CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for juillet 2008

Sarkozy a joué à la roulette russe avec la Constitution française

Posted by jfihey sur 22 juillet 2008

Les crises des dernières années (21 avril, TCE, banlieues, CPE) et l’échec de l’hyper-présidence de Nicolas Sarkozy avaient démontré que la V° République était à bout de souffle. Cette réforme était une immense occasion pour tous ceux qui réclamaient un régime plus démocratique et ouvert. Cette occasion a été manquée.

Les droits nouveaux accordés au Parlement et à l’opposition ne sont que symboliques et masquent un renforcement du caractère présidentiel du régime. La possibilité pour le Président de s’exprimer devant le congrès fera de lui le seul chef de la majorité, réduisant un peu plus le rôle du Premier Ministre. Nicolas Sarkozy dispose donc des outils du régime présidentiel, sans que le Parlement dispose des contre-pouvoirs associés (réel droit d’opposition, impeachment).

Il est regrettable que la majorité soit restée aussi bornée et fermée sur le droit de vote donné aux résidents étrangers, la réforme du Sénat et l’introduction de la proportionnelle. La France reste un des pays d’Europe les plus fermés sur la question.

Sarkozy a joué à la roulette russe avec la Constitution française. Grâce à des négociations de marchands de tapis et à une voix près il a gagné. Marchandage et bidouillage sont plus que jamais les ressorts de la politique de Nicolas Sarkozy. Ce n’est pas comme ça que nous concevons une démocratie respectueuse des citoyens, car non malheureusement monsieur le Président, ce n’est pas la démocratie qui a gagné.

Posted in Démocratie, Les Verts | Leave a Comment »

Sécurité nucléaire, les Verts demandent une commission d’enquête parlementaire

Posted by jyguyomarch sur 19 juillet 2008

Proposition de résolution tendant à la création d’une commission d’enquête relative à la sécurité des installations électro-nucléaires françaises et la protection des habitants face aux risques de contaminations radioactives dues aux fuites d’uranium ou de tout autre produit utilisé dans les centrales nucléaires et les installations de stockage de déchets radioactifs présentée par M. François DE RUGY, Mme Martine BILLARD, MM. Yves COCHET et Noël MAMERE, député-e-s.

Exposé des motifs

Mesdames, Messieurs,

Le lundi 7 juillet 2008 à 13 heures 30, les maires des communes voisines du site électro-nucléaire de Tricastin (Vaucluse) sont prévenus qu’une fuite d’uranium radioactif est survenue dans un bac de rétention entourant une cuve de solution uranifère dans l’enceinte de la société SOCATRI. Il a fallu cinq jours pour que soit annoncée cette fuite, alors que le défaut d’étanchéité a été constaté dès le 2 juillet 2008. La société SOCATRI, filiale du grand groupe public AREVA, a caché cet accident pendant 5 jours aux autorités de l’Etat dans le département du Vaucluse, aux élus des communes concernées et donc aux habitants.

La fuite était pourtant d’une grande ampleur puisqu’elle a été évaluée à plusieurs dizaines de kilos d’uranium. Son annonce par la Préfecture du Vaucluse a immédiatement déclenché des mesures d’interdiction d’utilisation de l’eau des rivières du secteur mais aussi des captages souterrains. Outre la mise en danger des populations riveraines et les dégâts sans doute irréversibles sur les milieux naturels environnants, cet accident a eu des conséquences économiques importantes pour les populations qui sont obligés d’acheter de l’eau en bouteille, faute d’alimentation en eau potable, et pour les agriculteurs qui ont dû cesser toute irrigation ou arrosage ce qui a entraîné la perte de nombreuses récoltes.

Une fois de plus en matière de nucléaire, la culture du secret a prévalu. Il est à noter que la présidente directrice générale d’AREVA n’a même pas daigné se rendre sur place pour constater l’ampleur des dégâts et annoncer des mesures pendant plus de dix jours. C’est grâce à l’intervention très rapide de l’association CRIIRAD (commission de recherche et d’information indépendante sur la radioactivité) que des mesures ont pu être faites et que la pression a été exercée sur les pouvoirs publics. A la suite de cela, des mesures ont été réalisées par l’Autorité de Sûreté Nucléaire et l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire.

Ces premières mesures ont permis de relever une autre pollution de la nappe phréatique, sans aucun doute plus ancienne. Là encore, c’est donc que le secret s’était appliqué au détriment de la sécurité et de la santé des habitants, voisins d’un des plus grands centres électro-nucléaire de France, aux quel s’adjoint des sites à usage militaire. Là aussi, ces révélations officielles viennent corroborer des craintes exprimées depuis longtemps par les associations au sujet d’un site de stockage de déchets radioactifs d’origine militaire.

Le ministre de l’écologie a annoncé le jeudi 17 juillet 2008 qu’il avait saisi le Haut comité pour la transparence et l’information sur la sécurité nucléaire. Il lui demande de « se pencher sur la situation radio-écologique de l’ensemble des sites nucléaires et de vérifier notamment l’état des nappes phréatiques situées près des centrales nucléaires françaises » (interview de M. Jean-Louis Borloo paru dans le journal Le Parisien – Aujourd’hui en France daté du 17 juillet 2008). En plus de ces mesures d’urgence, il est temps que l’Assemblée nationale joue son rôle de contrôle d’un des secteurs industriels publics les plus dangereux pour la population. Ce contrôle est rendu d’autant plus nécessaire à un moment où le Président de la République a annoncé son intention de lancer la construction d’un deuxième réacteur de type EPR, sur un site qui pourrait justement être Tricastin.

Dans la mesure où il s’agit de la sécurité d’installations les plus dangereuses de France du fait des conséquences irréversibles pour la santé des populations de tous les accidents nucléaires, même les plus circonscrits, il est du devoir de la représentation nationale de contribuer à faire toute la lumière sur la sécurité des sites électro-nucléaires français. Il est plus que jamais nécessaire que les députés contribuent à briser cette culture du secret qui entoure depuis toujours le nucléaire en France.

Sous le bénéfice de ces observations, nous vous demandons, Mesdames et Messieurs, d’adopter la proposition de résolution suivante.

PROPOSITION DE RESOLUTION

Article unique

En application des articles 140 et suivants du Règlement, est créée une commission d’enquête parlementaire de trente membres relative à la sécurité des installations électro-nucléaires françaises et la protection des habitants face aux risques de contaminations radioactives dues aux fuites d’uranium ou de tout autre produit utilisé dans les centrales nucléaires et les installations de stockage de déchets radioactifs.

Elle devra notamment :

- Etablir les faits concernant l’accident de Tricastin et les pollutions antérieures autour de ce site
- Apprécier le délai, la transparence et les modalités d’information du public, tant par l’entreprise que par les pouvoirs publics
- Établir un relevé systématique et précis des contaminations radioactives sur tous les sites et autour des installations électro-nucléaires françaises (y compris les sites de stockage de déchets)
- Mesurer les dégâts écologiques sur les écosystèmes concernés ainsi que les risques sanitaires pour les populations exposées
- Evaluer la gestion des programmes de prévention et de sécurité de ces installations
- Identifier les dysfonctionnements de la filière nucléaire française et faire des propositions pour améliorer la sécurité des installations.

Posted in Démocratie, Environnement, Les Verts | Leave a Comment »

Réforme constitutionnelle : ce sera  » non « 

Posted by jyguyomarch sur 17 juillet 2008

Communiqué commun du PCF, du PS et des Verts du 16 juillet 2008

Malgré la modification d’un nombre important d’articles dans la Constitution, la réforme institutionnelle de Nicolas Sarkozy et du gouvernement ne répond en rien à la crise de la représentation politique.

Elle accentue la présidentialisation de la Vè République en instaurant l’expression du Président de la République au Parlement, alors qu’il n’est pas responsable devant lui et qu’il dispose de pouvoirs considérables, notamment de dissoudre l’Assemblée nationale.

Par contre, aucune disposition ne vient renforcer les pouvoirs du Parlement, ni son pouvoir législatif, ni son pouvoir de contrôle.

Aucune des propositions d’élargissement de la représentation nationale et de respect du pluralisme avancées par l’opposition n’ont été retenues :

- Introduction d’une dose de proportionnelle à l’élection de l’Assemblée Nationale
- Réforme du mode de scrutin pour le Sénat
- Instauration du droit de vote et d’éligibilité des résidents étrangers aux élections locales
- Garantie du pluralisme dans la nomination des postes clés du CSA ou au Conseil Supérieur de la Magistrature

Dans ces conditions, nos partis voteront contre le projet de réforme constitutionnelle.

Marie-Georges Buffet, François Hollande et Cécile Duflot.

Posted in Démocratie, Les Verts | Leave a Comment »

Abandon du fichier EDVIGE : je signe

Posted by jfihey sur 17 juillet 2008

Posted in Démocratie, Enseignement, Les Verts | Leave a Comment »

Journées d’été des Verts à Toulouse – 21 – 23 août 2008

Posted by jfihey sur 12 juillet 2008

Les Verts tiendront cette année leurs journées d’été du jeudi 21 au samedi 23 août 2008 à Toulouse, Université Toulouse 1 Sciences Sociales, Bâtiment Arsenal, 2 rue du Doyen-Gabriel-Marty, sur le thème de l’Europe (Présidence européenne et Elections).

Posted in Culture, Décroissance sélective et équitable, Démocratie, Ecologie politique, Economie et social, Enseignement, Environnement, International, Les Verts, Santé | Leave a Comment »

Le double langage du Parti Socialiste

Posted by jfihey sur 4 juillet 2008

« Le Sénat ne correspond plus à la réalité électorale de notre pays », déclarent, la main sur le cœur, les dirigeants socialistes au président Sarkozy.

Nous, les Verts, sommes en complet accord avec ces propos.

Mais cette chambre – comme l’assemblée nationale – représentera d’autant moins la réalité de la représentation nationale que le vote même des électeurs et électrices n’est pas respecté: en effet, le Sénat, par son mode d’élection, n’est pas en mesure de représenter le pluralisme de l’opposition.

Ces élections de septembre au Sénat devaient être le reflet de la poussée à gauche aux élections municipales et cantonales qui font suite à la victoire de la Gauche et des écologistes aux dernières régionales. Elles devaient être aussi un bon test politique pour qu’un pluralisme gagnant et respectueux de tou-tes existe entre les forces de Gauche et les écologistes.

Le Parti Socialiste, confondant une fois de plus hégémonie et pluralisme, n’a pas daigné faire une proposition d’accord électoral aux Verts, leur permettant d’obtenir un minimum d’élu-es. Dans ces conditions, respectant ainsi le vote unanime de notre dernier Conseil National, les Verts présenteront des listes et des candidat-es autonomes dans tous les départements et se maintiendront dans tous les départements où aura lieu un deuxième tour.

Le Collège exécutif des Verts

Posted in Démocratie, Les Verts | Leave a Comment »

Accueillir les ravisseurs d’Ingrid… et laisser mourir Marina ?

Posted by bfen sur 4 juillet 2008

Un Président de la République ne peut avoir qu’une parole

Une femme est libre, le Président de la République s’est engagé pour sa libération, chacun de nous s’en réjouit. Une autre femme se meurt, parce que la parole d’un Président de la République a été reniée, c’est insupportable.

Parce que nombreux sont les otages dont le calvaire se poursuit en Colombie, Nicolas Sarkozy a eu raison de renouveler sa proposition d’accueillir en France leurs ravisseurs sous la seule condition qu’ils renoncent à la violence politique : c’est seulement ainsi que se dénouent les guerres civiles.

En prenant l’engagement d’offrir l’asile aux guérilleros des FARC, quels que soient les crimes qu’ils viennent de commettre, le Président de la République est pleinement dans son rôle : il comprend la nécessité de contribuer à l’issue d’une tragédie politique.

Or c’est exactement ce qu’a fait François Mitterrand en promettant aux membres des Brigades rouges italiennes, il y a plus de vingt ans, que la France les accueillerait et ne les extraderait pas s’ils renonçaient définitivement à toute violence politique. Les victimes des attentats des Brigades rouges ont été infiniment moins nombreuses que celles des FARC, mais l’engagement présidentiel avait le même sens et la même raison d’être.

Marina Petrella a été condamnée en Italie il y a quinze ans à la réclusion à perpétuité, pour des faits qui ont eu lieu il y a plus de vingt-cinq années, après avoir déjà subi huit ans de « détention provisoire ». Elle s’est réfugiée en France en 1993 sur la foi de la promesse présidentielle. Elle a, depuis lors, scrupuleusement tenu sa parole. Mais la France a renié la sienne.

Parce qu’en 2002 un ministre a trahi l’engagement présidentiel en inscrivant les réfugiés italiens sur le « fichier Schengen », on lui inflige une triple peine : huit années d’emprisonnement, l’exil, et depuis dix mois la perspective de l’enfermement à vie en Italie.

Aujourd’hui, elle se laisse mourir en prison. Que faudra-t-il dire à ses deux filles, dont la plus jeune a dix ans ? Qu’on a laissé mourir leur mère au moment même où on faisait à d’autres la même promesse en laquelle elle avait cru ? Que leur famille, leur propre vie est brisée parce que Marina pensait qu’un Président de la République n’avait qu’une parole ?

Nous ne pouvons imputer à nos gouvernants autant de cynisme politicien. La convention d’extradition franco-italienne comporte une clause humanitaire que la simple équité commande d’appliquer à Marina Petrella.

Nicolas Sarkozy a besoin que l’on puisse croire en sa parole. Il doit tenir celle de la France. Il serait criminel de laisser mourir la femme exemplaire qu’est, depuis tant d’années, Marina Petrella. Elle doit sortir de ce cauchemar. La France ne peut l’extrader sans se déshonorer.

Ligue des Droits de l’Homme

Posted in Démocratie, International | Leave a Comment »

Au mépris de notre avenir, la France devient le show-room du nucléaire pour le VRP Sarkozy et Areva

Posted by jyguyomarch sur 3 juillet 2008

A l’annonce de la construction d’un deuxième EPR au Creusot par Nicolas Sarkozy, Les Verts rappellent leur opposition la plus ferme et leur détermination à lutter contre la construction du réacteur nucléaire EPR, inutile, dangereux et coûteux.

Les 3 milliards d’euros prévus pour sa construction seraient autrement plus intelligemment dépensés s’ils l’étaient dans les domaines des économies d’énergie et des énergies renouvelables, créateurs de 11 à 15 fois plus d’emplois.

Les Verts demandent de stopper cette aberration industrielle qui ne repose sur aucune justification énergétique, environnementale et même économique. Le chantier finlandais se révèle un gouffre financier alors que le chantier de Flamanville accumule les retards techniques.

Pourtant, le gouvernement s’entête dans l’impasse nucléaire quand les enjeux climatiques et la crise pétrolière nécessitent sobriété et efficacité énergétiques, et politique ambitieuse en matière d’énergies renouvelables.

Dans le nucléaire, seul le ridicule ne tue pas. Des risques considérables, des dommages sanitaires avérés, des déchets durablement dangereux, une pseudo indépendance énergétique, un coût volontairement sous-évalué, une prolifération observée notamment en Iran ou au Pakistan. Le nucléaire doit enfin rendre des compte et adopter des principes démocratiques auxquels il se substitue depuis trop longtemps.

Posted in Décroissance sélective et équitable, Economie et social, International, Les Verts | Leave a Comment »

Ingrid Betancourt : L’espoir a fait vivre

Posted by jfihey sur 3 juillet 2008

C’est avec un immense bonheur que les Verts apprennent ce soir la libération surprise d’Ingrid Betancourt. Depuis sept ans, nombreux sont ceux qui se sont mobilisés pour sa libération. Elle est devenue pour tous le symbole du courage et de la lutte contre la violence et contre la corruption. Nous sommes heureux pour ses proches, sa famille, nous savons que le combat doit continuer pour tous les otages des FARC et pour tous ceux qui dans le monde sont victimes de violence politique. Nous souhaitons à Ingrid tout le bonheur du monde.

Ingrid Betancourt : L’espoir a fait vivre.

C’est avec une joie immense et un intense soulagement que les Verts du monde entier ont appris la libération de quinze otages dont Ingrid Betancourt. Depuis plus de six ans, nous avons, comme des milliers de personnes par le monde, participé à la mobilisation pour soutenir cette otage et n’avons pas oublié l’ancienne candidate verte à l’élection présidentielle colombienne. Elle est devenue pour tous le symbole du courage et de la lutte contre la violence et contre la corruption. En avril dernier à Sao Paulo elle a été élue Présidente d’honneur des Verts mondiaux. Si la flamme de l’espoir de sa libération a parfois été faible, elle ne s’est jamais éteinte totalement.

Ingrid Betancourt est pour nous tous une leçon de vie, de courage et d’engagement. Elle a réussi à rester une femme libre, une femme debout malgré six années de captivité inhumaine. Nous sommes particulièrement heureux pour toute sa famille ses amis mais aussi pour tous ceux qui partagent son combat pour la paix, la justice et la dignité dans son pays.

Les Verts pensent aujourd’hui aux plus de 2000 otages qui restent prisonniers en Colombie. Ils ne les oublient pas eux non plus. Ils souhaitent que la Colombie prenne le chemin de la paix qui passe par la libération de tous ses otages. Ce pays, meurtri par des décennies de guerres, doit pouvoir se construire un avenir durable.

Posted in Démocratie, International, Les Verts | Leave a Comment »

Ingrid Bétancourt libérée par l’armée colombienne

Posted by bfen sur 2 juillet 2008

Ingrid Bétancourt a été libérée par l’armée colombienne avec 14 autres otages…

Ingrid Betancourt est libre !

Les Verts français sont heureux et le disent

AFP : Cécile Duflot, secrétaire national des Verts, parti d’Ingrid Betancourt, a assuré que la libération de l’otage franco-colombienne est « un immense soulagement et un intense bonheur pour tout le monde », y voyant le signe que « l’espoir qui fait vivre, avait raison ».

« On ne s’était jamais résignés, mais on était dans une situation où on y croyait presque plus », a déclaré la responsable écologiste à l’AFP.

« Je pense à celle qui a retrouvé sa famille, mais aussi à la femme engagée, présidente d’honneur des Verts mondiaux. Son avenir et notre avenir sont devant elle », a poursuivi Mme Duflot, évoquant « une femme libre, une femme debout, avec une légitimité, un courage et une leçon de vie tellement importants, qui va pouvoir apporter énormément ».

« Il faut penser à tous ceux et celles qui se sont mobilisés dans relâche depuis des années. Ils ont eu raison de le faire : cette mobilisation avait un sens planétaire », selon la numéro un des Verts français.

« Il faut encore penser qu’il y a énormément d’otages en Colombie. Après ceux qui ont été libérés, il faut penser aux centaines d’autres pour lesquels le combat continue », a poursuivi Mme Duflot. « Le gouvernement (ndlr : de Bogota) a fait un pari, Avoir réussi ce pari ne l’exonère pas de ses responsabilités politiques pour construire un avenir pour son pays ».

Voir également les réactions passées des Verts

Posted in Démocratie, International, Les Verts | Leave a Comment »

Après la rétention de sûreté préventive, le fichage policier des enfants de treize ans

Posted by bfen sur 2 juillet 2008

Par deux décrets publiés au Journal officiel du 1er juillet 2008, le gouvernement a accompagné la fusion des RG avec la DST d’une redoutable extension du fichage politico-policier des citoyens.

Le nouveau fichier, dit EDVIGE, mélange les personnes considérées par un policier comme « susceptibles de porter atteinte à l’ordre public » avec les militants associatifs, syndicaux ou politiques et en général tout citoyen sur lequel le gouvernement souhaite en savoir davantage : il s’insère en cela dans la tradition française d’utilisation politicienne de la police.

Mais avec EDVIGE, il ne s’agit plus, comme avec le STIC, de ficher les auteurs d’ « infractions constatées », mais, comme pour la rétention de sûreté, de cibler ceux que l’on étiquette d’avance comme de futurs délinquants hypothétiques. Le soupçon préventif suffit à justifier le fichage.

Et il y a pire : désormais vont pouvoir être eux aussi « tracés » comme futurs délinquants présumés les enfants, dès l’âge de treize ans, que les policiers considèrent comme potentiellement dangereux.

La ministre de l’Intérieur a prétendu se justifier en invoquant l’âge auquel des sanctions pénales sont désormais possibles, argument qu’a balayé la CNIL en faisant observer que ce fichier « ne revêt aucune finalité de police judiciaire ». Mais cela n’a pas arrêté le gouvernement un seul instant : poursuites pénales et fichage policier préventif sont devenus une seule et même mission dans l’esprit des gouvernants français. La séparation des pouvoirs progresse à pas de géants…

Dirigeables équipés de caméras surpuissantes pour filmer les banlieues, prison préventive à vie après la fin de l’exécution d’une peine, extension massive des fichiers d’empreintes génétiques, et à présent fichage d’enfants de treize ans désignés d’avance comme futurs repris de justice : le contrôle social tient lieu de politique sociale, et le « plan Marshall » annoncé se transforme en « plan Orwell ».

La Ligue des droits de l’Homme considère ce niveau de surveillance des citoyens, généralisée parfois, discriminatoire souvent, comme incompatible avec l’état de droit. Face à des gouvernants qui se réclament du libéralisme, elle rappelle aux citoyens la prédiction de Thomas Jefferson : « Quiconque est prêt à sacrifier sa liberté pour un peu de sécurité provisoire ne mérite ni l’une ni l’autre et perdra les deux ».

Posted in Démocratie, Economie et social | Leave a Comment »

Ecologie et éducation : quelles limites pour la croissance ?

Posted by jfihey sur 2 juillet 2008

Journée d’études organisée à l’Université de Paris 8 par les étudiants et les chercheurs en Sciences de l’éducation, le 20 mai 2008

Le programme de cette Journée d’études, qui n’a pas été organisée par les Verts, nous a semblé particulièrement intéressant. Nous vous en présentons donc le contenu en collaboration avec les étudiants qui en sont à l’origine.


Presentation

Posted in Culture, Décroissance sélective et équitable, Ecologie politique, Enseignement, Environnement | Leave a Comment »

Les priorités de la Présidence française

Posted by bfen sur 2 juillet 2008

Le prix du pétrole flambe, la bourse au plus bas, le pouvoir d’achat en berne, Nicolas Sarkozy président pour six mois de l’Union européenne regarde ailleurs.

Il fait comme si les Polonais après les Irlandais n’avaient pas dit non au Traité modificatif européen, comme si l’Union européenne ne se détricotait pas tous les jours. Il n’a rien à proposer pour sortir de l’ornière.

Face à lui ce n’est pas la déclaration insipide de la vieille gauche qui va répondre aux enjeux de la période et redonner espoir aux citoyens européens.

Les Verts proposent :

Face à la crise alimentaire,  les Verts proposent une remise à plat de la politique agricole commune et le développement d’une agriculture de qualité soucieuse de l’environnement, de la santé et des équilibres territoriaux sur l’ensemble de la planète.

Face aux dérèglements climatiques et à la crise énergétique, les Verts proposent une politique volontariste d’économie d’énergie, de développement des énergies renouvelables, accompagné par un programme de sortie du nucléaire, ainsi qu’une autre politique des transports qui donne la priorité aux alternatives à la route et à l’aérien.

Face à la crise sociale,  les Verts défendent une politique d’harmonisation par le haut des droits sociaux, notamment le salaire minimum, le renforcement des services publics à l’échelle européenne, et l’accès à la santé.

Face à la crise institutionnelle,  les Verts refusent une construction uniquement par le haut. Ils préconisent l’élection d’une Constituante et la ratification par référendum de l’ensemble des citoyens des 27 pays de l’UE en même temps.

Face à la crise financière,  les Verts demandent la taxe Tobin sur la circulation des capitaux, l’interdiction des paradis fiscaux et la modification des priorités de la Banque centrale européenne au bénéfice de la conversion écologique de l’économie.

Les Verts refusent la logique d’une Europe forteresse et condamnent la directive de la honte qui criminalisent les migrants. Ils préconisent au contraire une politique d’accueil et d’intégration et le co-développement avec les pays d’origine.
A cet égard  la construction d’un espace euro-méditerranéen ne saurait se limiter à la création d’une simple zone de libre échange et à la vente de centrales nucléaires.

Une autre Europe est possible : l’Europe écologiste et sociale des citoyens.

Pour plus d’information sur la Présidence européenne, les fiches de Sinople sur le lien: http://www.lesverts.fr/

Posted in Démocratie, Economie et social, International, Les Verts | Leave a Comment »

Train de déchets italiens bloqué à Bayeux

Posted by bfen sur 1 juillet 2008

Le train de déchets nucléaires en provenance d’Italie aurait été arrêté à Bayeux (14) en début d’après midi, pour cause de militants enchaînés sur les voies à Molay-Littry.

_______________________________

Des antinucléaires bloquent un train : 10 personnes en garde à vue

Une dizaine de militants antinucléaires ont été placés en garde à vue mardi après avoir occupé pendant quelques heures une voie ferrée près de Bayeux (Calvados) pour bloquer un train transportant des combustibles nucléaires italiens, a-t-on appris auprès de la préfecture.

Une quinzaine de militants du « Groupe d’action non violent anti-nucléaire » (ganva) ont participé à cette action, lors de laquelle quatre d’entre eux se sont enchaînés à la voie ferrée pour empêcher le convoi de passer et « dénoncer le transport irresponsable de déchets nucléaires sur des milliers de km », ont-ils indiqué à l’AFP.

Les gendarmes sont intervenus pour les déloger et une dizaine de militants ont été placés en garde à vue pour avoir occupé illégalement les voies, a indiqué la préfecture.

Le convoi visé par les militants, un train de quatre wagons transportant 12 tonnes de combustibles italiens qui doivent être retraités à l’usine Areva de La Hague (Manche), a dû rester en gare de Bayeux toute l’après-midi. Un porte-parole d’Areva a toutefois affirmé à l’AFP que cet arrêt n’était pas dû à l’action des antinucléaires mais à un « problème de locomotive ». Le train est reparti aussitôt après le déblocage des voies.

L’action des antinucléaires a perturbé le trafic ferroviaire entre Caen et le Cotentin, retardant plusieurs trains Corail et TER, selon la SNCF.

Romandie News

Posted in Environnement, Les Verts | Leave a Comment »

Les Verts soutiennent les militant-e-s de Greenpeace de Caen

Posted by jyguyomarch sur 1 juillet 2008

Suite au jugement très lourd pris en référé au tribunal de Caen, les militant-e-s de Greenpeace qui bloquaient à Ranville la cimenterie alimentant le chantier de l’EPR, ont dû évacuer les lieux. Les Verts apportent leur plein soutien à ces militant-e-s.

Les Verts rappellent leur opposition la plus ferme et leur détermination à lutter contre la construction du réacteur nucléaire EPR, inutile, dangereux et coûteux. Les 3 milliards d’euros prévus pour sa construction seraient autrement plus intelligemment dépensés s’ils l’étaient dans les domaines des économies d’énergie et des énergies renouvelables, créateurs de 11 à 15 fois plus d’emplois.

Le choix technologique nucléaire est à la fois dangereux (risque de catastrophe, déchets) et profondément anti-démocratique, tant à travers le mode de décision en la matière, comme en témoigne le simulacre de débat public qui a eu lieu à l’automne 2005, que de manière intrinsèque, en ce sens où l’énergie nucléaire est indissociable d’un fort centralisme.

Il est encore temps de faire un autre choix. La ligne THT n’est pas encore construite et suscite de nombreuses mobilisations. La suspension par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN), loin d’être anti-nucléaire, du coulage des bétons sur le chantier de l’EPR de Flamanville, doit faire prendre conscience au plus grand nombre de la réalité des risques encourus.

Les Verts se rendront massivement le 12 juillet à Paris au grand rassemblement européen « Pour un monde sans nucléaire », à l’appel du réseau Sortir du nucléaire, fédération de 823 associations dont ils sont membres.

Les Verts lancent ce mardi une campagne de mobilisation pour cette manifestation, avec un numéro spécial de leur lettre électronique d’information et la diffusion, sur leur site web, d’un long entretien avec Didier Anger, membre des Verts et administrateur du réseau Sortir du nucléaire, leader historique de la lutte anti-nucléaire.

Posted in Décroissance sélective et équitable, Démocratie, Economie et social, Environnement, Les Verts, Santé | Leave a Comment »