîner des pertes de vies humaines et des coûts importants très localisés.

Biodiversité

Bien qu’il soit parfois difficile d’isoler les impacts du changement climatique des autres pressions subies par les écosystèmes et bien que la problématique soit très différenciée selon les écosystèmes et les espèces, des signes de modification de la biodiversité attribuables aux changements graduels induits par le changement climatique sont d’ores et déjà observables. La biodiversité est affectée directement par la modification de la température et de la pluviométrie notamment, mais les effets indirects pourraient être au moins aussi importants. Globalement, des pertes économiques significatives liées à la diminution voire la disparition de services de régulation sont à attendre en particulier dans la seconde moitié du XXIème siècle.

Santé

Le travail d’évaluation économique a porté sur l’impact de deux événements extrêmes majeurs (canicule de 2003 et inondation du Gard en 2002). On estimerait la valeur perdue par notre société du fait de la canicule 2003 à un peu plus de 500 millions d’euros dans l’hypothèse d’une perte moyenne d’une année de durée de vie. Concernant les inondations du Gard, le coût de la prise en charge des personnes présentant des troubles psychologiques a été estimé à environ 234 000 euros (pour 953 personnes). Il s’agit d’une estimation basse, puisqu’elle ne porte que sur le coût des soins (les coûts indirects et intangibles n’ayant pas été chiffrés).

Secteur agricole

Les modèles de croissance des grandes cultures utilisés projettent une hausse de rendement en réponse au changement climatique (notamment du blé jusqu’à l’horizon 2100). Cette hausse ne tient pas compte des variabilités inter annuelles et de la baisse de disponibilité en eau. A titre d’exemple, la multiplication des événements de type canicule de 2003 pourrait représenter en 2100 un coût allant jusqu’à plus de 300 millions d’euros par an pour une culture comme le blé en l’absence de mesure d’adaptation. La viticulture sera également affectée par le changement climatique, avec des disparités territoriales fortes et des effets sur la qualité des vins. Dans le cas des prairies, l’exercice réalisé pour la zone périméditerranéenne, amène à un coût de compensation des pertes de 200 millions d’euros par an sur la seconde moitié du XXIème siècle.

Secteur forestier

Une hausse de productivité (volumes de bois) est attendue à court et moyen terme en raison de l’augmentation des températures et du taux de CO2 dans l’atmosphère. Néanmoins, sur cette même période, les gains de productivité escomptés sont du même ordre de grandeur que les pertes possibles par dépérissement, incendie, sécheresse, etc. Après 2050, la tendance serait défavorable en raison du stress hydrique notamment dans le sud de la France, avec un risque accru de sécheresses et d’incendies laissant présager des impacts clairement négatifs à long terme. Le changement climatique attendu s’accompagnera d’une aggravation de l’aléa feux de forêt dans les territoires actuellement exposés ainsi que par une propagation territoriale (vers le Nord et en altitude).

Energie

Le changement climatique aura des conséquences sur la demande, avec une baisse de la consommation énergétique en hiver, mais une hausse en été en raison des besoins en climatisation pour les logements et les véhicules. L’évaluation économique de ces impacts fait apparaître une tendance d’économie d’énergie de l’ordre de 3%, mais le développement spontané de la climatisation résidentielle et automobile amputerait de moitié les économies d’énergie liées au réchauffement. En termes de production d’électricité, il faut s’attendre, en raison des contraintes liées à la ressource en eau, à une baisse de productible de l’ordre de 15% des centrales hydroélectriques, pour lesquelles l’eau constitue la « matière première ».

Tourisme

Il y aurait une dégradation du confort climatique en été sur une grande partie de la France métropolitaine, les températures maximales atteintes devenant trop élevées pour permettre un confort maximal des touristes. En 2100, un impact significatif sur le chiffre d’affaire estival est à attendre, en raison d’une évolution à la baisse de l’attractivité touristique sauf dans le nord-ouest de la France et de certains départements des Alpes. Concernant les sports d’hiver, une étude de l’OCDE en 2006 indique que, dans les Alpes, la diminution du manteau neigeux réduira la fiabilité de l’enneigement. Ce travail indique que dans toutes les zones géographiques de France métropolitaine, le secteur du tourisme devra s’adapter aux manifestations futures du changement climatique pour limiter les impacts négatifs et en saisir les opportunités potentielles.

Infrastructures de transport

Le changement climatique prévu pourrait rendre nécessaires des adaptations au niveau des infrastructures routières. Le risque de submersion marine permanente lié à une remontée d’ensemble du niveau de la mer d’un mètre représenterait un coût patrimonial, pour les routes nationales métropolitaines (hors autoroutes, hors autres voiries), hors pertes d’usage et hors effet « réseau » pouvant atteindre 2 milliards d’euros.

Territoires

Les territoires ne seront pas touchés de la même façon par le changement climatique : certains territoires, leurs activités économiques, leur densité démographique ou encore leur biodiversité, seront particulièrement impactés. Il a été mis en avant l’importance du pas de temps nécessaire à ce que l’on peut appeler « l’apprentissage de la vulnérabilité ». Cette conversion sera d’autant plus longue que les publics susceptibles d’être touchés par les impacts du changement climatique ne sont pas a priori homogènes. A cet effet, l’information, la sensibilisation et la mobilisation des acteurs et de la population au changement climatique et à l’adaptation constituent des aspects fondamentaux.

Et maintenant ?

Il convient maintenant de tirer parti des connaissances rassemblées par ce groupe interministériel pour réaliser un plan national d’adaptation ambitieux annoncé pour 2011 par la loi du 3 août 2009 de programmation relative à la mise en oeuvre du Grenelle de l’environnement, adoptée le 3 août 2009. Le Ministre d’Etat, ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer, en charge des Technologies vertes et des Négociations sur le Climat, a souhaité que la préparation de ce plan fasse l’objet d’une vaste concertation nationale. Cette concertation qui se déroulera tout au long de l’année 2010 permettra de recueillir les avis de la société civile, des collectivités mais aussi de nos concitoyens sur un domaine encore trop peu connu. Ces travaux serviront également pour la réalisation, conjointement par le Préfet de région et le Président du Conseil régional, des Schémas Régionaux Climat Air Energie, prévus dans le projet de loi portant engagement national sur l’environnement et qui devront comporter un volet définissant les grandes orientations régionales en matière d’adaptation au changement climatique.

 Télécharger le rapport de l’ONERC (format PDF – 2.6 Mo) – 195 pages.
 Télécharger la synthèse du rapport (format PDF – 43.3 ko).

 

 

Posted in Agriculture, déplacements-mobilité, Economie et social, Emploi, Environnement, nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Paul dans sa vie

Posted by jfihey sur 31 octobre 2009

Mercredi 4 novembre à 20h30, le cinéma Le Studio au Havre, reçoit Rémi Mauger, réalisateur du documentaire Paul dans sa vie.

Il présentera son film et suite à la projection, répondra à nos questions. Le film suit les pas de Paul Bedel, agriculteur près de La Hague. Avec sensibilité, Rémi Mauger y parle de transmission et du lien qui unit les paysans à leur terre et à leurs bêtes.

 La bande-annonce : http://www.allocine.fr/video/player_gen_cmedia=18604362&cfilm=58923.html

Deux autres séances sont organisées samedi 7 à 18h30 et dimanche 8 à 14h30, mais sans le réalisateur. Ci-joint une affiche, n’hésitez pas à diffuser l’information auprès de votre réseau d’agriculteurs et à me contacter.

A bientôt,

Aurélie Renou (02 35 43 64 63  / 06 82 02 31 33 )

Le Studio, 3 rue du Général Sarrail

76600 Le Havre http://www.cinema-le-studio.fr

Posted in Agriculture, Economie et social, Environnement, nucléaire | Leave a Comment »

Déchets: le cauchemard du nucléaire

Posted by jfihey sur 6 octobre 2009

Ne pas louper sur Arte
le 13 octobre prochain
:
Déchets : le cauchemar du nucléaire
………………………………………………………..
Mardi 13 octobre, à 20h45, sera diffusé sur Arte un documentaire édifiant dont le titre dit tout : Déchets : le cauchemar du nucléaire.  Ce film est produit par (les trois audacieux) Yves Darondeau, Christophe Lioud et Emmanuel Priou, de la société de production indépendante Bonne Pioche. Réalisée par Eric Guéret et Laure Noualhat avec le concours de l’eurodéputée Michèle Risasi et de Jean-Luc Thierry de Greenpeace, cette enquête internationale nous montre de la façon la plus objective qui soit la face cachée du nucléaire et son déficit démocratique à travers son point faible : les déchets radioactifs. Une vérité qui dérange… Les plus avertis n’en sortiront pas indifférents. A voir le 13 octobre !
Notons en outre la sortie du livre de l’enquête coédité par Arte Editions et Le Seuil et préfacé par Hubert Reeves, ainsi que du DVD du film dans la collection “Grandes enquêtes” de Arte – dont la dernière était Le Monde selon Monsanto…
Voir la bande annonce du film.

Posted in Démocratie, nucléaire | Leave a Comment »

« Sortir du nucléaire » dénonce le blocage des manifestants allemands et suisses aux frontières et le placement de Colmar en état de siège par les forces de police.

Posted by jfihey sur 3 octobre 2009

Communiqué du 3 octobre 2009

Le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce fermement les blocages dont sont victimes, aux frontières de la France, les manifestants allemands et suisses qui souhaitent se rendre à Colmar pour participer au grand rassemblement pour la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim.
 
Après différentes manoeuvres ces derniers jours pour tenter de perturber la préparation de la manifestation et de dissuader les citoyens de venir à Colmar, les autorités françaises se permettent carrément d’empêcher les gens de venir manifester. C’est intolérable.
 
De même, le Réseau « Sortir du nucléaire » dénonce les mesures policières insensées mise en place à Colmar qui ressemble à cette heure à une ville assiégée. Tous les piétons sont immédiatement contrôlés, intimidés et dissuadés de se rendre au rassemblement (place de la Gare). Des hélicoptères survolent continuellement la ville. La police continue à appliquer le premier arrêté du maire (pourtant abrogé) qui interdit au piétons et vélos de circuler au centre ville !
 
Il faut être clair : ce sont les forces de polices qui créent l’insécurité et le danger, alors que les manifestants sont pacifiques et font preuve, eux, de responsabilité. Une fois de plus, il est démontré que le nucléaire ne nuit pas seulement à l’environnement et aux êtres vivants mais aussi à la Démocratie.

Réseau « Sortir du nucléaire » – Fédération de 840 associations
http://info.france2.fr/environnement/Sortir-du-Nucl%C3%A9aire-d%C3%A9nonce-le-blocage-de-Colmar-57770986.html

  Vous pouvez aussi consulter le site des Dernières Nouvelles d’Alsace http://www.dna.fr/

Posted in Démocratie, nucléaire | Leave a Comment »

Grand Cercle des Energies Positives

Posted by jfihey sur 29 septembre 2009

INVITATION

 Le collectif  « STOP EPR NI A PENLY NI AILLEURS » invite tous ceux et celles qui ne peuvent participer au rassemblement de Colmar les 3 et 4 octobre pour la fermeture définitive de la centrale de FESSENHEIM, et qui souhaitent que se développent les alternatives à la construction d’une nouvelle tranche nucléaire de type EPR à Penly, à devenir  » membre » du

Grand Cercle des Energies Positives le :

 SAMEDI 3 Octobre à 15 heures

Place de la cathédrale de Rouen

Pour 10 minutes, 20 minutes ou plus…

 Tenue anti-nucléaire, ou tout autre signe distinctif (tee-shirt, drapeau, masque…), souhaitée mais non indispensable.

 INACTIF AUJOURD’HUI RADIO-ACTIF DEMAIN!

Posted in nucléaire | 1 Comment »

Arrêt d’un réacteur à la centrale nucléaire de Paluel après un incendie

Posted by jfihey sur 25 septembre 2009

AFP – 25 septembre 2009 – LE HAVRE —

 Le réacteur numéro 3 de la centrale nucléaire EDF de Paluel (Seine-Maritime) a été arrêté vendredi matin à la suite d’un départ de feu dans une partie non-nucléaire de l’installation, a annoncé le directeur du site, Conrado Perez. Pour une raison encore inconnue, un départ de feu s’est produit vers 03H30 sur une excitatrice d’un alternateur qui produit l’électricité envoyée ensuite sur le réseau. Le feu a été maîtrisé vers 04H10 après l’intervention d’une dizaine de pompiers du site et d’une quarantaine de pompiers extérieurs. Cet incident qui a conduit à l’arrêt du réacteur numéro 3 n’a pas fait de victime et n’a pas eu de conséquence sur la sûreté nucléaire, selon la direction. « Nous sommes en train d’analyser le problème avant de repartir », a précisé Conrado Perez. Le Plan d’urgence interne a été déclenché tandis que l’Autorité de sûreté nucléaire ainsi que les pouvoirs publics ont été informés « en temps réel » du déroulement de l’incident dont le classement est en cours, selon la même source. Mise en service entre 1984 et 1986 sur la côte, près de Dieppe, la centrale nucléaire de Paluel qui est une des plus importantes de France compte quatre réacteurs d’une puissance unitaire de 1.300 mégawatts.

Posted in nucléaire | 3 Comments »

Fermons la centrale de Fessenheim et sortons du nucléaire !

Posted by jfihey sur 19 septembre 2009

 Partout en France, mobilisons-nous pour le rassemblement européen à Colmar (Alsace), les 4 et 5 octobre 2009.

 Exigeons la fermeture de la centrale de Fessenheim, la plus ancienne centrale nucléaire française en activité. Les centrales nucléaires françaises ont été prévues à l’origine pour durer 30 ans. La centrale de Fessenheim fonctionne depuis maintenant 32 ans. En octobre 2009 commencera la 3em visite décennale qui devrait décider du prolongement ou pas de la centrale. Un réacteur nucléaire qui vieillit, ce sont des matériaux fragilisés et des composants qui tombent plus souvent en panne, donc des risques d’accident démultipliés. Au mépris de ces risques, l’industrie nucléaire, Areva et EDF en tête, cherche à obtenir l’autorisation d’exploiter les réacteurs pendant 40 voire 60 ans ? Il est urgent de changer de politique énergétique : – fermons progressivement les centrales nucléaires, à commencer par les plus vieilles (Fessenheim, Tricastin, etc.) – développons les énergies renouvelables et les économies d’énergie – refusons tout projet de nouveau réacteur et réclamons l’arrêt des travaux du réacteur EPR à Flamanville (50)

 Samedi 3 et dimanche 4 octobre 2009, des citoyens venus de la France entière, mais aussi de l’étranger (Allemagne, Suisse, Autriche, etc) se rassembleront pour agir lors d’une GRANDE MANIFESTATION LE SAMEDI 3 OCTOBRE À 14H

La soirée du 3 et la journée du 4 octobre seront consacrées à des conférences, débats, concerts, ateliers etc. Aidez nous à mobiliser le plus grand nombre : – organisez des départs groupés (co-voiturage, car, train, vélo, etc.), – diffusez des affiches et tracts, – diffusez le plus largement possible le programme ci-joint, – etc. Nous comptons sur vous pour que ce rassemblement soit une réussite et que l’on obtienne la fermeture de la centrale de Fessenheim. Je me tiens à votre disposition pour toute question, organisation de départs groupés…

Informations, programme, départs groupés, etc. : http://www.fermons-fessenheim.org D’avance merci pour votre mobilisation.

Jocelyn Peyret

Coordination nationale actions & groupes Reseau Sortir du nucleaire 30 rue du Nord 68000 Colmar Tel fixe : 03 89 41 80 95

Mail : jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr

Web : http://www.sortirdunucleaire.org

Posted in nucléaire | Leave a Comment »

Payer (un peu) pour polluer librement

Posted by jfihey sur 26 juin 2009

Le 19 juin dernier, Areva a annoncé la mise en œuvre d’observatoires de la santé sur ses différents sites miniers, en particulier au Gabon puis au Niger, en accord avec des associations (Médecins du monde, Sherpa)

Cet accord intervient peu après l’inauguration de la gigantesque mine d’Imouraren au Niger, dont l’exploitation fait craindre des conséquences désastreuses. Conséquences déjà bien visibles autour d’autres mines que la Cogema, devenu Areva, exploitent depuis 50 ans à Arlit.

 

Des organisations et des autorités locales y dénoncent depuis des années les ravages sanitaires, sociaux et environnementaux causées par Areva. Car ce sont non seulement les travailleurs des mines, mais aussi les quelque 60.000 habitants de la ville d’Arlit qui sont potentiellement touchés par la pollution de l’eau et les déchets radioactifs que l’on retrouve même, à l’air libre, à proximité de l’hôpital.

Areva a donc toujours ignoré les revendications des populations réclamant des mesures pour réduire les dégâts causés par l’exploitation uranifère, à l’exception d’actions mineures (normes de sécurité pour les travailleurs des mines, récupération de matériaux contaminés utilisés par les habitants d’Arlit).

Cet accord viserait à indemniser les seuls travailleurs des mines qui en font la demande et pouvant prouver les liens entre leur maladie et leur activité ; à faire apparaître les évolutions de l’état de santé des populations locales ; à « faire des propositions pour l’amélioration de l’hygiène et de la sécurité sanitaire des sites miniers ». Mais cet accord soulève de nombreuses questions sur sa mise en œuvre :

  • Areva est omniprésente dans ces observatoires. Elle est aussi l’unique pourvoyeur de fonds de ce projet. N’est-elle donc pas juge et partie ? Ces observatoires de la santé peuvent-ils donc travailler en toute indépendance ?
  • Comment ces observatoires peuvent afficher leur objectif d’indemnisation et passer outre tout engagement relatif à l’information, la prévention, ou la sensibilisation des populations sur les risques sanitaires ?
  • Areva peut-elle donc décider elle-même de l’indemnisation des dégâts dont elle est responsable ? N’est-ce pas le rôle d’une autorité judiciaire indépendante ?
  • L’accord parle d’ «impact éventuel » des activités minières alors que l’impact sanitaire et environnemental (traitement des déchets, l’emprise sur les ressources en eau …) a déjà été documenté. Faut-il attendre que des personnes soient malades pour s’en alarmer ? Pourquoi cet accord ne part-il pas du principe de précaution ?

Il apparaît donc que la mise en place de ces observatoires de la santé s’inscrive davantage dans une opération de communication destinée à redorer l’image désastreuse d’Areva qui communique massivement sur le « développement durable » et l’« énergie propre ».

Areva trompe aussi l’opinion publique en séparant la question sanitaire de la question environnementale, comme si l’une et l’autre n’étaient pas inextricablement liées. Au Niger, Areva continue donc à exploiter l’uranium sans se soucier de la pollution qu’elle engendre. Elle continue à épuiser les ressources hydriques dans une région qui en manque cruellement.

Cet accord apporte également une caution sociale à Areva, ce qui devrait faciliter l’obtention d’un financement du projet d’Imouraren par la Banque européenne d’investissement (BEI) à hauteur de 1,2 milliards d’euros. Une décision qui devrait tomber dans les prochaines semaines !

Par cet accord, Areva tente également de se dégager de sa responsabilité pénale et civile à moindre coût. Cet accord limité à la santé des seuls travailleurs des mines (et non des populations) devrait concerner, annuellement pour le Niger, entre 15 et 30 personnes.

Les observatoires de santé d’Areva au Niger et au Gabon : Payer (un peu) pour polluer librement – Communiqué du 24 juin 2009

Collectif « Areva ne fera pas la loi au Niger »

 

 

Posted in Environnement, International, nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Ne laissons pas se développer le poison nucléaire

Posted by jfihey sur 23 juin 2009

SDN 27 (Sortir du nucléaire de l’Eure), partie prenante du collectif « stop EPR, ni à Penly, ni ailleurs » rappelle qu’un rassemblement aura lieu à

 Dieppe le 28 juin contre le projet à la

 centrale de Penly d’un deuxiéme

EPR à partir de 11heures et durera

jusqu’à la fin de l’aprés-midi.

 Ce projet de Sarkozy est insensé : il s’inscrit dans une politique de relance du nucléaire, énergie sale et dangereuse, qui va à l’encontre de  l’investissement massif  dans  les énergies renouvelables et les économies d’énergie, pourtant dix fois plus créateur d’emplois . 

–  11 heures : rendez-vous sur le front de mer dit « La Prairie »

–  12h-14h : pique-nique

–  14h-17h :  défilé et parade en centre-ville

 mobilisons nous massivement !

co-voiturage Evreux- Dieppe     06 06 97 82 69

 

Posted in nucléaire, Politique | Leave a Comment »

28 juin 2009 : Rassemblement STOP-EPR

Posted by jfihey sur 15 juin 2009

Le collectif inter régional “STOP-EPR ! ni à Penly ni ailleurs !” vous invite à un grand rassemblement le dimanche 28 juin 2009 sur les pelouses du front de mer de Dieppe à partir de 11 heures.

Pique-nique géant, fanfares, chorale, grand défilé dans les rues de Dieppe, atelier de maquillage enfants, stands et autres festivités…

Toute les infos sur Stop-epr.org

Posted in nucléaire | 2 Comments »

La reconversion écologique de Sarkozy

Posted by jfihey sur 11 juin 2009

Communiqué de presse des Verts,  10 juin 2009

Après le succès électoral d’Europe Ecologie, le gouvernement reprend sa posture d’écologiste de salon. Il prétend se rallier enfin à une partie des positions défendues depuis des années par les écologistes en matière de développement des énergies renouvelables, en déterrant la taxe carbone pour un avenir lointain ou en diffusant le film Home à l’Assemblée Nationale.

Concernant les énergies renouvelables, les Verts proposent de mettre en place le scénario négawatt avec le concept 1+1+1 : zéro euro pour le nucléaire, mais pour un euro dépensé dans les énergies renouvelables, un euro sera dépensé pour l’efficacité énergétique et les économies d’énergie ainsi qu’un euro dans la recherche. A l’exemple des centaines de milliers d’emplois créés en Allemagne et en Espagne dans ces secteurs, ce concept pourra permettre de créer avec 10 ans de retard sur ces pays une véritable filière industrielle des énergies renouvelables et les emplois qui vont avec.

Les Verts regrettent que les nouvelles énergies renouvelables soient utilisées comme prétexte par le gouvernement pour justifier la gabegie financière engendrée par le choix du nucléaire. A dépense égale, cette filière crée moins d’emplois, moins d’énergie et plus de danger que celles des énergies renouvelables.

Par ailleurs, Les Verts émettent des doutes quant à la capacité de financement des belles paroles gouvernementales. La France est en situation de déficit budgétaire aggravé par la crise et par le bouclier fiscal. Où trouver les milliards pour les renouvelables si l’on maintient les financements faramineux destinés à la construction de nouvelles centrales EPR au demeurant inutiles ? Au lieu de diffuser le film Home aux députés, sans doute aurait-il mieux fallu leur éviter de voter le bouclier fiscal qui subventionne les riches au lieu d’investir dans la reconversion écologique de l’économie.

Djamila Sonzogni, Jean-Louis Roumégas, porte-parole des Verts

Posted in Economie et social, Emploi, Environnement, nucléaire | Leave a Comment »

Victimes des essais nucléaires : les mensonges du lobby nucléaire continuent

Posted by jfihey sur 28 mai 2009

La cour d’appel de Paris vient de déclarer irrecevables les demandes d’indemnisations de douze anciens soldats atteints de maladies mortelles liées aux essais nucléaires français.

Pour elle, les faits étant antérieurs au 1er janvier 1976, il ne peut être attribué d’indemnisation. Sur les douze personnes contaminées, sept sont décédées. Souffrant de cancers de la peau, du sang ou des reins, elles sont les victimes du lobby nucléaire français.

Pendant des décennies, les autorités françaises assuraient que les essais en plein air étaient sûrs, sans risque pour les militaires ou les populations algériennes et polynésiennes. Puis, elles ont nié les origines nucléaires de ces maladies. Et maintenant ces victimes se voient refuser leurs indemnisations. Hervé Morin assure même que les essais nucléaires avaient menés « en appliquant les plus strictes consignes de sécurité », quand certains militaires étaient exposés sans aucune tenue de protection. Ces douze militaires ne sont pourtant pas les seules victimes du lobby nucléaire français. Rappelons-nous des irradiés Algériens de Reggane, victimes des premiers essais nucléaires français. Rappelons-nous des mensonges sur le nuage de Tchernobyl qui n’aurait pas traversé la frontière. Voyons aujourd’hui la situation des « nomades du nucléaire », ces intérimaires employés dans les centrales françaises dans des conditions très précaires. Combien de décennies faudra-t-il attendre pour connaître la vérité sur les victimes du nucléaire des années 2000 ? Il faut parfois rappeler ce qui est pourtant une évidence : le nucléaire n’est pas une énergie propre. Il tue, également en France. Il est urgent que l’Etat français assume ses responsabilités envers les victimes du nucléaire civil comme militaire. Il faut ôter les œillères que les nucléocrates ont fait porter aux politiques. Le nucléaire représente aujourd’hui moins de 6% de la consommation d’énergie finale des européens. L’Europe doit sortir du nucléaire et renforcer de toute urgence la sécurité et la transparence dans ce secteur.

 Cécile Duflot  secrétaire nationale des Verts

Posted in nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Les enjeux européens, pour un Bruxelles de l’emploi

Posted by jfihey sur 25 mai 2009

Dans le cadre de la campagne des européennes 

le Comité local Europe écologie vous invite

  Mardi 26 mai à partir de 17h

Maison de quartier de la Madeleine (Place Kennedy) à Evreux

Avec François DUFOUR, deuxième de liste Europe écologie Nord ouest, éleveur de vaches en Basse-Normandie et ancien porte-parole national de la confédération paysanne.           

Et Jean-Claude Mary, candidat Europe écologie pour l’Eure, militant anti-nucléaire.

Il sera question de la crise du lait

des emplois verts dans l’agriculture et dans le secteur de l’énergie

de la PAC

Pour information déroulé de la journée :

 –         17 h  : rencontre avec les associations et la population

–         18 h : échanges avec les structures locales créatrices d’emplois

–         19 h 30 : buffet ouvert à tous 

–        20 h 30 :  Les enjeux européens, pour un   Bruxelles  de l’emploi

Posted in Ecologie politique, Europe, nucléaire | Leave a Comment »

Tchernobyl: ne pas oublier, ne pas recommencer

Posted by jfihey sur 30 avril 2009

Le 26 avril 1986, à 01 h 23, deux explosions font voler en

éclats le réacteur numéro 4 de la centrale soviétique

de Tchernobyl.  Le nuage radioactif se diffuse sur toute

l’Europe, seules les autorités françaises affirment qu’il

s’est arrêté aux frontières.

Aujourd’hui, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), partenaire officiel de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, persiste dans son déni et dénombre officiellement 4000 morts liés à l’accident. Cancers, maladies cardiaques, maladies du tube digestif, dépressions: ce sont probablement plus de 200000 personnes qui ont payé le lourd tribut de la catastrophe. Ne les oublions pas.

Tranquilles depuis Tchernobyl ?

Les vieilles centrales s’usent, aggravant le risque de nouvelles catastrophes. depuis 1986, plus de 60 incidents significatifs en France rappellent les dangers latents. La centrale de Fessenheim en Alsace, la plus ancienne de France, aurait dû être fermée en 2007;  en 1999 suite à l’inondation de la centrale du Blayais (Aquitaine) pendant la tempête, le plan d’urgence Interne a été déclenché pour la première fois.  En juin 2008, un accident dans la centrale de Krsko en Slovénie a entraîné le déclenchement du système d’alerte européen. Cette alerte a été lancée à sept reprises entre 2005 et 2008…

Certains gouvernements s’entêtent dans des choix qui menacent la santé et la sécurité des citoyens de toute l’Europe.

La France, principal VRP de l’atome, défend sa particularité nationale : un réacteur nucléaire sur sept dans le monde est français.

 Daniel COHN-BENDIT Eva JOLY José BOVÉ

europeecologie.fr

Posted in Environnement, Europe, nucléaire, Santé | Leave a Comment »

Tchernobyl Day : 23ème commémoration

Posted by jfihey sur 21 avril 2009

 A l’appel de l’association Sortir du Nucléaire de l’Eure (SDN 27)  nous nous réunirons samedi 25 avril à partir de 10 heures place Mandle devant la poste à Evreux .

Il s’agit bien sûr de faire en sorte que cette catastrophe ne tombe pas dans l’oubli comme le souhaiteraient les nucléocrates , mais aussi de donner le point de départ de la mobilisation contre les projets EPR .

Venez donc nombreux ( avec combinaisons blanches, masques, bidons et boites de conserves recouverts de jaunes).

Posted in nucléaire | 1 Comment »

AREVA ne fera pas la loi au Niger

Posted by jfihey sur 31 mars 2009

Exposition ouverte au public à partir de 18 heures

suivie d’une réunion-débat à partir de 20 heures

avec Issouf Ag Maha

maire en exil de la commune de Tchirozérine

et la participation et le soutien des organisations suivantes :

AttacLouviers, Collectif Tchinagen, Ligue des droits de l’homme Louviers, NPA27, Les Verts et Sortir du Nucléaire 27.

jeudi 9 avril à Louviers au Moulin

Venez nombreux pour dire  votre refus de la pollution nucléaire

et de l’exploitation du Niger pour alimenter nos centrales.

Posted in International, nucléaire | Leave a Comment »

Nous ignorions que la mort pouvait être aussi belle…

Posted by jfihey sur 19 mars 2009

Par la compagnie du 2ème souffle

d’après La Supplication de Svetlana Alexievitch

Editions JC-Lattès Traduit du russe par Galia Ackerman et Pierre Lorrain avec le concours du Centre National du Livre

adaptation dramatique de JC MARY et JP VERNIZEAU

Mise en scène :Jean Pierre VERNIZEAU

avec :

Maud Delescluse, Claude Desnoyers, Jean-Pierre Vernizeau, Fabienne Videcoq


l A LOUVIERS, Samedi 28 Mars 2009, à 20 h 30 et Dimanche 29 Mars 2009 à 15 h, au Moulin ,

l A VERNON, Samedi 11 Avril 2009, à 20 h 30, Salle

Viking- Espace Philippe Auguste,

l A SAINT ROMAIN de COLBOSC, Vendredi 3 Avril 2009, à 20 h 30.

l Autres dates à venir en Haute Normandie

Le spectacle sera suivi d’un débat animé par SORTIR DU NUCLEAIRE 27 – SDN 27 est une association membre du Réseau « SORTIR DU NUCLEAIRE » agissant pour :

l l’abandon de l’énergie nucléaire du fait de ses multiples dangers,

l la maîtrise de l’énergie,

l et la promotion des énergies renouvelables.


Posted in nucléaire, Santé | 2 Comments »

Champs Libres : 1er blog d’actualité et de commentaires d’écologie politique de l’Eure

Posted by bfen sur 10 février 2009

C’est avec un plaisir non dissimulé que Champs Libres entame en ce mois de février 2009 sa troisième année de publication.

Et ce sont nos lecteurs qui nous ont fait le plus beau des cadeaux avec la connexion de notre 20 000 ème visiteur ! sur le site des pays d’Evreux, Avre, Iton et du Neubourg.

Que tou(te)s soient ici chaleureusement remercié(e)s, lecteurs et rédacteurs.

Nous venons d’élargir la diversité de nos rédacteurs pour mieux répondre à vos attentes, pour être toujours plus présents sur le front des luttes écologistes, sociales, économiques et démocratiques.

Et n’oubliez pas que vous pouvez nous faire parvenir vos articles et informations à :

champs-libres@orange.fr

dsc_0044

.

Posted in Culture, Décroissance sélective et équitable, Démocratie, Ecologie politique, Enseignement, Environnement, Europe, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International, Les Verts, nucléaire, Politique, Santé | 1 Comment »

29 janvier 2009 : Opposition frontale à toutes les politiques du gouvernement Sarkozy

Posted by bfen sur 29 janvier 2009

La Chronique de Colm

mr-woerth

__________

Jamais, de mémoire des plus anciens militants ébroïciens, on aura vu tant de monde manifester ce jeudi 29 janvier 2009 dans les rues d’Évreux. Il en était de même ce matin à Rouen, et il en est de même partout en France. L’opposition frontale à toutes les politiques du gouvernement Sarkozy est sans appel et reçois le soutien et la sympathie des 3/4 de la population française. C’est donc un message sans ambigüité qui a été envoyé au pouvoir en place. Mais tous se demandent s’il a encore des oreilles pour entendre. Il nous faut donc dès à présent envisager la suite à donner à ce mouvement de vaste ampleur.

Comme nous le rappelle dans sa chronique Colm, le dessinateur favori de Champs Libres, le ministre du budget Woerth a, mardi matin dans le 7-9 de France Inter, produit une intervention autistique digne des meilleures années de la propagande pétainiste, refusant de répondre à une seule des questions posées par les trois journalistes chargés de l’interroger et assénant sans en démordre qu’en cette période si difficile, les français feraient mieux de se retrousser les manches plutôt que de manifester. Et bien les français l’ont entendu, ils se sont retroussé les manches, et il semble que ce soit durablement.

Pour les écologistes, la réponse à la crise doit proposer des réponses à l’urgence et, dans le même temps, préparer l’avenir. Car cette crise n’est pas un accident, mais le symptôme d’un système présenté comme « la seule politique possible » depuis plus de vingt ans, et dont la faillite est aujourd’hui évidente.

Les ajustements au coup par coup ne suffiront pas : il s’agit de changer de logique, et de réorienter dès maintenant nos modes de production et de consommation, d’agir pour la conversion écologique des activités, au bénéfice de tous et toutes.

Pour les écologistes, la crise est à la fois économique, sociale et écologique. Elle n’est pas un accident mais l’échec d’un système qu’on nous présente depuis trois décennies comme la seule politique possible et qui nous a emmenés dans le mur : faillite du système financier, récession, chômage, mais aussi aggravation des inégalités, casse de la protection sociale, recul des services publics, pillage des ressources, destruction des écosystèmes, déni des droits fondamentaux.

Le gouvernement prétend « refonder le capitalisme » mais en réalité, il propose toujours les mêmes recettes : au nom de la relance et de la compétition, c‘est toujours aux mêmes que l’on demande de se serrer la ceinture, de travailler toujours plus et de gagner moins pour financer les cadeaux fiscaux des autres et le renflouement des banques sans contrepartie.

L’urgence écologique quant à elle est reléguée au second plan des priorités : recul du Grenelle, paquet énergie-climat très insuffisant, relance des programmes autoroutiers ou soutiens à l’industrie automobile et à l’aviation sans exigence écologique.

La conversion écologique de l’économie est pour les écologistes la seule réponse durable à cette crise. Au lieu de maintenir artificiellement des secteurs condamnés à décroître, il vaudrait mieux développer les secteurs d’avenir : énergies renouvelables, moyens de transport alternatifs à la voiture, rénovation du bâti, agriculture biologique, économie sociale et solidaire… C’est là que résident les emplois qualifiés et non-délocalisables de demain.

Le Planing Familial vient de se voir couper 42 % de ses subventions d’état. Cela signifie la fermeture d’un tiers de leurs antennes d’accueil en France.

Signez la pétion en ligne en cliquant ici

.

Posted in Culture, Décroissance sélective et équitable, Démocratie, déplacements-mobilité, Economie et social, Enseignement, Environnement, Europe, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International, La chronique de Colm, Les Verts, nucléaire, Politique, Santé | Leave a Comment »