CHAMPS LIBRES / LES VERTS – EUROPE ECOLOGIE

Citoyens, Associations et Verts, des pays d’Evreux Avre et Iton –

Archive for novembre 2008

L’affaire des Irlandais de Tarnac ?

Posted by bfen sur 29 novembre 2008

Le 11 Novembre 2008, la police a procédé à quinze interpellations et par la suite à la mise en examen de neuf personnes, dans le cadre d’une enquête concernant la  pose d’engins ayant détruit des caténaires sur les voies de TGV. 17 jours après, où sont les aveux ou les preuves de « terrorisme » promises à grand renfort de communiqués ? Posséder une échelle et des horaires de train suffit-il pour être déféré devant le parquet anti-terroriste ?

Les Verts ont condamné ces actes de vandalismes commis sur les caténaires, qui ont paralysé des milliers d’usagers du train. Les Verts ont toujours été défenseurs de la non-violence, même si elle peut être active, et des règles démocratiques.

Pour autant, les Verts sont aujourd’hui inquiets face à l’abus de langage que constitue, jusqu’à présent, l’accusation de ces neuf personnes « d’entreprise terroriste ». Les procédures d’exception mise en oeuvre dans ce cadre ne correspondent pas aux normes d’une justice respectueuse des droits humains.

Cette opération disproportionnée, en l’absence de preuves formelles, menée à grand bruit médiatique a-t-elle vraiment pour objectif de « lutter contre le terrorisme » ? Le but n’est-il pas de se construire des « ennemis de l’intérieur » à partir d’une petite communauté qui prône l’anti-consumérisme et un autre modèle de société (communauté qui rappelons-le n’a jamais menacé aucune vie humaine) ?

Les déclarations médiatiques de la Ministre de l’Intérieur et l’acharnement à condamner ces citoyens en l’absence d’indices clairs bafouent le principe fondamental de la présomption d’innocence. Cette stratégie ne fait qu’exacerber les tensions et ne respecte pas les libertés publiques.

Les Verts demandent la requalification des accusations retenues contre les neufs inculpés du 11 Novembre, et en l’absence de preuves formelles appuient la demande de remise en liberté des cinq détenus en attendant leur jugement.

Les Verts rappellent leur attachement aux principes qui fondent notre vie en société, ceux-là même au nom desquels nous portons des jugements sur les pratiques des autres pays. Les opérations policières disproportionnées qui ont été menées de Villiers-le-Bel à Tarnac, en tentant souvent d’instrumentaliser les médias, doivent nous encourager à ne pas hurler avec les loups. Il faut au contraire, plus que jamais, ne s’attacher qu’aux faits et faire en sorte que le justice puisse être rendue, en l’absence de pressions politiques.

Cécile Duflot,
Secrétaire Nationale des Verts

Publicités

Posted in Démocratie, Les Verts | Leave a Comment »

Assises de la vie associative le 05/12 à l’hôtel du Département de l’Eure

Posted by bfen sur 27 novembre 2008

Visuel des assises Donner toute sa place au monde associatif, réaffirmer et rénover les partenariats, réfléchir aux enjeux du bénévolat : ces thèmes seront abordés le 5 décembre à 10h à Evreux pour les premières assises de la vie associative et du bénévolat, en présence de Roger Bambuck, ancien ministre de la Jeunesse et des Sports, responsable du groupe de recherche sur le sport au CNRS.

Programme de la journée

10h00 – ouverture des travaux dans la salle de conférences
10h15 – Panorama des associations de l’Eure et présentation des résultats de l’enquête d’opinion réalisée par R&S, première étape de l’observatoire de la vie associative du Département.
11h45
Claude Valadier, au titre de Délégué départemental de la vie associative, Bertrand Hervieu, Président du C3D (Conseil départemental du développement durable)
12h00 – échanges avec la salle

14h30 Ateliers

• Atelier 1 – Comment favoriser l’engagement et le bénévolat ?
• Atelier 2 – Les associations, créatrices d’emplois ?
• Atelier 3 – Vers une nouvelle forme d’engagement des jeunes ?
• Atelier 4 – Associations, identités, territoires ?

16h00 – synthèse des ateliers
16h20 – mise en perspective de la vie associative et du bénévolat, avec Roger Bambuck, grand témoin de la journée.
16h45 : Conclusion par Richard Samuel, Préfet de l’Eure, et Jean Louis Destans, Président du Conseil général de l’Eure.


Posted in Evreux Agglo et Sud de de l'Eure | Leave a Comment »

Poser un logo sur les produits cancérigènes suffit-il pour se protéger du cancer ?

Posted by bfen sur 27 novembre 2008

communiqué de presse des Verts


Roselyne Bachelot a annoncé ce matin qu’elle souhaitait imposer un logo sur les produits potentiellement cancérigènes. Elle n’a pas souhaité interdire certaines molécules ou certains produits, notamment ceux qui sont en contact avec les tout-petits. Pourtant ceux-ci sont sources de multiples inquiétudes.


Particulièrement problématique : le bisphénol A (BPA). Le BPA a une structure proche de celle de l’oestrogène et peut déclancher des pubertés précoces chez les filles, une baisse de la production de spermatozoïdes chez les garçons, ou des troubles du comportement. Selon un rapport américain, 90% des études indépendantes ont conclu que le BPA pouvait engendrer des effets significatifs.

En France, le BPA est présent dans 9 biberons sur 10. Le Canada a interdit en avril dernier les biberons constitués de plastique contenant du BPA. En France, les autorités sanitaires considèrent qu‚il reste urgent de ne rien faire. Le principe de précaution doit pourtant s’imposer quand il s’agit de la santé de nos enfants.

Bien évidemment, des recherches supplémentaires sont nécessaires pour mieux comprendre les effets du bisphénol sur notre santé. Mais le principe de précaution doit s‚appliquer quand il s’agit de la santé, fragile, des plus-petits. Les Verts qui avaient demandé l’interdiction de la commercialisation des biberons contenant du BPA, souhaite qu’enfin la Ministre de la Santé réagisse concrètement.

Cécile Duflot, secrétaire nationale des Verts

Posted in Les Verts, Santé | Leave a Comment »

Réaction à l’article de Marianne « Quand l’écologie renvoie les femmes à la maison »

Posted by bfen sur 25 novembre 2008

Accouchement à la maison, allaitement long, couches lavables, la liste est longue et vous horrifie. Elle décrit pourtant mon quotidien et me range donc dans la case de ces femmes que l’écologie « renvoie à la maison »… Méchante écologie phallique qui opprime les femmes du XXIe siècle ! Devant une telle caricature, je me sens contrainte de vous répondre.

Repenser le monde du travail et de l’agro-alimentaire

Je ne comprends pas votre cheminement. Vous listez les scandales sanitaires avec justesse, mais la seule conclusion que vous en tirez, c’est qu’ils vont sonner « le glas de la libération de la femme » et que Nicolas Sarkozy a raison de vanter les couches jetables ! De la même manière vous décrivez les difficultés pour les mères (mais ce n’est pas nouveau !) de retourner au travail après un, deux, trois enfants, et vous incriminez l’écologie. Pas un instant vous n’envisagez que ce soit le monde de l’agro-alimentaire et du travail qui soient à repenser.

Mère contre enfant, père zappé

Vous opposez le bien de l’enfant et le bien de la mère. Vous déniez tout rôle au père et vous évitez de trouver une solution qui permette de concilier les deux. Une main sur un œil, vous semblez ne voir le monde que de l’autre, comme s’il était coupé en deux moitiés strictement inconciliables : les hommes d’un côté, les femmes de l’autre. Pour vous, la « tyrannie verte » ne concerne que les femmes et vous zappez totalement le rôle des hommes (tyrans ? absents ?). Bien sûr c’est la femme qui donne le sein, mais ne me dites pas que vous ne connaissez aucun couple biberonnant où l’homme continue de ronfler pendant que la femme se lève pour préparer le bib’ ! Quant aux couches lavables, je vous signale que l’on a inventé la machine à laver il y a un certain temps déjà.

Vous parlez de la quête éperdue d’une vie 100 % bio et là, vous avez raison, ça n’existe pas. Il s’agit à l’échelle globale de la planète de faire pencher la balance du côté d’une vie plus saine. Mais pourquoi parlez-vous sans cesse des mamans ? Je connais des centaines de papas qui ne sont pas tous chez les Verts et qui sont les premiers à s’inquiéter et à se proposer pour offrir une vie plus saine à leurs enfants. Vous citez des chiffres sur la répartition des tâches ménagères… qui ne sont pas le reflet du peuple écolo où les compagnons des soi-disant femmes des cavernes sont au contraire particulièrement présents.

La modernité ne peut faire l’impasse sur l’humain

Je me demande dans quel cerveau a pu naître l’idée que l’allaitement était une « aliénation totale » ! Pas un instant vous ne vous demandez si la mère peut y trouver du plaisir. Nous ne sommes pas des vaches qu’on trait, nous donnons un peu de nous-mêmes et nous recevons en échange. La modernité qui semble pour vous n’exister que par l’industrie (machines, aliments artificiels, etc.), ne peut de mon point de vue faire l’impasse sur l’humain. L’allaitement n’est pas une aliénation, c’est un lien au contraire. Un parmi d’autres. A chaque couple (et j’insiste sur le fait que c’est une décision qui se prend à deux) de faire son choix.

Vous citez des phrases excessives et caricaturales pro-allaitement, mais j’en ai tout autant entendu dans l’autre sens. Il n’y a aucun intérêt à dresser d’un côté des féministes de la première heure qui feraient passer leur émancipation avant leurs enfants, et de l’autre des écolos arriérées qui s’abîmeraient dans les couches. Quant à la liberté féminine dont parle Elisabeth Badinter, si elle ne passe que par des petits pots et des couches jetables, c’est une bien piètre liberté.

Sur l’accouchement à la maison vous enfoncez le clou en mettant en exergue un fait divers dramatique sans penser que l’hôpital aussi est responsable de cas tout aussi tragiques (et rares heureusement) de décès de la mère ou de l’enfant. Les femmes qui accouchent à la maison ne souhaitent pas la douleur et n’y voient aucune dimension biblique. Pour moi, la douleur était le dommage collatéral d’un meilleur respect… de moi en tant que femme. Pour moi, être ligotée dans la position la moins efficace avec des tuyaux partout était une négation de ma féminité et de mon statut d’être humain. Je ne veux imposer ce ressenti à personne, je veux que cela puisse être mon choix comme dans d’autres pays d’Europe.

Bref notre prétendu retour à l’âge de pierre se fait tout de même avec des machines à laver, des machines à pain, des sages femmes équipées de monitoring tout à fait modernes, des épilateurs (si, si !) et des ordinateurs reliés à internet…

Nous, aujourd’hui, nous savons

Vous dites que nous allons le payer cher ? Ce ton comminatoire semble oublier un petit détail… ce que nous payons cher aujourd’hui, c’est votre émancipation. Car c’est au prix de votre liberté puis de la nôtre, hors de question de le renier, que nous avons hérité d’une planète dévastée, polluée par des couches jetables, des meubles à bas prix et des aliments dénaturés qui vous ont permis de quitter les fourneaux auxquels des générations d’hommes (et de femmes) vous avaient assignées. Attention, je ne critique pas votre combat, comment le pourrais-je, car d’une part c’est grâce à vous aujourd’hui que je vote, que je travaille, que j’ai mon compte bancaire, etc. et que d’autre part vous ne saviez pas. Vous avez fait confiance à l’industrie, à l’agro-alimentaire qui vous serinaient d’aller travailler l’esprit tranquille puisque les produits inventés pour vous soulager des corvées étaient d’une totale innocuité. Vous ne saviez pas… mais nous, aujourd’hui, nous savons. Bien sûr qu’il y a un retour de bâton, bien sûr qu’il est excessif. Il faudra un peu de temps pour arriver à une position médiane raisonnable, mais vos propos n’y aideront certainement pas.

Nous sommes la génération de la réparation

Nous vivons dans un monde qui ne ressemble pas au vôtre. Nous avons perdu la légèreté, l’insouciance, pour plonger dans un cauchemar où, comme vous le précisez justement, chaque jour apporte sa nouvelle annonce d’une catastrophe sanitaire et environnementale à venir. Alors nous n’avons pas le choix. Vous avez été la génération de la conquête, nous sommes la génération de la réparation. Vous avez créé, nous devrons détruire… et réinventer.

Car l’écologie n’est pas ce triste enfer gris que vous décrivez. C’est notre réponse, notre combat à nous, femmes du XXIe siècle, pour tenter d’offrir à nos enfants un monde vivable. Et si certaines d’entre nous renoncent à travailler, ce n’est pas à cause de l’écologie, c’est leur choix, tout simplement. Ce n’est pas le mien. Des femmes déçues par le monde du travail qui s’abîment dans la maternité ? Il y en a… autant que de femmes déçues par leur maternité et qui se jette à corps perdu dans le travail. Comme de nombreuses autres femmes, j’ai pour ma part choisi de consacrer une année ou deux de ma vie pour donner à mon fils mon amour, mon temps, un cadre de vie moins pollué et des aliments sains. Bientôt je vais reprendre ma vie de femme active en ayant la sensation d’avoir apporté ma pierre à l’édification d’une société différente.

Et non, je ne veux pas « tuer ma mère » qui avait arrêté de travailler pour nous élever, je veux faire mieux qu’elle : m’occuper de mon enfant ET me réaliser au travail. Je veux les deux et je pense qu’une société moderne doit pouvoir m’offrir cela.

Aidez-nous à construire le XXIe siècle

Vous vous trompez de combat. L’écologie n’est pas plus l’ennemie de la femme que la voie d’un retour au Paradis terrestre. Vous devez comprendre que le combat environnemental n’est qu’une partie de la vision globale d’une société où la femme a toute sa place (mère et femme). Il n’y a pas de « morale écologique » qui condamne des « petites choses » ! Il y a une planète polluée sur 100 % de sa surface et sur laquelle les femmes comme les hommes ne pourront bientôt plus vivre. Il y a de nouveaux combattants, femmes et hommes, des militants de leur époque qui voient dans leur lutte une suite logique à celle des féministes de la première heure et non un antagonisme aussi violent. Mais cette lutte est vaine si elle est isolée. Ne nous jugez pas du haut de votre XXe siècle, aidez-nous à construire le XXIe siècle.

Amélie Piegay

Posted in Culture, Décroissance sélective et équitable, Démocratie, Ecologie politique, Economie et social, Enseignement, Environnement, Europe, Les Verts | Leave a Comment »

L’écologie toute en discours: la preuve par la PAC

Posted by jfihey sur 25 novembre 2008

Les Verts constatent avec déception que l’occasion de réorienter la PAC en profondeur n’a pas été saisie : les députés et les ministres de l’Union ont pris des positions plus faibles encore que les propositions initiales de la Commission, négligeant ainsi les enjeux climatique, environnementaux et alimentaires.

Une fois de plus, la Commission s’est comportée en grande prêtresse de la concurrence aveugle. Les mois passés ont pourtant montré le caractère totalement erratique et irrationnel des cours des matières premières. Pourquoi vouloir soumettre à plus de concurrence un secteur aussi stratégique que l’agriculture, sans en même temps chercher à résoudre les nuisances co-latérales qu’il engendre ?

Il est regrettable que la PAC continue de favoriser l’agriculture productiviste particulièrement énergivore alors que nous traversons une crise énergétique importante. Ces subventions assèchent le soutien aux productions locales, durables, écologiques. .

Enfin les Verts regrettent que l’agriculture biologique soit une fois de plus la grande perdante de ces négociations : rien en effet dans les décisions prises par l’ensemble des ministres européens la nuit de mercredi à jeudi dernier qui laisse penser une réorientation fondamentale des aides : quid d’une rémunération des services environnementaux et sociaux rendus par une agriculture bio ou, ad minima, à Haute Performance Environnementale, permettant seule d’assurer une agriculture soutenable, donc susceptible d’infléchir profondément la donne agricole ?

Les Verts réclament que la PAC fasse l’objet d’un nouveau pacte entre société et agriculture, en tenant compte de critères sociaux et environnementaux. Ils demandent également que la politique agricole de l’Union européenne renforce un développement et un aménagement rural durable.


Posted in Décroissance sélective et équitable, Ecologie politique, Environnement, Les Verts | Leave a Comment »

(Français et Etrangers) – Agissons Ensemble

Posted by bfen sur 25 novembre 2008

2 films – 1 débat –

En présence des réalisateurs (sous réserve)

– Marie Borelli, Prix spécial du Grand Jury du Festival du film de l’Education 2007

– Sylvain Georges, primé au festival du documentaire de Lussas.

Organisé par la Compagnie Deux, le CEFED 27, Prisonniers sans frontière, RESF 27.

sans-paiers-ni-crayons

Posted in Démocratie, Enseignement, Europe, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International | Leave a Comment »

Le fichier Edvige officiellement retiré mais pas encore remplacé

Posted by jfihey sur 24 novembre 2008


Décidé à la mi-septembre, le retrait du fichier de renseignement policier baptisé Edvige est désormais officiel, comme le réclamaient depuis des semaines plusieurs associations de défense des libertés. Ce « retrait », à distinguer d’une « abrogation », a un effet rétroactif, ce qui signifie que toutes les informations récoltées entre sa création et sa disparition sont censées disparaître, comme le demandaient les associations.


En revanche, le remplacement d’Edvige par un nouveau fichier, comme l’a annoncé Matignon, n’est pas encore effectif. Cette nouvelle version, qui exclura la récolte de données sensibles telles que la santé, la sexualité, ou les informations sur des personnalités et des mineurs dès 13 ans, est actuellement soumis à l’avis de la Commission nationale de l’informatique et des libertés (CNIL), avant de passer au Conseil d’Etat.

Dans l’attente de ce nouveau fichier, aucune donnée du type de celles jusqu’à présent collectées ne peut donc être répertoriée. Une situation délicate pour les policiers, qui doivent juridiquement stopper toute collecte en attendant le nouveau fichier.


Dans ce contexte, les opposants à Edvige craignent l’utilisation d’autres fichiers, notamment Cristina, classé secret défense. « On est dans un flou juridique, et ce flou ne profite jamais aux libertés », s’est inquiétée Helène Masse-Dessen, avocate du collectif « Non à Edvige ». La vigilance des associations reste donc à l’ordre du jour.




Posted in Démocratie | Leave a Comment »

Europe et énergie, le mauvais rapport

Posted by bfen sur 24 novembre 2008

80 % des émissions de gaz à effet de serre en Europe proviennent encore du secteur de l’énergie, ainsi que le souligne un rapport de l’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE) rendu public le 20 novembre 2008. Même si l’amélioration de l’efficacité de la production d’électricité et de chaleur, l’augmentation de la part des énergies renouvelables, ainsi que le remplacement du charbon et du pétrole par le gaz contribuent peu à peu à diminuer les émissions de gaz à effet de serre et la pollution atmosphérique.

Le rapport 2008 Enérgie et Environnement confirme que si les Européens se contentent des politiques et mesures actuelles, la consommation d’énergie augmentera de 26 % d’ici 2030, et les combustibles fossiles resteront la source principale d’approvisionnement. «Continuer ainsi n’est plus une option pour le système énergétique», a déclaré le professeur Jacqueline McGlade, directrice exécutive de l’AEE, lors de la présentation du rapport au Parlement européen, le 20 novembre à Strasbourg. L’évolution vers une société à faible émission de carbone «ne se fait pas assez rapidement pour assurer l’avenir de notre environnement», a-t-elle affirmé.

«L’énergie provenant de combustibles fossiles est la cause première des changements climatiques induits par l’homme», a expliqué le professeur McGlade lors de la rencontre parlementaire conjointe sur l’énergie et le développement durable qui s’est tenue le 20 novembre. «L’engagement de l’Europe en faveur d’une économie post-carbone et des énergies durables et renouvelables est primordial pour la sécurité énergétique et la lutte contre les changements climatiques» a-t-elle encore ajouté.

Le rapport 2008 Energie et Environnement met en avant des points positifs concernant la croissance du secteur des énergies renouvelables et son potentiel de réduction des émissions et d’amélioration de la qualité de l’air. En 2005, les sources d’énergie renouvelable ne représentaient néanmoins que 8,6 % de la consommation finale d’énergie en Europe – encore bien loin de l’objectif de 20 % que s’est fixé l’UE pour 2020.

Autres conclusions clés du rapport

Les ménages européens ont augmenté leur consommation d’électricité de 31 % ces quinze dernière années, malgré une hausse moyenne de 17 % du prix de l’électricité pour l’utilisateur final par rapport au milieu des années 1990.
Plus de 54 % de l’énergie utilisée en Europe en 2005 provenaient d’importations hors UE. La Russie est le plus grand exportateur d’énergie vers l’UE, fournissant ainsi 18,1 % de la consommation totale d’énergie primaire de l’UE-27 en 2005.
Entre 1990 et 2005, l’UE-27 a connu un taux de croissance moyen du PIB de 2,1 %, tout en réduisant ses émissions de CO2 liées à l’énergie de quelque 3 % au total. Pendant la même période, les émissions de CO2 ont augmenté de 20 % aux États-Unis et ont doublé en Chine.

Le rapport 2008 Enérgie et Environnement analyse les facteurs clés relatifs à la production et à la consommation d’énergie, les pressions que celles-ci exercent sur l’environnement, ainsi que leurs impacts, en prenant en considération les objectifs principaux des politiques européennes en matière d’énergie et d’environnement, à savoir notamment: la sécurité d’approvisionnement, la compétitivité, l’augmentation de l’efficacité énergétique ainsi que de l’utilisation des sources d’énergie renouvelable, et le développement écologique durable Ce rapport aborde six problématiques principales relatives aux politiques européennes et présente les tendances actuelles au sein de l’UE par rapport à celles que l’on observe dans d’autres pays.

Source www.notre-planete.info

Posted in Décroissance sélective et équitable, Europe | Leave a Comment »

Conseil municipal d’Evreux, lundi 24 novembre 2008 à partir de 19h

Posted by jfihey sur 23 novembre 2008

Ordre du jour : Pour accéder aux projets de délibérations, cliquer sur le point qui vous intéresse.

Délégation du conseil municipal au maire

Mise en place d’une commission extra municipale accessibilité

Convention ANRU de Nétreville

Acquisition amiable de parcelle

Nouvelle délégation réseau de chaleur de la ville

Subventions exceptionnelles aux associations

Rénovations de façade

Théâtre

Garantie d’emprunts SECOMILE

Tournées du bibliobus

Tags

Conseil de sécurité et de prévention de la délinquance

Orientations budgétaires


Posted in Evreux Agglo et Sud de de l'Eure | Leave a Comment »

28 novembre 2008 – Assemblée Générale GEHN

Posted by bfen sur 23 novembre 2008

Conformément à ses statuts, l’Association « Guichainville Environnement Haute-Normandie » tiendra son Assemblée Générale Ordinaire 2008 le vendredi 28 novembre 2008 à 20 heures 30. Elle se tiendra à la nouvelle salle des associations de Guichainville.

Nous comptons sur la présence des anciens et nouveaux adhérents et invitons également à se joindre à nous tous les habitants de Guichainville et des environs soucieux de leur environnement.


Vous pouvez découvrir l’ordre du jour et les actions majeures GEHN en 2008 en un clic sur les 2 photos ci-dessous


Posted in Environnement, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure | Leave a Comment »

CEFED 27 – Collectif Etrangers-Français pour l’Egalité des Droits

Posted by bfen sur 23 novembre 2008

_______

_

______

_

_____

_

____

_

___

_

__

_

_


Le site du C E F E D  2 7  s’adresse à vous et à toute personne qui souhaite :

  • avoir des renseignements sur nos activités,

  • nous contacter et nous rencontrer,

  • obtenir des informations locales d’actualité (animation, rassemblement, soutien, pétition,…)

  • chercher un accueil et un accompagnement

De nombreuses rubriques sont présentes et cet outil du CEFED est bien sûr appelé à évoluer. Vos contributions seront les bienvenues.

Au sommaire du site, vous trouverez :

  • Le CEFED a 10 ans : consultez la plaquette « 10 ans de lutte des sans papiers » éditée spécialement pour cet anniversaire.

  • La famille Boudjemaï doit rester en France : Signez la pétition (plus de 1 000 aujourd’hui) demandant la régularisation de cette famille de Gisors qui abandonné ses biens dans le pays d’origine pour assister aussi bien sur le plan matériel que moral le grand-père qui est en France depuis 1948.

  • Invitation du CEFED à la soirée Film-Débat au Ciné Zénith d’Évreux le 1er décembre 2008 à 19h30 sur le thème « Agissons ensemble : Français et Étrangers »


Le site du CEFED se trouve à l’adresse suivante :

http://pagesperso-orange.fr/cefed27/


    Adresse courriel : cefed27@wanadoo.fr

__________________________________

Permanences du CEFED 27 :

Appartement 255
Immeuble Chèvrefeuille
1, rue Rabelais
27000 EVREUX


les mercredis de 18 h30 à 20 h.
les samedis de 10 h à 12 h.

_______________


Posted in Démocratie, Europe, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International | Leave a Comment »

Réactions au bilan de santé de la PAC

Posted by bfen sur 21 novembre 2008

Un compromis décevant sans orientation claire


Le groupe PAC 2013 est une plate forme de travail française qui associe des organisations d’agriculteurs, de solidarité internationale, de développement durable, et de protection de l’environnement sur la question de l’avenir de la Politique agricole commune après 2013.


Le compromis des 27 ministres Européens de l’agriculture sur le bilan de santé de la Politique agricole commune du 20 novembre est décevant, car il ne propose pas de direction claire à ce que sera la PAC après 2013.

D’un côté il désorganise les marchés agricoles qui ont besoin de régulation, et de l’autre il reste timoré sur le transfert des aides pour faire face aux défis environnementaux et ruraux de l’Europe. Ces ajustements de la PAC manquent de cohérence pour bénéficier d’un soutien de l’opinion publique, soutien qui sera nécessaire à l’heure de la révision du budget européen.

Si des aménagements restent possibles dans les Etats membres, notamment pour redistribuer des aides vers les secteurs en difficulté ou vers l’environnement, ou encore pour réduire les écarts dans l’attribution des aides reçus par les agriculteurs, les organisations signataires demandent la mise en place d’une nouvelle gouvernance pour décider de la mise en œuvre du bilan de santé en France.

Les choix qui seront faits induiront de nombreux impacts sur l’environnement, les territoires et la santé. Les questions agricoles touchant l’ensemble de la société, il est grand temps que les collectivités territoriales et les organisations de la société civile soient considérées comme des parties prenantes à part entière dans la définition de la politique agricole.

Au delà du bilan de santé et sans attendre 2013, la refondation de la politique agricole européenne est urgente. En tant qu’organisations représentatives de la société civile française, nous restons mobilisés sur l’avenir de la Politique Agricole Commune, afin qu’elle recouvre sa légitimité et s’engage sur la voie d’une politique européenne alimentaire, environnementale et rurale durable, plus juste entre les producteurs et plus solidaire des pays en développement.

Organisations signataires : Les Amis de la Terre,  Comité catholique contre la faim et pour le développement (CCFD),  Comité français pour la solidarité internationale (CFSI),  Confédération paysanne,  Fédération nationale de l’agriculture biologique des régions de France (FNAB),  Fédération nationale des centres d’initiatives pour valoriser l’agriculture et le milieu rural (FNCIVAM),  Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l’Homme,  association 4D (Dossiers et débats pour le développement durable),  Réseau action climat,  WWF France.

Posted in Economie et social, Environnement, Europe | Leave a Comment »

Bilan de santé de la PAC : la pilule écolo a du mal a passer !

Posted by jfihey sur 21 novembre 2008


Après 14 heures de négociations, les 27 Ministres européens de l’agriculture sont parvenus ce matin à un accord sur le « bilan de santé » de la Politique agricole commune (PAC). Un compromis au rabais, loin des attentes de la société. Réaction de FNE.


Jachère supprimée, conditionnalité environnementale des aides affaiblie, peu d’ambition pour soutenir les agricultures particulièrement favorables à l’environnement : difficile de trouver un point positif dans les décisions issues de ce « bilan de santé » en débat depuis un an !

Les conditions environnementales requises pour bénéficier des aides européennes à l’agriculture intègrent des éléments nouveaux comme l’implantation de bandes enherbées pour protéger les cours d’eau. Mais les marges de manœuvre laissées aux Etats membres pour faire mieux que la législation européenne sont réduites comme peau de chagrin. Et on est bien loin de la demande de FNE, que les aides européennes ne soient octroyées qu’aux exploitations ayant 5% de leurs surfaces dédiées à la biodiversité !

La possibilité d’une redistribution des aides directes vers les agricultures favorables à l’environnement, telles que l’agriculture biologique, est confirmée mais à l’intérieur d’une enveloppe limitée (article 68).

Pour Jean-Claude Bévillard, chargé des questions agricoles à FNE : « Coincés entre égoïsmes nationaux et intérêts corporatistes, les Ministres européens n’ont pas pris la mesure du défi alimentaire et de l’urgence environnementale et compromettent de ce fait l’avenir de la PAC au-delà de 2013. Il revient désormais à la France d’utiliser au mieux les dispositions adoptées à l’échelle européenne. »

Posted in Economie et social, Environnement, Europe | Leave a Comment »

L’étranger est mon frère – Un Cercle de Silence à Evreux

Posted by bfen sur 20 novembre 2008

Un Cercle de Silence à Évreux…

Pourquoi ?

Parce que Les Centres de Rétention Administrative sont des lieux où la dignité humaine est bafouée.

Parce que l’enfermement de familles, d’enfants est inacceptable au pays des Droits de l’Homme.

Parce que les étrangers sont nos frères, avant tout nos frères.

Samedi 13 décembre 2008

Place du général de Gaulle

Nous resterons silencieux de 16 heures à 17 heures pour aider tous ceux qui le désirent à prendre conscience de la réalité de l’enfermement.

Ce cercle est ouvert à tous, croyants ou non, à condition de respecter la règle du silence.

Silence, parce que nous ne prétendons pas avoir de solution.

Silence que chacun est appelé à habiter par sa prière, sa méditation ou sa réflexion.

A l’initiative de membres du groupe oecuménique d’Evreux.
Principaux signataires :
Église Réformée de France, Pastorale des migrants de l’Eure, Mission ouvrière de l’Eure, Pax Christi Eure.

http://diacreauservicedelapaix.over-blog.com/

Posted in Démocratie, Europe, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International | 1 Comment »

Education : Les Verts soutiennent la grève du 20 novembre dans l’Education Nationale

Posted by bfen sur 20 novembre 2008

Malgré les mobilisations importantes depuis la rentrée et notamment les manifestations du 19 octobre le gouvernement continue à faire la sourde oreille.

C’est toujours la même méthode : sous l’habillage de « nécessaires réformes », sous prétexte de s’attaquer aux « faiblesses du système éducatif », le gouvernement ne poursuit en réalité qu’un objectif : diminuer les moyens budgétaires alloués au service public.

Supprimer 13500 postes d’enseignants alors que les effectifs d’élèves sont en augmentation. Est-ce une amélioration ?

Supprimer les RASED alors qu’on prétend lutter contre l’échec scolaire. Est-ce un progrès ?

Remettre en cause le principe de stages tout au long de la carrière. Est-ce améliorer la formation des enseignants ?

Alourdir les programmes tout en réduisant de deux heures le temps de classe en primaire. Est- ce vraiment favoriser la réussite scolaire ?

L’action et le discours du gouvernement sont incohérents. Il est impossible de réformer de façon constructive de cette façon là.

Les Verts demandent au gouvernement de revoir sa copie : de renoncer aux restrictions budgétaires et aux suppressions de postes comme de reprendre le chemin du dialogue avec les organisations syndicales.

Posted in Enseignement, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, Les Verts | Leave a Comment »

Réduisons nos déchets dans l’Eure… Avec Evreux Nature Environnement – ENE –

Posted by bfen sur 19 novembre 2008

Dans le cadre de la Semaine Nationale de la réduction des déchets ( du 24 au 30 nov. 08 ) Guichainville Environnement Haute Normandie membre co-fondateur d’Évreux Nature Environnement vous invite à venir nombreux à la réunion publique, entrée gratuite, sur le thème apprendre à limiter les déchets par Dany DIETMANN auteur du livre “Déchets ménagers, le jardin des impostures” le mardi 25 novembre à 20h30 Salle Jules Janin – 6 rue Jules Janin à Évreux.

ene1

Posted in Décroissance sélective et équitable, Environnement, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure | Leave a Comment »

Les enfants de la dalle – C’est peut-être l'[H]istoire qui fait tout ça

Posted by bfen sur 19 novembre 2008

Entre exil, espoir, soulagement et crainte, les histoires de chacun résonnent bien au delà de la dalle.

Présenté par le théâtre du petit matin

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

enfants-de-la-dalle

Posted in Culture, Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, International | Leave a Comment »

La motion arrivée en tête à L’AG des Verts du 16 novembre 2008

Posted by bfen sur 18 novembre 2008

RASSEMBLER L’ECOLOGIE : L’ESPOIR EN ACTES


Les Verts ont mis leur énergie à rendre possible le rassemblement de l’écologie ; la division de la famille Verte ruinerait ses chances de succès. Pour aller au bout de ce rassemblement dont les Verts sont le ferment, nous devons renforcer celles et ceux qui l’ont mis en oeuvre. Voter pour la motion Espoir en actes, c’est montrer son attachement au contenu politique, à l’esprit d’ouverture et à la nécessité d’autonomie politique des Verts. C’est aussi se prononcer pour la poursuite du travail engagé autour de notre secrétaire nationale, Cécile Duflot, et conforter ainsi l’objectif de stabilisation du mouvement.


Pour une écologie de l’espoir, solidaire, populaire et conviviale : l’utopie et le réalisme


La crise environnementale, sociale et politique annoncée par les écologistes touche toutes les catégories sociales, et d’abord les plus démunis. De la dégradation des écosystèmes aux difficultés à vivre, et pour beaucoup à survivre, la Terre est confrontée aux conséquences désastreuses d’un modèle périmé. Notre rôle de lanceur d’alerte ne suffit plus. Face aux conséquences de la crise environnementale, les populations attendent désormais des réponses concrètes, immédiates à la détérioration de leurs conditions de vie.

Ni écologie insipide des annonces post-Grenelle ni Fédération de la gauche ou primaires au profit du PS, seule l’écologie de transformation dans sa radicalité remet en cause les fondements économiques productivistes de nos sociétés et est libératrice pour tous et toutes.

I/ Une alternative pour le XXIe siècle

Inventer de nouvelles formes de civilisation


L’ère industrielle touche à sa fin, celle de l’écologie devient possible. A l’opposé de la récession, c’est la chance d’inventer de nouveaux modes de vie, de redonner sa place à la diversité, de donner à chacunE les moyens de choisir sa vie. Cette politique volontaire pour une meilleure qualité de vie, alors que les besoins vitaux ne sont pas assurés à tous, passe par un mouvement démocratique de nos sociétés vers une décroissance équitable et solidaire de l’empreinte écologique. C’est une transformation radicale et un nouveau pacte social à l’échelle mondiale : relocalisation de l’économie, où les échanges de biens et services doivent primer sur les mouvements financiers, revenu social garanti, partage des savoirs, économie sociale et solidaire. Un nouveau mode de développement est la meilleure réponse à l’urgence environnementale et sociale.

Une écologie pour toutes et tous

Alors que la vie politique est encore réservée à quelques-uns, nous devons redonner aux citoyens le goût de s’approprier le changement, démocratiser le système politique (parlementarisme, fédéralisme) et valoriser le pluralisme (notamment par la proportionnelle). Notre alternative est altermondialiste. Accroissement des inégalités sociales et écologiques sur la planète, migrations forcées, risques de fractures générationnelles, discriminations et inégalité homme-femme : pour y faire face, nous devons redonner aux mots de démocratie, d’égalité et de justice tout leur sens et agir pour une réelle solidarité entre les peuples. Nous portons une écologie pour touTEs, qui revendique un partage des risques et propose aujourd’hui les contours d’une nouvelle justice environnementale.

II / Un nouvel espace politique

Rassembler l’écologie aux européennes…

Face à l’accélération des crises, les Verts, forts de la cohérence de leur projet, ont fait le choix du rassemblement de l’écologie. Les Verts fédèrent ainsi les combats environnementaux, associatifs et sociaux et renforcent une écologie indépendante, apte à peser dans le débat. Ce rassemblement porte l’espoir d’une autre politique, opposée au modèle productiviste, libéral et consumériste, qui seule est capable de résoudre conjointement les crises environnementales et sociales.

C’est le message que nous porterons en juin 2009. Les Verts participeront avec des militants du monde associatif et leurs partenaires régionalistes à des listes écologistes, fédéralistes et solidaires pour défendre le projet du Parti Vert européen. Ce rassemblement pour les européennes préludera à de nouvelles formes de travail commun.

…et durablement

Des environnementalistes aux altermondialistes, des militantEs des droits humains aux acteurs de l’économie solidaire, de Bové à Hulot, se déploie un mouvement multiforme pour la planète. C’est là que sont nos alliés pour agir sur le terrain et par les urnes. C’est dans cette conscience d’appartenir à un même courant politique que l’écologie, héritière des combats historiques menés pour la démocratie, la laïcité et la justice, pourra être au XXIe siècle ce que la gauche démocratique fut aux deux siècles précédents.

Cette écologie rassemblée doit s’inscrire dans la durée avec tous ceux qui croient qu’un monde différent est

possible ; elle ne doit pas être qu’une aventure électorale. Alliant la contestation de l’ordre établi à notre volonté d’alternatives concrètes, le rassemblement que nous commençons à construire est porteur des politiques de demain.

L’autonomie électorale ne se décrète pas. Le rassemblement de l’écologie prépare concrètement la présence de listes écologistes aux élections régionales et la possibilité d’une candidature de l’écologie en situation de peser à la présidentielle.

Les Verts prendront leurs responsabilités pour contribuer à la défaite de la droite en 2012, mais la radicalité du projet écologiste ne se satisfera pas d’un accord automatique avec les forces de l’ex-majorité plurielle.
C’est pourquoi les Verts travailleront à un projet qui proposera de réelles transformations, alternatives au productivisme et au libéralisme économique. Ils s’appliqueront à concrétiser un accord programmatique et électoral assurant une présence forte des Verts et de leurs alliés de l’écologie. Conformément aux règles de l’autonomie contractuelle, les Verts sortiraient des exécutifs si ces accords n’étaient pas respectés.

III / Faire grandir les Verts, construire le rassemblement de l’écologie

Réunir, stabiliser et faire grandir Les Verts…


Les Verts sont à un carrefour de leur histoire. Malgré les avis de décès, ils n’en sont pas moins bien vivants. Dans des conditions difficiles, ils ont montré aux dernières élections locales la solidité de leur implantation. Ce n’est pas une raison pour en rester à nos résultats actuels.

Ces deux dernières années, notre mouvement a gagné en cohérence. La réussite du rassemblement de l’écologie impose de continuer dans cette voie, en privilégiant le débat d’idées sur la concurrence des ego. Nos statuts réformés peuvent nous y aider, mais ce sont d’abord nos comportements et notre sens des responsabilités qui garantiront notre stabilité retrouvée. Nous ne pouvons rater cette opportunité d’évolution des Verts en grand parti de l’écologie politique.

…garantir leur ouverture, élargir le rassemblement…

Après juin 2009, une confédération ou « parlement » pérenne de l’écologie doit être institué avec les défenseurs de l’environnement, les décroissants, les militants de l’économie solidaire et des droits humains, les intellectuels en prise avec les évolutions de nos sociétés, pour prolonger dans la réflexion et l’action concrète le rassemblement des européennes.

Les Assises de l’écologie seront un processus à la fois national et local qui s’inscrira dans la durée. Les Verts seront acteurs de la dynamique des comités locaux de campagne. L’élan créé par les prochaines échéances électorales se poursuivra donc après les européennes pour travailler à l’élaboration d’un projet commun de long terme.

Dans les institutions et sur le terrain, les militants de l’écologie, dont nous sommes, créent et innovent.

Nous devons créer les passerelles avec ceux qui demain écriront avec nous le récit de l’écologie politique. Pour revivifier notre projet, nous devons rouvrir le champ du travail théorique et de l’expérimentation. Il faudra créer une Fondation ouverte à toutes les sensibilités de l’écologie et un Comité scientifique confrontant militants, chercheurs, experts associatifs et syndicaux.

…et poursuivre leur réforme

Faire de la politique autrement, ne pas renoncer à l’éthique en politique, c’est le coeur de l’engagement Vert. En alliant notre utopie et notre réalisme, nous pouvons grandir, sans pour autant oublier nos fondamentaux. Nous restons ainsi attachés au refus du cumul des mandats. La réforme statutaire menée ces deux dernières années n’est pas close, mais nous devons surtout poursuivre la transformation de nos pratiques politiques. Donnons davantage de contenu à l’adhésion et de sens à l’engagement politique, notamment par une formation des militants programmée dans un plan national, et rendons-les plus attirants pour la société dans toute sa diversité, et en particulier pour les femmes.

Présents dans les mouvements sociaux comme dans les institutions, nous faisons entendre un air différent et indépendant. Il nous faut maintenant mieux assurer la cohérence et la valorisation de l’action de nos éluEs et conforter leur lien avec l’ensemble du mouvement.

Renforcer la place du débat politique et dynamiser les groupes locaux, les instances régionales et les commissions thématiques, sont des moyens de favoriser l’adhésion et de permettre la concrétisation du rassemblement de l’écologie à tous les niveaux.

Face à un dogme libéral en crise mais dominant, à une démocratie épuisée, à un paysage politique réduit à un show médiatique, les Verts travaillent toujours à un autre monde. Un mouvement ouvert, en osmose avec la mouvance de l’écologie, capable de répondre aux défis à venir, profondément renouvelé, avec un projet novateur porteur d’une société plus douce à vivre, oui, c’est possible !

Vous pouvez également télécharger ce texte pour avoir une version imprimable plus confortable à lire

Posted in Ecologie politique, Europe, Les Verts | Leave a Comment »

Résultats définitifs de l’assemblée générale décentralisée en régions des Verts

Posted by bfen sur 16 novembre 2008

Les adhérent-e-s Vert-e-s étaient appelé-e-s aujourd’hui à départager les six motions et désigner les délégué-e-s qui adopteront la motion d’orientation de synthèse et éliront la nouvelle direction les 5 et 6 décembre prochain lors de l’Assemblée fédérale à Lille.

Voici les résultats définitifs, après dépouillement des 26 régions vertes (soit 8105 inscrits).

Sur 5068 votants :

La motion E, Rassembler l’écologie : L’espoir en actes (EEA, tête de liste Cécile Duflot) a obtenu 1398 voix (27,78 %)

La motion F, Ouverture, audace, imagination ! (OAI, tête de liste Jean-Louis Roumégas) a obtenu 1272 voix (25,28 %)

La motion D, Face à l’urgence, unir les écologistes (UNIR, tête de liste Denis Baupin) a obtenu 733 voix (14,57 %)

La motion C, Urgence écolo ! Urgence sociale ! Une nouvelle dynamique écologiste pour une décroissance solidaire et démocratique (UEUS, tête de liste Jean-Marc Brûlé) a obtenu 721 voix (14,33%)

La motion A, Altermondialisme, décroissance et écologie populaire : répondre aux défis (ADEP, tête de liste Françoise Alamartine) a obtenu 594 voix (11,8 %)

La motion B, Rassembler les écologistes, changer les Verts (RECV, tête de liste Bernard Jomier) a obtenu 314 voix (6,24 %)


Le taux de participation est de 62,53 %


Posted in Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, Les Verts | Leave a Comment »

La motion de Cécile Duflot en tête chez les Verts

Posted by bfen sur 16 novembre 2008

La motion conduite par Cécile Duflot est arrivée en tête dimanche du vote des Verts en vue de leur congrès qui désignera leur nouvelle direction, selon des résultats provisoires portant sur 99% des inscrits.

La motion de Cécile Duflot en tête chez les Verts

La motion conduite par Cécile Duflot est arrivée en tête dimanche du vote des Verts en vue de leur congrès qui désignera leur nouvelle direction, selon des résultats provisoires portant sur 99% des inscrits. (Reuters/Charles Platiau)

Alors que le congrès du Parti socialiste de Reims s’achevait dans la confusion, les militants écologistes avaient à choisir entre six motions dans la perspective du congrès de Lille, les 5 et 6 décembre.

La motion E (Cécile Duflot) a obtenu 27,7% des suffrages, devant la motion F de Jean-Louis Roumégas, proche de Dominique Voynet, (25,4%) et la motion D de Denis Baupin, dauphin d’Yves Cochet, (14,6%).

Les trois autres motions ont obtenu respectivement 14,2%, 11,9% et 6,3% des suffrages, précisent les Verts dans un communiqué.

Après ce premier tour, une synthèse doit être réalisée pour dépasser la barre des 50% lors du congrès.

Les Verts, qui ont connu dans le passé de nombreux conflits internes, ont dit cette fois avoir voulu éviter le climat de vendetta du PS.

Gérard Bon

Posted in Evreux Agglo et Sud de de l'Eure, Les Verts | Leave a Comment »